Tout savoir sur l'expérimentation d'une tenue vestimentaire commune à l’École

L'expérimentation d'une tenue commune à tous les élèves est lancée en 2024 auprès des collectivités territoriales, écoles et établissements volontaires. L'objectif est de renforcer la cohésion entre élèves et d’améliorer le climat scolaire. À l'issue de son évaluation, si les résultats sont concluants, la tenue commune sera généralisée en 2026.

Une tenue commune à tous les élèves : pourquoi ?

Des collectivités territoriales et établissements volontaires vont expérimenter le port de tenues communes par les élèves en 2024. Destinée à réduire les différences sociales, à lutter contre le règne de l’apparence et contre toutes formes d’inégalités et de prosélytisme, l'expérimentation doit permettre de :

  • renforcer la cohésion entre les élèves
  • améliorer le climat scolaire
  • contribuer à créer une atmosphère de travail et d’égalité au sein de l’établissement
  • valoriser l’image de l’école et de l’établissement en créant un sentiment d’appartenance et d’unité entre les élèves

Une mise en place concertée, inscrite dans le règlement intérieur

La mise en œuvre du port d’une tenue vestimentaire commune par les élèves est concertée et débattue au sein des conseils d’école et des conseils d’administration des établissements scolaires du second degré. L’expérimentation s’inscrit dans le projet de l’école ou de l’établissement autour de l’amélioration du climat scolaire et de la réussite éducative. Ces projets s’inscrivent dans le cadre de la démarche du Conseil national de la refondation (CNR) éducation "notre école, faisons-la ensemble".

Le port obligatoire d’une tenue vestimentaire commune par les élèves est écrit explicitement dans le règlement intérieur de l'école, du collège ou du lycée. Cette tenue est décrite et les élèves et leurs familles doivent s’y conformer. Le port d’une tenue libre peut toutefois être autorisé dans des lieux et circonstances précis, notamment en internat.

Une tenue vestimentaire gratuite pour les familles

Chaque collectivité territoriale détermine les besoins des établissements concernés et passe son propre marché lui permettant, le cas échéant, de compléter en cours d’année.

Pour simplifier la tâche aux collectivités, un trousseau type a été élaboré. La tenue est sobre, confortable et mixte.

D'un montant d'environ 200 euros, la tenue unique est financée par l'État et les collectivités territoriales. Si besoin, le trousseau des élèves est complété en cours d'année afin de s’adapter à la croissance des élèves et de remédier à la perte ou à la dégradation involontaire de l'un des vêtements.

Combien d'écoles et établissements sont concernés ?

100 écoles et établissements volontaires vont expérimenter dès 2024 la tenue commune à l’école, au collège et au lycée.

Vers une généralisation en 2026 ?

Deux comités sont instaurés pour piloter et suivre l'expérimentation de la tenue commune.

Un comité de pilotage, présidé par le DGESCO et composé de membres IGÉSR, CSEN, recteurs des académies où ont lieu les expérimentations, conseils départementaux, conseils régionaux et maire des communes impliquées dans l’évaluation, représentants des élèves, de parents d’élève, des enseignants et des directeurs d’école ou de chefs d'établissement. Ce comité de pilotage accompagne puis rend des avis sur la mise en place des expérimentations sur la base des données transmises par les établissements et les collectivités locales impliquées. Il suit les projets d’évaluation retenus par le conseil scientifique.

Un comité de suivi composé de la DGESCO et de la Depp lance un appel à manifestation d’intérêt (AMI) pour l’évaluation de cette expérimentation. Il analysera et proposera un classement des projets déposés en faisant appel à un comité scientifique composé de chercheurs.

Si les résultats sont concluants, l'expérimentation pourra conduire à une généralisation dans toutes les écoles et tous les établissements scolaires en 2026.

Mise à jour : février 2024