Relever le niveau en mathématiques de la maternelle à la terminale

Les mathématiques sont au cœur des priorités de l’école maternelle au lycée.

2023, année de promotion des mathématiques à l’école

Afin de continuer à promouvoir l’excellence, réconcilier tous les élèves avec les mathématiques et encourager l’égalité filles-garçons, Pap Ndiaye, ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, a présenté en novembre 2022 une stratégie destinée à faire de 2023 "l’année de promotion des mathématiques à l’école". Elle s'articule autour de deux axes :

  • Continuer à promouvoir l’excellence et réconcilier les élèves avec les mathématiques
  • Déconstruire les représentations sur les mathématiques et leur réputation élitiste, encourager l’égalité filles-garçons et la mixité sociale

Dès la rentrée 2023, la place des mathématiques sera renforcée sur l'ensemble de la scolarité.

L'apprentissage et la pratique des mathématiques 1er degré

Les mathématiques sont au coeur des priorités de l’école maternelle au lycée. Une transformation profonde de la formation continue des professeurs des écoles en mathématiques a été engagée. Le référent mathématiques est aujourd’hui présent dans chaque circonscription. Il accompagne des groupes de 6 à 8 professeurs des écoles, les "constellations", pour une formation intensive d’au moins cinq jours centrée sur une thématique de travail choisie par chaque constellation. Ce modèle de formation, fondé sur l’analyse des difficultés des élèves, les observations croisées et les échanges entre pairs, permet de répondre aux besoins exprimés par les professeurs des écoles. Chaque année, environ un sixième des professeurs des écoles d’une circonscription est accompagné en constellation. Les autres professeurs suivent une formation en mathématiques plus courte (au moins six heures annuelles). Des professeurs mieux formés, ce sont, à terme, des générations d’élèves qui seront en plus grande réussite. En parallèle, la montée en compétences des référents mathématiques de circonscription s'est poursuivie avec une formation nationale de deux jours et une formation de six jours a minima en académie.

A l'école primaire, la stratégie 2023 de promotion des mathématiques à l’école prévoit de poursuivre le plan de formation en mathématiques des professeurs des écoles, y compris ceux des écoles maternelles avec la formation de tous les professeurs d’ici quatre ans (30 % le sont déjà). La revalorisation des conseillers pédagogiques de circonscription dès cette année 2022-2023 s’inscrit dans ce cadre afin de reconnaître leur engagement en qualité de formateurs et d’attirer de nouveaux talents dans cette fonction.

Dès l'école maternelle, poser les bases

Révisé en juin 2021, le programme d’enseignement pour l’école maternelle met en avant l’enjeu du développement des compétences mathématiques dès le cycle 1 qui contribuent à la structuration de la pensée. Cet enseignement structuré et ambitieux est assuré tout au long du cycle, à travers le jeu, la manipulation d’objets et la résolution de problèmes. Il s’attache à stimuler chez les élèves la découverte des nombres et des formes, la curiosité, le plaisir et le goût de la recherche, comme à développer le plaisir du raisonnement mathématique.

Un enseignement progressif, structuré et renforcé à l'école élémentaire

  • Le calcul mental est déterminant et fait l'objet d'une pratique quotidienne d'au moins 15 minutes à l'école élémentaire ;
  • dans la continuité des apprentissages du cycle 2 relatifs au nombre, les fractions et décimaux, trop souvent mal maîtrisés par les élèves, sont enseignés dès la première période du cycle 3, enseignement qui sera continu tout au long du cycle ;
  • la résolution de problèmes à la complexité croissante doit être au cœur de l'activité mathématique des élèves tout au long de la scolarité obligatoire ;
  • les mesures et la représentation dans l'espace, à travers l'apprentissage de la géométrie.

Les évaluations de début CP, mi-CP et CE1 seront étendues à la rentrée de septembre  2023 aux élèves entrant en CM1. Ces évaluations permettent de mesurer les besoins ou les fragilités éventuelles des élèves sur des compétences clés de réussite d'une part, et d'offrir un enseignement personnalisé adapté aux besoins de chaque élève pour remédier à ses difficultés éventuelles d'autre part. Elles apportent un éclairage utile au professeur, aux familles et aux équipes pédagogiques, sur les besoins individuels et collectifs des élèves.

Accompagnement des professeurs des écoles par les référents mathématiques de circonscription

L’évolution sur trois ans du nombre de référents mathématiques de circonscription et du nombre de professeurs des écoles accompagnés traduit l’engagement fort du ministère pour développer la formation continue en mathématiques.

Des ressources en appui de la formation

Pour accompagner la pratique des professeurs et des formateurs, la publication du guide Pour enseigner les nombres, le calcul et la résolution de problèmes au CP sera complétée à la rentrée par deux autres guides fondés sur l’état de la recherche, l’un sur l’enseignement de la résolution de problèmes au cours moyen, l’autre sur l’enseignement des mathématiques au collège. Deux parcours d’autoformation en mathématiques sont également mis à disposition des enseignants et des formateurs sur M@gistère. Ils permettent à chacun de se former à son rythme, en fonction de ses besoins. Deux autres parcours d’autoformation seront publiés à la rentrée 2021.

Oiseaux compteurs : des cartes pour jouer avec les mathématiques

Durant le premier trimestre de l’année scolaire 2021-2022, 100 000 jeux de cartes Oiseaux compteurs, illustrés par l’artiste Charlotte Gastaut, ont été distribués à des élèves de CP. Les jeux proposés visent à susciter le goût des mathématiques chez les élèves, à l’école et en famille, à développer leurs compétences logiques, la rigueur, la concentration, la mémoire et à exercer leur capacité à compter. Les jeux du Petit Bridge, Bataille ou encore Oiseau fais ton nid ! leur permettront d’acquérir une culture du jeu de société, mais aussi d’exercer leur liberté d’agir, de prendre des décisions, de faire des essais en situation ludique.

Dynamiser les mathématiques au collège et cultiver l'excellence

C’est souvent au collège que les difficultés en mathématiques se creusent et qu’un sentiment de désamour peut apparaître chez certains élèves. Ainsi sont proposés :

  • des ressources pour les professeurs, leur permettant de préciser leurs gestes professionnels ;
  • un accompagnement par la formation au niveau national, déployé ensuite en académie pour s’adapter aux besoins ;
  • des ressources pour guider les chefs d’établissement.

Afin de donner à chaque élève les moyens de réussir au collège, des sessions d'une heure hebdomadaire de consolidation ou d'approfondissement sont instaurées pour tous les élèves de 6e à compter de la rentrée 2023 en mathématiques ou en français.

Accéder aux ressources mathématiques collège sur le site Éduscol

Au collège, la stratégie 2023 de promotion des mathématiques prévoit de :

  • encourager la création dans chaque collège d’un club de maths à partir de la rentrée 2023 pour cultiver le goût pour les mathématiques et le plaisir d’en faire
  • créer, au 1er semestre 2024, une certification nationale de compétences en mathématiques (CNCM) sur le modèle du cadre européen de référence pour les langues (CECRL) pour certifier le niveau atteint par chaque élève en fin de 3e.
  • pour les professeurs, le déploiement des laboratoires de mathématiques est poursuivi  et accentué.

Les mathématiques au lycée : consolider les savoirs et préparer les parcours professionnels et de formation

Un test de positionnement en début de seconde et une consolidation des acquis

Au début de l’année de 2de, un test de positionnement permet d’évaluer le niveau des élèves en mathématiques dans quatre domaines principaux : organisation et gestion des données ; nombres et calculs ; géométrie ; calcul littéral. Cette évaluation des compétences permet de mettre en place un soutien personnalisé pour ceux qui ont besoin de s’améliorer.

Dès la rentrée 2023, un temps de consolidation dédié aux fondamentaux en mathématiques pour les élèves de 2de en difficulté. L'objectif est de garantir que chaque élève de 2de ne maîtrisant pas les acquis attendus en fin de collège bénéficie de la remédiation indispensable à sa réussite au lycée. Ce temps de consolidation et de remédiation, à raison d'une heure par semaine, est destiné aux élèves de 2de générale et technologique qui ont été identifiés comme étant en situation de difficulté, sur décision de l'équipe pédagogique et après analyse des résultats du test de positionnement en mathématiques.

Garantir un niveau solide de mathématiques à tous les élèves jusqu'à la fin de la classe de 1re

Un enseignement de tronc commun est désormais instauré pour tous les élèves de première générale n'ayant pas suivi la spécialité mathématiques. Ainsi, à compter de la rentrée scolaire 2023, les élèves de 1re n'ayant pas choisi les mathématiques parmi leurs trois spécialités suivent un enseignement spécifique de mathématiques intégré à l'enseignement scientifique, à raison d'une heure et demie par semaine. Cet enseignement de mathématiques spécifique a vocation à assurer un socle de connaissances et de compétences mathématiques utiles pour la vie sociale, citoyenne et professionnelle (statistiques, probabilités, traitement de données, etc.) quel que soit le parcours de formation ultérieur.

En classe de terminale, les élèves de la voie générale ayant suivi l'enseignement de spécialité mathématiques en 1re peuvent choisir de poursuivre leur apprentissage dans cette spécialité ; ils peuvent également compléter cette démarche avec l'enseignement optionnel de mathématiques expertes.

Au lycée professionnel : une discipline d'enseignement général à part entière

L'enseignement des mathématiques contribue, aux côtés des autres enseignements généraux et des enseignements professionnels, à la réussite du parcours de l'élève vers une insertion professionnelle immédiate à l'issue du cycle de formation ou à une poursuite d'études réussie.

L'enseignement des mathématiques au baccalauréat professionnel, constitué de 140 heures d'enseignement sur 3 ans. En CAP, l'enseignement des mathématiques et de physique-chimie compte 82,5 heures d'enseignement sur 2 ans.

"Je réussis au lycée" : un dispositif pour accompagner les élèves

Les 54 heures d’accompagnement personnalisé sont intégrées à l’emploi du temps des élèves. Elles font partie des nombreux dispositifs d’accompagnement mis en place pour aider les élèves à approfondir leurs connaissances et les soutenir dans leur projet d'orientation et, ainsi, à réussir au lycée.

Après deux années de crise sanitaire, cette aide a été renforcée par le dispositif "Je réussis au lycée", qui représente 1 500 équivalents temps plein dans les lycées publics. Ce dispositif doit notamment permettre à tous ceux qui en ont besoin de bénéficier d’une heure supplémentaire par semaine, tout particulièrement en mathématiques, jusqu’à la fin de l’année scolaire. 

Des guides et ressources pour les professeurs

Afin d’aider les professeurs dans cet accompagnement, des outils de positionnement sont accessibles en ligne sur le site Éduscol pour les élèves de 2de mais également de 3e.

Des guides et ressources mis à disposition des professeurs,  notamment un guide sur la résolution de problèmes au collège, ainsi que des outils de positionnement pour les élèves de 3e et de 2nde. Ces éléments seront régulièrement enrichis.

Au lycée, la stratégie 2023 de promotion des mathématiques prévoit de :

  • créer à la rentrée 2023 un module de réconciliation avec les mathématiques en classe de 2de dans chaque lycée général et technologique et chaque lycée professionnel. L'objectif est de garantir que chaque élève de 2de ne maîtrisant pas les acquis attendus en fin de collège bénéficie de la remédiation indispensable à sa réussite au lycée.
  • rendre obligatoire en classe de 1ère générale l’heure et demie de mathématiques pour tous les élèves n’ayant pas choisi la spécialité mathématique, afin de solidifier la formation commune de tous les élèves en mathématiques

Des espaces d'innovation pour les enseignants du 2d degré

Les 300 laboratoires de mathématiques implantés dans les lycées et collèges sont les points d’ancrage d’une formation continue au plus près du terrain, entre pairs, dans la confiance et sur le temps long. Elle articule apports de la recherche par l’intervention d’enseignants-chercheurs et réponses aux besoins spécifiques des enseignants. Depuis 2018, près de 150 laboratoires se sont développés dans les collèges. Ces lieux de formation renforcent le continuum didactique de l’enseignement des mathématiques – notamment en résolution de problèmes – de l’école au collège et du collège au lycée.

Encourager l’égalité filles-garçons

Pour lutter contre les stéréotypes de genre, l’objectif est d’atteindre d’ici 2027 la parité filles-garçons dans les spécialités mathématiques, physique-chimie et mathématiques expertes et tendre vers la parité pour les autres enseignements afin :

  • d’ouvrir le champ des possibles et ne pas restreindre de manière trop précoce les souhaits d’orientation et, à plus long terme, favoriser les orientations vers les filières et les métiers scientifiques
  • d’étoffer le vivier vers l’enseignement supérieur en incitant davantage de filles à intégrer des classes préparatoires scientifiques, à poursuivre des études scientifiques à l’université ou encore à s’orienter vers des écoles d’ingénieur.

Il existe différents leviers pour déclencher des vocations :

  • lutter dès l’école maternelle contre les stéréotypes de genre qui découragent les filles, dédramatiser l’accès aux filières scientifiques et techniques et valoriser les rôles modèles féminins
  • fixer des objectifs chiffrés d’orientation pour concentrer les efforts sur les secteurs scientifiques où les filles sont très minoritaires - sciences de l’ingénieur, numérique et sciences informatiques, option mathématiques expertes, CPGE MPSI - et, inversement, fixer des objectifs d’orientation dans les enseignements de spécialité où les garçons sont peu représentés
  • décliner dans chaque académie dès l'année scolaire 2022-2023 cette stratégie de promotion et de revalorisation des mathématiques
  • associer les chefs d’établissement et les professeurs à cette mobilisation pour valoriser les orientations scientifiques auprès des jeunes filles

Mise à jour : janvier 2023