Transition énergétique / éco-industrie : les Campus des métiers et des qualifications

Découvrez les Campus des métiers et des qualifications spécialisés dans les domaines de la transition énergétique et de l'éco-industrie.

Auvergne-Rhône-Alpes

Campus des métiers et des qualifications d'excellence Smart Energy Systems Campus

Logo du Smart Energy System Campus - Auvergne Rhone Alpes

Territoire

Auvergne-Rhône-Alpes

Secteurs professionnels

  • Réseaux d’Energie Intelligents
  • Transition zéro carbone
  • Systèmes de production d ‘énergies renouvelables
  • Bâtiments communicants et nouveaux usages
  • Transition zéro carbone
  • Systèmes de production d ‘énergies renouvelables

Filières associées

énergies renouvelables, systèmes énergétiques et thermiques, smartgrids, hydrogène, gaz renouvelables

Filière(s) de formation

  • CAP, BP, Bac PRO, BTS, BUT, Ingénieurs, Master, Doctorat
  • métiers de l’électricité et de l’énergie
  • systèmes numériques
  • électrotechnique
  • environnements connectés
  • énergies renouvelables
  • énergétique et climatique
  • électricité, gaz, thermique
  • gestion active de l’énergie
  • énergie et environnement
  • installation et maintenance des systèmes énergétiques
  • fluides, énergie, domotique
  • génie électrique, informatique industrielle, génie thermique

Le projet

"Smart Energy Systems Campus" est au coeur de la formation professionnelle pour une vision globale de la transition zéro carbone et la convergence des systèmes énergétiques intelligents caractérisant la nécessité du mix énergétique performant pour répondre aux multiples usages de la smart City (produire, gérer, stocker, utiliser). Il rassemble plus d'une centaine de partenaires essentiels sur le territoire Auvergne-Rhône-Alpes : établissements (publics/privés) d’enseignement secondaire et supérieur, structures de recherche, entreprises, collectivités, pôles de compétitivité, organismes de l'emploi. Fort de la présence de grands industriels (Schneider Electric, Engie, RTE, Enedis, GRDF...), du pôle de compétitivité Tenerrdis, et en cohérence avec les directives du Comité national stratégique de filières "Industries des nouveaux systèmes énergétiques", le Campus a vocation à engager la convergence des filières (électrique, gaz renouvelables, thermique).

Répondant aux besoins des entreprises de nouvelles compétences et de personnes adaptées à l'évolution de leurs productions et de leurs marchés, le Campus se positionne comme la porte d’entrée unique des formations initiales et continues, du CAP au doctorat, dans les domaines d’excellence tels que la gestion dynamique et le pilotage intelligent de la production et des systèmes d’énergies, la gestion active des infrastructures de l'énergie liées aux usage (bâtiment, mobilité décarbonnée, infrastructures, processus industriel) et développent des modules de formation innovants sur trois filières : Smartgrids, Hydrogène et Gaz renouvelables.

Porté par une gouvernance partagée, entre le Lycée LPO Pablo Neruda (Saint Martin d’Hères 38, Proviseur, Daniel Machire), l’Ecole d’ingénieur ENSE3-UGA-Grenoble INP (Directrice, Delphine Riu), Schneider Electric (Vice-présidente des projets stratégiques, Isabelle Guillaume), le campus est hébergé sur le pôle mondial sur l'énergie et les ressources renouvelables "GreEN-ER", installé sur la presqu'île grenobloise, dédié à la transition écologique et à la mobilité durable.

Campus des métiers et des qualifications d'excellence de la lumière intelligente et des solutions d'éclairage durables

Territoire

Région Auvergne-Rhône-Alpes

Secteurs professionnels

  • Prescripteurs, installateurs en éclairage public
  • Prescripteurs, installateurs en éclairage tertiaire
  • Fabricants intégrateurs de LeD et de solutions de pilotage
  • Bureaux d’étude
  • Architecture, design, urbanisme, conception lumière
  • Evènementiel et Spectacle

Filières associées

  • Métallurgie
  • BTP
  • Métiers d’art et du spectacle

Filière(s) de formation

  • Électrotechnique, génie-électrique, énergie
  • Systèmes numériques, informatique industrielle, électronique
  • Microtechnique, conception de produit
  • Gestion technique du bâtiment, domotique, immotique
  • Architecture, urbanisme
  • Design, architecture d’intérieur, conception lumière
  • Technico-commercial, chargé d’affaire
  • Conception et régie lumière spectacle vivant et événementiel

Le projet

La filière de l’éclairage est aujourd’hui en plein essor et porteuse d’un enjeu socio-économique stratégique tant à l’échelle territoriale que nationale, avec notamment le développement de nouveaux usages, nouveaux marchés et nouveaux métiers. Elle est par ailleurs marquée par une forte culture d’innovation pour répondre aux enjeux de la transition énergétique, de la révolution numérique, et pour développer de nouvelles applications d’ores et déjà prévisibles dans les domaines de l’agroalimentaire, du bien-être et de la santé. Le territoire Auvergne-Rhône-Alpes et particulièrement la Ville de Lyon concentrent une expertise et un savoir-faire reconnus en France et à l’international sur toute la chaîne de valeur des différents usages et applications de la lumière. Les nouveaux métiers et mutations apportés par l’innovation dans l’éclairage demandent de nouveaux savoir-faire et compétences pour lesquels les entreprises du secteur n’arrivent pas à recruter.

Le Campus des Métiers et Qualifications d’excellence "Lumière intelligente et solutions d’éclairage durables" avec son réseau d’établissements secondaires et supérieurs, CFA, organismes de formation, travaille en étroite collaboration avec le Cluster Lumière qui fédère un ensemble d’acteurs économiques afin d’apporter une réponse concrète aux besoins en compétences des entreprises du secteur.

Cette dynamique s’incarne dans un lieu totem, Lumen, la Cité de la Lumière, hub européen regroupant recherche, formation et monde économique dans un bâtiment de 6000m2 au coeur du quartier Confluence à Lyon. Ainsi, au coeur de la synergie de tous ces acteurs, le Campus d’excellence favorise l’émergence de projets communs fédérateurs de talents, innovant sur son territoire.

Les objectifs du Campus sont ambitieux pour apporter un appui aux établissements dans la mise en oeuvre de la transformation de la voie professionnelle et aux entreprises les collaborateurs dont elles ont besoin.

Ainsi le Campus développe ses actions autour de trois axes :

  • Mettre en lumière le secteur de l’éclairage et ses métiers par le développement dans Lumen d’un parcours interactif et immersif de découverte de la lumière et de l’éclairage, de ses usageset innovations et de ses métiers, mais aussi par l’organisation de manifestions et dedéveloppement de supports multimédia à destination des élèves et étudiants.
  • Mettre en oeuvre des formations innovantes et agiles, répondant aux besoins et auxévolutions du secteur d’activité de la lumière et de l’éclairage : Elaboration de référentielsdes compétences, développement de modules de formation spécifiques pour toutes les filièreset niveaux de formation concernés par la lumière et l’éclairage, mise en place de partenariatset projets à l’international et avec la Recherche, mise en oeuvre de mobilités à l’international.
  • Développer des supports et outils de formation permettant la mise en oeuvre demodalités pédagogiques variées et innovantes : Réalisation de plateformes mutualisées etdéveloppement de supports numériques de formation.

Ces actions structurantes sont développées notamment grâce au financement obtenu pour 6 ans par le plan d’investissement d’avenir PIA3 porté par l’Université Lyon1 et un consortium constitué du Cluster Lumière, de l’ENTPE et du réseau Canopé.

Bourgogne-Franche-Comté

Campus des métiers et des qualifications du territoire intelligent

En attente de renouvellement

Territoires

Bourgogne-Franche-Comté

Secteurs professionnels

  • bâtiment et travaux publics
  • production et gestion/transport de l'énergie
  • gestion active du bâtiment
  • éclairage
  • transport et logistique
  • informatique
  • services en lien avec le transport, le commerce, l'éducation, la médecine.

Filières de formation

  • la construction BTP
  • l'électronique et les systèmes mécatroniques
  • la conception et les technologies numériques
  • l'énergie (incluant un volet important relatif à la gestion des énergies)
  • le transport et les services de mobilité
  • l'informatique, l'information et communication - et les humanités numériques
  • les sciences de gestion, le management de la technologie et de l'innovation/entreprenariat

Corse

Campus des métiers et des qualifications de la transition énergétique

En attente de renouvellement

Territoires

Corse

Secteurs professionnels

Bâtiment, production d'énergie.
Les emplois nouveaux liés à l'exploitation des équipements répartis sur les domaines de l'éolien, du photo- voltaïque, de la petite hydraulique et des véhicules électriques et hydrogènes.

Filières associées

Énergie, BTP

Grand Est

Campus des métiers et des qualifications de l'énergie et de la maintenance

Territoire

Bassin sidérurgique nord-lorrain, zone de Thionville – Yutz (Moselle)

Secteurs professionnels

  • Transition énergétique
  • Éco-industrie

Filière associée 

Industrie et production

Filière(s) de formation

  • Chaudronnerie
  • Électrotechnique et Numérique
  • Génie Énergétique
  • Hygiène Sécurité et Environnement
  • Ingénierie
  • Maintenance et Pilotage de lignes de production
  • Productique

Le projet

L’enjeu majeur de ce projet porte sur la structuration et le développement d’une réponse formation aux besoins de main d’oeuvre qualifiée, exprimés et particulier par le "Grand projet industriel EDF" dit "grand carénage" des centrales nucléaires, et plus globalement par le développement des industries nord Lorraine. Ainsi, ce réseau de partenaires, structuré par le CMQ EMGE, vise à renforcer et rendre plus efficiente la formation dans les domaines de la mécanique, de la métallurgie, du soudage, de l’électrotechnique, de l’énergie et de la maintenance industrielle.

Le CMQ EM GE s’est notamment attaché à favoriser et développer le partage d’informations entre les partenaires, à mettre en relation demandeurs d’emplois et employeurs, à mettre en place des dispositifs d’accompagnement à l’insertion des demandeurs d’emplois, et surtout à valoriser les métiers industriels auprès des jeunes publics et des familles.

Il s’est attaché à renforcer les partenariats à l’écoute des besoins des partenaires sociaux économiques dans le cadre des évolutions des compétences, des savoir-être et savoir-faire, en accentuant les initiatives partenariales.

En cohérence avec les orientations du territoire nord lorrain, labellisé "Territoire d’industries", le CMQ EMGE s’est donné comme ambition pour les années à venir, de poursuivre et amplifier le travail engagé avec l’ensemble des acteurs territoriaux. Il s’agira également d’élargir le périmètre des partenaires, d’investir en lien avec la transformation du lycée professionnel et avec l’appui de l’enseignement supérieur, la digitalisation des activités industrielles dans les parcours de formation. La question des enjeux transfrontaliers, notamment avec le Grand-Duché du Luxembourg, l’Allemagne et la Belgique sera un nouvel axe stratégique dont la gouvernance du Campus.

Normandie

Campus des métiers et des qualifications d'excellence CEINE - Campus d'excellence international normand des énergies 

Logo du campus excellence CEINE - Normandie

Territoire

La Région Normandie est la terre du nouveau mix-énergétique renouvelables et décarbonées (éolien, solaire, méthanisation…) ainsi que dans les nouveaux usages (stockage, efficacité énergétique, …).
Actuellement le secteur de l’énergie occupe plus de 36000 emplois. Ce chiffre va s’accroitre avec l’ambition constante de développer de nouveaux projets industriels (parc éolien offshore …).
Le campus se déploie sur toute la Normandie, en France par ses par ses actions inter-campus mais également à l’international dans les Campus d’Excellence Étranger

Secteurs professionnels

  • Nucléaire
  • Éolien
  • Photovoltaïque
  • Biogaz
  • Éclairage performant
  • Efficacité Énergétique des bâtiments et de l’industrie

Filière associée :

  • Soudage
  • Mobilité
  • Transport de gaz

Filière(s) de formation

  • Électrotechnique
  • Chaudronnerie industrielle
  • Maintenance industrielle
  • Plasturgie
  • Habitat
  • Environnement Nucléaire

Le projet

Le CEINE est composé d’un triptyque (l’académie de Normandie et ses universités, la région Normandie et les entreprises) qui permet de répondre aux enjeux du territoire grâce à son agilité en créer des parcours de formation professionnel d’excellence vers les métiers du nouveau mix-énergétique bas carbone et renouvelable.

Nouvelle-Aquitaine

Campus des métiers et des qualifications de la maintenance en environnement sensible

En attente de renouvellement

Territoire

Nouvelle-Aquitaine

Secteur professionnel

Métallurgie

Famille d'activités

Maintenance

Filières de formation

Maintenance

Campus des métiers et des qualifications Développement durable en zone littorale

Logo du campus Développement durable en zone littorale - Nouvelle Aquitaine

Territoire

Région Nouvelle Aquitaine (littoral)

Secteurs professionnels

  • Environnement / Gestion du littoral
  • Numérique
  • Nautisme / Économie portuaire / Transports
  • Biotechnologies
  • Bâti durable, Éco-industries / Énergie

Filière(s) de formation

  • Gestion et protection de la nature
  • Sciences pour l’environnement
  • Mécatronique navale
  • Économie portuaire et maritime
  • Maintenance des systèmes communiquant de production
  • Ingénierie des contenus numériques
  • Cyber sécurité
  • Génie biologique
  • Économie et croissance bleue
  • Métiers de l’électricité et de ses environnements
  • Génie civil et développement durable
  • Sciences et génie des matériaux
  • Smartfactory
  • Énergies maritimes renouvelables
  • Matériaux souples et solaires
  • Photovoltaïque
  • Construction navale

Le projet

L’évolution de l’industrie maritime et la gestion des zones littorales représentent des enjeux centraux pour les prochaines années et décennies : l’OCDE prévoit ainsi un doublement du chiffre d’affaires mondial du secteur maritime entre 2016 et 2030 (de 1.500 à 3.000 milliards de dollars), 60% de la population mondiale habite à moins de cent kilomètres d’un littoral et 260 millions de personnes ont un emploi directement lié à la mer.

La Région Nouvelle-Aquitaine est placée au centre de ces dynamiques. Avec une façade littorale de 970 kilomètres de long et 51.000 emplois maritimes, elle est la 1ère région touristique de la façade atlantique, la 1ère région européenne de la glisse, le 1er centre français de production et d’expédition d’huitres, possède 21 aires marines protégées et le 1er port de plaisance français avec La Rochelle.

Le territoire du CMQ DDZL est d’autre part particulièrement sensible aux évolutions climatiques (montée du niveau de la mer, évolution du trait de côte, baisse de la ressource en eau, tempêtes violentes, crues et inondations), qui nécessitent une évolution des nombreux métiers attachés au domaine maritime et l’acquisition de nouvelles compétences et qualifications pour répondre aux besoins émergents.

Le projet de campus "développement durable en zone littorale" vise ainsi à soutenir le développement de ces filières porteuses d’avenir, en proposant une offre de formation cohérente et complète allant du Bac-3 au Bac+8, associant formation initiale, en apprentissage, professionnelle et continue, recherche et internationalisation, innovation pédagogique et personnalisation des parcours, afin de répondre aux nombreux enjeux et aux besoins en compétences associés: environnement, gestion du littoral, nautisme, économie portuaire, transports, numérique, biotechnologies, énergie, bâtiments durables et éco-industries.

Porté par La Rochelle Université́, il associe une grande variété́ d’établissements scolaires et de formation (lycées, école d’ingénieurs), entreprises, acteurs institutionnels et associations du territoire.

Occitanie

Campus des métiers et des qualifications du process et des technologies en milieux sensibles

En attente de renouvellement

Territoire

Bassin d'activité Marcoule-Tricastin - Etablissements d'enseignement et de formation du Gard et de l'Hérault

Secteurs professionnels

Nucléaire, maintenance industrielle, déconstruction, assainissement, activités industrielles et de service exploitant des équipements en milieux sensibles (travail en espace confiné ou contraint, présence de déchets toxique, etc.)

Filière(s) de formation

Électrotechnique, maintenance industrielle, robotique, mécatronique, électronique, techniques de découpe, chimie et génie chimique, matériaux, instrumentation, études de sûreté, numérique (aide à la décision, big data, réalité virtuelle, calcul scientifique), droit et économie associés)

Campus des métiers et des qualifications de la transition énergétique

En attente de renouvellement

Territoire

Hautes Pyrénées

Famille d'activités

Énergies et éco-construction

Champs professionnels

Éco-industrie, Bâtiment, Agriculture, Transport

Filière (s) de formation

Électrotechnique, Génie civil, formations agricoles (secteur forestier, production), bâtiment et travaux publics, maintenance des véhicules, transport de l'énergie : filières de formation liées à la conception, l'installation, la conduite et la maintenance des systèmes et réseaux énergétiques

Campus des métiers et des qualifications d'excellence de l'habitat, des énergies renouvelables et de l'éco-construction

Territoire

Départements du Gard (30), de l’Hérault (34), des Pyrénées Orientales (66)

Secteurs professionnels

Bâtiment durable et énergies renouvelables

Filière associée

Bâtiment et énergie

Filière(s) de formation

  • Génie Civil, rénovation énergétique du bâtiment
  • Enveloppe du bâtiment et gestion technique
  • Modélisation numérique
  • Électricité, domotique et environnements connectés
  • Éolien et autres énergies renouvelables

Le projet

Pour stabiliser le climat à un niveau jugé "acceptable" dans le cadre de l’accord de Paris (entre 1,5 et 2 °C de plus par rapport à l’ère préindustrielle), il est indispensable de diminuer fortement nos émissions de gaz à effet de serre, et même de les annuler durant la seconde moitié du XXIe siècle. Ainsi, le rapport du GIEC préconise d’une part de diminuer la consommation d’énergies émettrices de CO2 et, d’autre part, de développer les sources d’énergies non ou peu carbonées.

Pour atteindre ces objectifs, il faudra :

  • Développer l’efficacité énergétique dans le domaine du bâtiment, premier consommateur d’énergie (44% de la consommation totale), loin devant le secteur du transport (33%) et lutter contre les passoires thermiques.
  • Produire de l’énergie renouvelable (éolien, solaire, biomasse, biogaz, …) se substituant aux énergies fossiles (pétrole, charbon, gaz naturel),
  • Piloter les consommations énergétiques par des systèmes intelligents (smarts grids),
  • Accompagner les usagers aux nécessaires changements de comportement, à l’évolution des modes de vie et des aménagements urbains,

Pour répondre à cet enjeu national et européen, les membres du campus se rassemblent autour d’un dénominateur commun: l’efficacité énergétique.

Le projet du campus d’excellence contribue à faire face aux problématiques majeures des entreprises à savoir :

  1. le développement de l’attractivité des métiers techniques;
  2. la montée en compétences des actifs;
  3. le lien entre la recherche, l’innovation et le monde de la formation.

L’objectif global du projet du CMQ d’excellence HEREC est de faire évoluer l’offre de formation professionnelle et de développer la recherche au travers de thèses dans les 4 domaines clés de l’amélioration de l’efficacité énergétique : le pilotage de l’énergie par les smarts grids, l’optimisation de la production d’énergie éolienne, les bâtiments à énergie positive et le BIM (modélisation numérique du bâtiment).

Mise à jour : Juillet 2021