Grenelle de l'Éducation

Le ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports engage en 2021 une évolution profonde du système éducatif et des métiers des personnels de l'Éducation nationale autour de quatre leviers prioritaires : reconnaissance, coopération, ouverture et protection et valeurs de la République.

Temps de lecture 6 minutes

Le Grenelle de l'éducation

Un dialogue social

 

Un agenda social articulé autour trois mots clés qui sont les trois axes d’évolution que le Ministre souhaite pour notre institution et l’amélioration du service public de l’éducation : reconnaissance, coopération et ouverture ; un thème a été rajouté récemment, celui de la protection.

En savoir plus

La mobilisation d'expertises et des retours d'expérience

 

Ces apports seront exposés lors de deux événements.

- Les États généraux du numérique

- Le Colloque scientifique Quel(s) professeur(s) au XXIe siècle

En savoir plus

Une concertation : l'incubateur du Grenelle

 

Une concertation large avec la société civile, l’incubateur du Grenelle de l’Éducation prend la forme d’ateliers associant des représentants de la communauté éducative, repartis en six collèges autour de 4 leviers : reconnaissance, coopération, ouverture et protection.

En savoir plus

CONSULTATION EN LIGNE DU GRENELLE DE L'EDUCATION

Le Grenelle de l’éducation est un processus de concertation qui a été amorcé à la rentrée 2020 avec l’agenda social, et qui continue de se déployer jusqu’en février 2021 en s’appuyant sur la contribution de toutes les parties prenantes : professeurs, personnels encadrant, familles et élèves, élus et collectivités, monde associatif et économique, syndicats.  

Revalorisation, formation, parcours professionnels, numérique éducatif, RH de proximité, santé au travail, feront notamment partie des thématiques abordées lors des différents rendez-vous qui s’échelonneront jusqu’en février prochain.

Vous pouvez contribuer à cette démarche participative en proposant vos contributions.

Je contribue

En direct du Grenelle de l'éducation

Suivez l'actualité du Grenelle de l'éducation : interviews, chiffres clés, mini-reportages, points d’étapes, chaque semaine, le Journal du Grenelle de l’éducation, réalisé en partenariat avec Groupe AEF info, le groupe de presse professionnel spécialiste de l’éducation propose le suivi des travaux des 10 ateliers de l’incubateur, mais aussi les échos des temps experts, les États généraux du numérique et le grand colloque "Quel(s) professeur(s) au XXIe siècle ?", ou encore l’agenda social.

Consulter le journal du Grenelle de l'éducation

Le ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports engage en 2021 une évolution profonde du système éducatif et des métiers des personnels de l'Éducation nationale. Ce Grenelle de l’Éducation est lancé par Jean-Michel Blanquer jeudi 22 octobre et se déploiera jusqu’en février 2021.

Amorcé dès la rentrée 2020 avec l’agenda social et les travaux menés avec les organisations syndicales, le Grenelle de l’Éducation se déploiera jusqu’en février 2021 en s’appuyant sur la contribution de toutes les parties prenantes : personnels, parents d’élève, syndicats et société civile.

Revalorisation, formation, parcours professionnels, numérique éducatif, RH de proximité, santé au travail, feront notamment partie des thématiques abordées lors des différents rendez-vous qui s’échelonneront jusqu’en février prochain.

Calendrier du Grenelle de l'Éducation 

Un dialogue social

Un agenda social a été proposé en septembre dernier aux organisations syndicales représentatives du ministère de l'Education Nationale, de le jeunesse et des sports, articulé autour de trois mots clés qui sont les trois axes d’évolution que le Ministre  souhaite pour notre institution et l’amélioration du service public de l’éducation : reconnaissance, coopération et ouverture ; un thème a été rajouté récemment, celui de la protection.

L’objectif est en particulier de transformer en profondeur la GRH de notre ministère,  renforcer l’attractivité des métiers et des carrières et adapter la RH de l’éducation nationale aux nouveaux enjeux. L’agenda social est ainsi un des volets du Grenelle de l’Education, ses travaux ayant vocation à alimenter les ateliers du Grenelle et inversement.

Dans le cadre de l’agenda social, près d’une vingtaine de groupes de travail ont été mis en place dont près d’une dizaine porte sur la revalorisation d’un certain nombre de métiers (pas seulement financière mais aussi en terme de revalorisation des missions et des conditions d’exercice) ; d’autres traitent des sujets de parcours professionnels et de gestion de proximité, de formation (initiale et continue) et de développement de la qualité de vie au travail. Un travail va être également mené sur l’encadrement (personnels de direction, corps d’inspection et filière administrative). Enfin, toujours dans le cadre de l’agenda social, des travaux vont être menés sur les relations professeurs - parents et sur l’animation des collectifs pédagogiques.

400 M€ pour revaloriser les personnels et accompagner la transformation des métiers de l’éducation

Cette mesure, applicable dès 2021, prend place au sein d’un travail global sur l’amélioration des conditions de travail des personnels et du système éducatif, dans le cadre du Grenelle de l’éducation. Elle prévoit notamment une prime d'attractivité pour les professeurs en débur de carrière, une priome d'équipement informatique pour les professeurs et psychologues de l'éducation natioanle, un taux de promotion à la hors classe plus important, une revalorisation des directeurs d'école ainsi que d'autres mesures catégorielles.

En savoir plus sur les mesures de revalorisation des personnels en 2021

Des apports d’experts et des retours d’expérience

Ces apports seront exposés lors de deux événements.

Les États généraux du numérique pour l’éducation

Le vendredi 26 juin 2020, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, a annoncé officiellement la mise en place des États généraux du numérique pour l’éducation dont le point d’orgue a été la tenue de deux journées de synthèses et débats, les 4 et 5 novembre à Poitiers. Ces journées ont été précédées, le 3 novembre, d’une journée dédiée aux échanges avec les élus et représentants des associations de collectivités territoriales. Plusieurs objectifs à cette démarche participative :

  • tirer tous les enseignements de la crise sanitaire 
  • valoriser les réussites 
  • renforcer la stratégie numérique éducative 
  • alimenter la réflexion du Grenelle de l’éducation

Le ministère a encouragé l’ensemble des acteurs concernés, au national comme à l’international, à apporter leurs contributions, à faire part de leurs retours d’expériences et à exprimer leurs attentes et visions des enjeux du numérique pour l’éducation.

Les innovations, les pratiques inspirantes qui ont été remontées depuis le lancement de la démarche participative, ont été partagées, discutées, analysées au regard de leur potentiel de dissémination ou de généralisation. Ces analyses doivent permettre d'anticiper les réorientations ou l’accélération de chantiers en cours, pour construire avec l’ensemble des membres de la communauté éducative une nouvelle vision systémique du numérique pour l’Education.

Colloque scientifique : Quels professeurs au XXIe siècle ?

Dans le cadre du Grenelle de l’éducation, cette conférence internationale offre un espace de débats scientifiques sur la place centrale du professeur, dans la société du XXIe siècle et sa valorisation en termes de reconnaissance, de coopération et d’ouverture.

Rendez-vous mardi 1er décembre 2020 dès 9h pour suivre l'intégralité du colloque en ligne et en direct

Dans le contexte du reconfinement, le colloque international est organisé à distance

Une concertation large avec la société civile : l’incubateur du Grenelle de l’éducation

L'incubateur du Grenelle de l'éducation prend la forme d’ateliers associant des représentants de la communauté éducative repartis en six collèges :

  • Syndicats
  • Professeurs
  • Encadrement
  • Familles / élèves
  • Monde associatif et économique
  • Élus et collectivités.

L’incubateur du Grenelle est conçu pour être un lieu d’échanges et de construction. Il consiste en 10 ateliers qui rassembleront chacun une douzaine de personnes issues des 6 collèges précédemment mentionnés. Ces ateliers, qui ont vocation à se réunir 3 à 4 fois chacun en novembre et décembre 2020, seront animés par :

  • un président issu de la société civile ;
  • un secrétaire général (inspecteur général).

Les ateliers sont organisés autour des 3 leviers évoqués : reconnaissance, coopération, ouverture, et un atelier sur la protection des personnels. Les séances se tiendront au sein du Lab110bis, rue de Grenelle, et en région.

Planning et comptes rendus des ateliers

 

Planning ateliers Grenelle

Levier reconnaissance

Premier atelier : Revalorisation
Président : Marie-Pierre Luigi
Secrétaire général : Guy Waïss
Comment contribuer à attirer et conserver les talents à travers une revalorisation financière durable des professeurs, tenant compte des spécificités de leur activité, et une meilleure reconnaissance de leur statut dans la société ?

Deuxième atelier : Écoute et proximité
Président : Daniel Pennac
Secrétaire général : Aziz Jellab
À quelles conditions peut-on asseoir une écoute de proximité assurant à chaque enseignant et professionnel de l’éducation la possibilité d’échanger sur ses expériences, ses aspirations et ses besoins ? Comment faire reconnaître ses compétences et les enrichir dans une logique de développement professionnel ? Comment faire entendre ses difficultés et assurer le meilleur accompagnement ?
Quel impact peut-on en attendre sur le climat scolaire dans ses différentes dimensions (conséquences sur les apprentissages scolaires, l’implication professionnelle, la relation avec les familles, les interactions avec l’environnement des établissements scolaires, etc.) ?

Troisième atelier : Encadrement 
Président : Pascal Papé
Secrétaire général : Lionel Tarlet
Quel sens doit-on donner aujourd’hui à la notion d’encadrement ? Comment améliorer, à tous les échelons du pilotage, l’accompagnement des personnels et un climat scolaire plus serein ? Les fonctions d’encadrement sont une des étapes logiques du développement professionnel d’un enseignant, mais y accéder n’est pas si évident. Comment, dès lors, en améliorer l’attractivité, les conditions d’exercice, et les possibilités d’évolution ?

Levier coopération 

Quatrième atelier : Collectifs pédagogiques
Président : Marcel Rufo
Secrétaire générale : Sophie Tardy
S’il n’est plus possible aujourd’hui d’imaginer un travail solitaire et si les collectifs existent bien au sein des établissements, comment mieux les développer et les valoriser ? Comment générer plus de collégialité, de temps et d’espace pour échanger, s’entraider, se former et construire ensemble ?
Comment les collectifs de travail peuvent-ils enrichir les pratiques professionnelles au service de la réussite des élèves ?

Cinquième atelier : Formation 
Président
: Boris Cyrulnik
Secrétaire général : Franck Brillet
La communauté éducative a su faire preuve d’agilité dans le contexte de crise sanitaire sans précédent que nous avons connue, ce qui a permis d’ouvrir des perspectives et de nouveaux horizons. Le drame que nous venons de vivre témoigne de la nécessité de former au mieux les personnels dans la gestion des situations complexes. Dès lors, quelles propositions et recommandations en matière de formation pour accompagner les acteurs du système éducatif face aux enjeux de transformation de l’éducation nationale ?
Comment la formation peut-elle s’adapter aux besoins et attentes de chacun et quels dispositifs mettre en place pour attirer ou maintenir en poste les talents dans un climat scolaire serein ?

Sixième atelier : Gouvernance des écoles et des établissements 
Présidente
: Bénédicte Durand
Secrétaire générale : Nadette Fauvin
Quelles gouvernances des écoles et des établissements pour mobiliser, faire converger et développer les compétences individuelles et collectives au sein de la communauté éducative, assurer un climat scolaire serein, partager une vision commune et des éléments communs de réponse pour la réussite de chaque élève ? Avec qui et avec quels outils ?

Levier ouverture

Septième atelier : Déconcentration et autonomie 
Président
: François Taddei
Secrétaire général : Marc Foucault
La question centrale n’est pas uniquement d’accroître ou non l’autonomie mais d’abord de faire en sorte que toutes les parties prenantes se saisissent davantage de l’autonomie existante pour la placer au service de la réussite et du bien-être des élèves, de l’épanouissement professionnel des
enseignants et des personnels de direction, de l’insertion de l’école ou de l’établissement dans son territoire. L’autonomie pour quoi faire ? Quel sens lui donner ? Pour relever quels défis ? Qu’est-ce qui fera que l’équipe éducative aura envie de s’engager dans cette autonomie ? Quel bénéfice en aura chaque
partie prenante ?

Huitième atelier : Mobilités 
Président : Patrick Gérard
Secrétaire général : Olivier Sidokpohou
Dans un contexte de changements profonds, quelles mobilités mettre en place dans et vers la profession enseignante pour attirer, conserver et faire s’épanouir les talents ? Comment faciliter les secondes carrières ? Comment offrir aux enseignants des perspectives d’évolution motivantes vers d’autres fonctions, d’autres ministères ou à l’intérieur même de la profession enseignante ? Comment encourager et valoriser les mobilités qui concourent à la fois à la réussite des élèves et à l’épanouissement professionnel des enseignants

Neuvième atelier : Numérique 
Présidente
: Aurélie Jean
Secrétaire générale : Brigitte Hazard
L’atelier numérique devra permettre de questionner les usages du numérique par les enseignants, les élèves et leurs familles. Quelles sont les pratiques pour lesquelles les outils, les supports, les ressources, les services numériques apportent une plus-value aux apprentissages ?
Quelles sont les limites de ces usages numériques ? Quels impacts ont-ils sur les relations avec les élèves et les familles et comment réguler ces usages que ce soit dans le cadre scolaire (de la maternelle au lycée) ou celui du cadre personnel de l’élève ou de l’enseignant.

Protection des personnels

Dixième atelier : Protection et valeurs de la République 
Présidente : Marie-France Monéger - Guyomarc’h
Secrétaire général : Jérôme Grondeux
Comment améliorer l’accompagnement des personnels dans la gestion des cas difficiles ? Comment mieux articuler les différents services de l’Etat pour assurer la protection des professeurs quelles que soient les circonstances ?
Comment faciliter l’accès à différents services de prévention, par exemple juridiques ou médicaux, en cas de besoin ?

Calendrier / prochaines étapes

  • 3 novembre 2020 - Début des ateliers de l’incubateur du Grenelle de l’éducation
  • 4 et 5 novembre 2020 - États généraux du numérique à Poitiers
  • Semaine du 9 novembre 2020 - Bilan d’étape avec les syndicats
  • 1er décembre 2020 - Colloque scientifique Quel(s) professeur(s) au XXIe siècle ? au Collège de France
  • 18 décembre 2020 - Fin des ateliers de l’incubateur du Grenelle de l’éducation
  • Fin janvier 2021 - Remise des propositions au Ministre
  • Février 2021 - Conférence de clôture du Grenelle avec débats sur les propositions

Consultation en ligne du Grenelle de l'éducation

Le Grenelle de l’éducation est un processus de concertation qui a été amorcé à la rentrée 2020 avec l’agenda social, et qui continue de se déployer jusqu’en février 2021 en s’appuyant sur la contribution de toutes les parties prenantes : professeurs, personnels encadrant, familles et élèves, élus et collectivités, monde associatif et économique, syndicats.  

Revalorisation, formation, parcours professionnels, numérique éducatif, RH de proximité, santé au travail, feront notamment partie des thématiques abordées lors des différents rendez-vous qui s’échelonneront jusqu’en février prochain.

Vous pouvez contribuer à cette démarche participative en proposant vos contributions.

Pourquoi un Grenelle de l'éducation ?

L’assassinat abominable de Samuel Paty, qui a frappé notre institution en plein coeur, souligne de manière tragique combien l’École est la colonne vertébrale de notre République, le pilier de notre cohésion sociale, l’espace où doivent s’affirmer nos valeurs.

Alors que la crise sanitaire avait déjà montré la place centrale de l’École dans notre société, les circonstances actuelles nous conduisent plus que jamais à réfléchir ensemble aux conditions et aux moyens donnés à nos professeurs, à notre système éducatif, pour que notre École soit et reste notre bien commun à tous.

C’est dans ce contexte que s’ouvre le Grenelle de l’Éducation dont l’objectif est de travailler, avec toutes les parties prenantes du système éducatif, aux moyens de renforcer l’École de la République dans son rôle et dans sa place au sein de la Nation. Le Grenelle de l’Éducation comprend trois dispositifs qui vont se nourrir mutuellement : un dialogue social, ses apports d’experts et des retours d’expérience, une concertation large avec la société civile, l’incubateur du Grenelle de l’Éducation.

Ces trois dispositifs ont pour objectif d’aboutir à des propositions concrètes qui seront débattues lors de la Conférence du Grenelle en février 2021, et qui s’inscriront dans une logique pluriannuelle. Un premier bilan d’étape aura lieu la semaine du 9 novembre.

Ces propositions seront articulées autour de quatre leviers d’amélioration de notre système éducatif:

  • Une meilleure reconnaissance des personnels de l’éducation nationale. Cette reconnaissance peut être financière, mais pas seulement. Au-delà du chantier de la revalorisation des personnels, il s’agit de renforcer l’écoute et la proximité à tous les niveaux de la communauté éducative, et de mieux définir la place et les missions de l’encadrement pour reconnaître et accompagner les talents.
  • Une coopération plus affirmée pour renforcer l’esprit d’équipe, la collégialité et la solidarité entre les différentes parties prenantes de la communauté éducative. Cette coopération implique une réflexion sur la place et le déploiement des collectifs pédagogiques, les politiques de formation des personnels et les principes de gouvernance des écoles et des établissements, comme nous avons commencé et continuerons à le faire dans le cadre de l’école inclusive.
  • Une plus grande ouverture du système éducatif afin mieux adapter les structures à leur environnement en interrogeant l’autonomie des établissements, la fluidité des parcours, et le rôle du numérique au sein de l’École.
  •  Les circonstances actuelles nous amènent à travailler plus spécifiquement sur un quatrième axe, celui de la protection et de la défense de nos personnels, et ainsi des valeurs de la République.

Les propositions concrètes issues de ces ateliers permettront d’améliorer le système éducatif au bénéfice des professeurs, des élèves et de la vie scolaire dans son ensemble.

Consulter le dossier de presse de lancement du Grenelle de l’éducation

[Revoir] Conférence de presse de lancement du Grenelle de l'Éducation - 22 octobre 2020

Mise à jour : novembre 2020