Les Campus des métiers et des qualifications des Hauts-de-France

Découvrez tous les Campus des métiers et des qualifications de la région des Hauts-de-France.

Bonnes pratiques

Le Campus ferroviaire, industries automobiles et éco-mobilité

La stratégie recherche innovation pour une spécialisation intelligente 2014-2020 (SRI-SI) inclut en région Hauts-de-France un domaine d'activité stratégique transport et éco-mobilité. Le Campus ferroviaire industries automobiles et éco-mobilité (FIAEM) a toute sa pertinence pour répondre aux besoins de nouveaux métiers et de nouvelles compétences. Le Campus se veut rassembleur des acteurs de la formation professionnelle autour de ces filières économiques sur le territoire d'excellence du Valenciennois. Il a pour ambition de mettre en synergies 14 lycées publics et privés, les centres de formation des apprentis, divers organismes de formation, les établissements d'enseignement supérieur (UVHC - université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis) et écoles d'ingénieurs, les laboratoires de recherche, le technopole Transvalley, les branches professionnelles (UIMM, Aria - Association régionale de l'industrie automobile -, AIF - Association des industries ferroviaires- et le Gipco - groupement des industries de la plasturgie et des composites) ainsi que les entreprises du secteur. Un plan d'actions a commencé à être mis en œuvre.

Retrouvez toutes les bonnes pratiques observées sur le territoire

Campus des métiers et des qualifications Transport, logistique, sécurité

Territoire

Aisne, Somme, Oise, Nord, Pas-de-Calais

Secteurs professionnels

  • Transport routier de marchandises (TRM), transport routier de voyageurs (TRV)
  • Logistique de production, de stockage et de distribution
  • Sécurité privée (sûreté/sécurité)
  • Sécurité (Sécurité au travail, Qualité, Environnement, cybersécurité)

Filière associée

  • Filière Logistique
  • Filière Industries de Sécurité (labellisée en novembre 2018)

Filière(s) de formation

  • Transport routier de marchandises, transport routier de voyageurs
  • Logistique
  • Métiers de la sécurité (Qualité, Environnement, sûreté et sécurité privée)

Le projet

La filière Logistique est un secteur clé de l’économie qui compte près d’1,8 millions d’emplois dans divers secteurs d’activités.
La région Hauts-de-France, de par son histoire et son positionnement géographique est une terre d’excellence logistique qui emploie près de 150 000 salariés dans le secteur du transport-logistique. Plus d’une cinquantaine de métiers sont concernés, très techniques et variés, accessibles à tous, du niveau CAP au niveau MASTER. En constante évolution, les métiers sont soumis aux transformations écologiques et numériques. La région recrute et propose de nombreux emplois, notamment dans les métiers de la conduite routière de marchandises, de voyageurs, la logistique, etc…

La construction engagée du Canal Seine Nord Europe et les projets d’implantation logistiques, tout comme le BREXIT impacteront également l’emploi et la formation de notre région.

La sécurité et le secteur du transport-logistique sont étroitement liés et touchent autant la sécurité des biens et des personnes que des données. Aussi, les salariés des métiers du transport et de la logistique sont, de par leurs activités, amenés à entrer en contact avec des professionnels de la filière sécurité. Cette proximité peut être source de plus-values pour chacun des acteurs en termes de compétences professionnelles et donc d’employabilité.

Le projet du campus des métiers et des qualifications Transport Logistique Sécurité et de son écosystème dynamique de partenaires s’articule autour de 4 axes :

  • Renforcer l’attractivité des métiers et des formations ;
  • Adapter l’offre de formation aux besoins ;
  • Encourager l’innovation ;
  • Accroître le rayonnement européen et international de la filière et de ses acteurs.

Campus des métiers et des qualifications Relation client 3.0

Territoire

  • Les villes de Lille, Roubaix, Tourcoing
  • Le Territoire de la Métropole Européenne de Lille
  • Le territoire des Hauts-de-France

Secteurs professionnels

  • Commerce : Distribution, commerce inter-entreprises, e-commerce, vente directe, vente à distance
  • Centres d’appels et de contact
  • Banque – Assurance
  • Gestion immobilière
  • Logistique/Relation client final/Livraison
  • Tourisme

Filière associée

Le commerce en ligne, dans ses dimensions organisationnelles (vente omnicanale, distribution) et numériques (nouvelles technologies, gestion de la donnée)

Filière(s) de formation

  • Vente, commerce, accueil, distribution et marketing, relation clients usagers
  • Logistique et transport
  • Banque- assurance
  • Métiers des services administratifs
  • Immobilier
  • Droit, Économie, Gestion, Sciences et Technologie

Le projet

Le secteur du commerce est un secteur phare de la Région Hauts-de-France. Au cœur de profondes transformations, il s'inscrit dans une nouvelle dynamique, qui doit trouver une réponse adaptée en termes d'innovation et de formation. Le secteur du commerce de détail emploie près de 244 069 salariés et représente plus de 17 % de l'emploi régional au 31 décembre 2015 (Source : URSSAF au 31/12/2015 - Nomenclature de la CCI de la Région Hauts-de-France). La Région Hauts-de-France se caractérise par la présence forte historique des secteurs de la distribution et de la Vente à Distance (VAD) : le territoire est en effet le berceau d'une quarantaine de sièges sociaux de grandes enseignes, apportant une dimension nationale à la filière, l'activité commerciale s'appuie par ailleurs sur un « halo » d'activités connexes génératrices d'emploi liées à son coeur d'activité (industries graphiques, centres d'appels, logistique...).

Le secteur se caractérise par une forte concentration de l'emploi : 5 % des entreprises de commerce concentrent en effet 75 % de l'emploi. Les zones d'emploi de Lille et de Roubaix-Tourcoing montrent une plus forte présence d’emplois de l'industrie du commerce.

La région Hauts-de-France dispose d'un pôle de compétitivité (PICOM) et le secteur du commerce distribution fait partie des secteurs identifiés comme stratégiques dans le cadre de la Stratégie Régionale de Développement Économique, d'Innovation et d’Internationalisation (SRDEII). Ces dispositifs et outils constituent le cadre dans lequel s’anticipe et se construit le commerce du futur.

Les modes de consommation exploitent l'ensemble des canaux de distribution physiques, téléphoniques et numériques. La relation client omnicanale comporte une part importante de digitalisation.

De nouvelles compétences doivent donc être développées et mobilisées dans les secteurs du commerce, entraînant l'évolution de certaines formations, notamment celles liées aux métiers de la vente et du conseil client, de l'accueil et de l'encaissement, du pilotage du point de vente, de la supply chain (ou chaîne logistique étendue).Portée par l’un des écosystèmes numériques les plus dynamiques du pays, par un vivier d’entreprises innovantes, la région entend devenir la 2ème region numérique française.

La filière de la Relation client s’inscrit par ailleurs dans un écosystème très dense et structuré d’acteurs venant au soutien de l’innovation (branches professionnelles, pôles de compétitivité, pôles d’excellence, clusters, laboratoires de recherche, réseaux des grandes écoles et universités…).

On peut citer à ce titre :

  • Le pôle d'excellence Blanchemaille pour le développement de l’entrepreneuriat et la recherche dans le e-commerce
  • Le pôle de compétitivité des industries du commerce (PICOM by CAPDIGITAL), oeuvrant pour le développement de la distribution du futur auprès des acteurs régionaux
  • L’Opcommerce, Opérateur de compétences (OPCO) de 19 branches du Commerce et de la Distribution, acteur de la formation professionnelle et l’amélioration des performances des entreprises
  • Le laboratoire de recherche Mercur, intégrant les équipes de recherche en marketing de l’IAE Lille University of Management (ex Institut du Marketing et du Management de la Distribution - IMMD et de l’IUT C (Université de Lille).

Campus des métiers et des qualifications Bâtiments et systèmes énergétiques intelligents 3.0

Territoire

  • La Région des Hauts-de-France
  • Le Bassin Minier
  • Le territoire du Pôle Métropolitain (Lens/Lievin/Artois/Douaisis/Béthune/Bruay)
  • La ville d’Arras

Secteurs professionnels

Bâtiment, Energie, Electricité et électronique

Filières associées

La mutation énergétique actuelle a indéniablement des impacts sur de nombreuses filières. En effet, l’écosystème qui gravite autour des réseaux électriques/énergétiques intelligents est riche et c’est une nouvelle chaine de la valeur qui est créée : de la production énergétique à la consommation en passant par le bâtiment.

Le bâtiment est intégré dans ses dimensions énergétiques (performance énergétique) et numériques (conception numérique, habitat intelligent, habitat connecté, domotique, immotique)

Filières de formation

Etude, construction et maintenance des bâtiments, Systèmes énergétiques et climatiques, Systèmes numériques, Electrotechnique, énergie.

Le projet

Le Campus des Métiers et des Qualifications Bâtiment et Systèmes Energétiques Intelligents 3.0 (CMQ BSEI3.0) intègre les ambitions fortes de la Région en termes d’emploi et de formation dans un domaine d’avenir, les réseaux électriques intelligents et des systèmes énergétiques locaux liés à la construction ou à la réhabilitation de bâtiment, dans lequel le territoire du bassin minier apparaît comme chef de file. Ce Campus, concentre les initiatives des différents acteurs de l’écosystème et se donne pour ambition de répondre aux besoins des différentes parties prenantes en s’appuyant sur les dynamiques existantes. Il s’appuie sur les recommandations de la "mission Bassin Minier" et du "rapport Subileau".

La Région Hauts de France, en lien avec la CRCI, inscrit ces perspectives dans les priorités de sa stratégie d’innovation et de développement économique.

Le CMQ BSEI 3.0 s’inscrit dans la dynamique REV3 de la région Hauts-de-France et en complémentarité du CMQ Energie (Stockage, Réseaux et Mobilité) porté par l’académie d’Amiens. Le CMQ BSEI3.0 participera plus particulièrement à la réponse aux enjeux du :

  • Pilier 2 : Développement du bâtiment producteur d’énergie
  • Pilier 4 : Réseaux intelligents

L’adaptation de l’appareil de formation tant pour les jeunes apprenants que pour les salariés tout au long de leur vie est l’enjeu majeur des Campus des Métiers et des Qualifications.

Le CMQ BSEI 3.0 s’appuiera sur quelques futures antennes REV3 et espaces d’innovation partagés que le conseil régional des Hauts-de-France ambitionne de déployer dans les lycées. Le CMQ BSEI 3.0 comme CMQ Energie aspirent à contribuer au développement de la future école des métiers de la Troisième Révolution Industrielle projetée en Région.
Contexte socio-economique

Le monde change, les technologies évoluent et le système électrique connaît une période de transition sans précédent (intégration des Energies Renouvelables, nouveaux usages, développement de la mobilité électrique …). Au-delà des réseaux qui permettent la mise en oeuvre des objectifs de la loi de transition énergétique, de nombreux métiers tels que ceux du domaine du bâtiment, de l’électricité, de l’énergie vont être impactés par l’évolution numérique induite par la transition énergétique et les smart grids afin d’évoluer vers les systèmes énergétiques locaux et les smart cities. Cette évolution du système électrique doit répondre à des attentes de plus en plus exigeantes et amènent forcément des modifications en termes de compétences métiers jusqu’à la création d’emplois.

Les premières études montrent que la filière smart grids qui se crée devrait générer 5000 emplois dans les Hauts-de-France d’ici 2020 pour un chiffre d’affaires attendu de 6 milliards d’Euros en France à cet horizon. Les formations dispensées dans les établissements d'enseignement technologique, professionnel et les CFA doivent favoriser la connaissance des techniques de mise en oeuvre et de maintenance de ces nouvelles technologies (gestion des bâtiments intelligents, capteurs, analyses des données, maintenance des installations solaires et éoliens…).

Ce Campus ferait sens dans notre Région puisque les Hauts-de-France ont été désignés comme vitrine de l’industrialisation des réseaux électriques intelligents sur le territoire français au travers du dossier « You&Grid » porté par la Région Hauts-de-France et la Métropole Européenne de Lille dans le cadre de l’appel à projet du Gouvernement et plus largement de la feuille de route « Nouvelle France Industrielle » Au total, plus d’une dizaine de projets sur l’ensemble du territoire régional appréhende ces nouveaux enjeux énergétiques. Parmi ces projets, plusieurs s’intéressent à la maîtrise de la demande en énergie et placent le citoyen comme acteur majeur du futur système électrique mais également aux nouveaux usages comme la mobilité électrique ou encore aux énergies renouvelables. Tout cela sur l’ensemble du territoire en zone rurale comme au coeur de la Métropole Européenne de Lille avec le projet So MEL, So Connected. En liens étroits avec la dynamique Rev3, You&Grid va indéniablement nécessiter de nouveaux métiers et de nouvelles compétences pour permettre aux territoires la mise en oeuvre de la Transition Energétique.

Le secteur du Bâtiment se situe à la confluence des transitions énergétique et numérique actuellement à l’oeuvre dans l’ensemble des activités économiques. L’imminence de ruptures technologiques majeures sur ces champs transformera en profondeur les emplois. Comme déjà évoqué, cette mutation énergétique transforme considérablement la chaine de la valeur énergétique au sein de laquelle aujourd’hui les bâtiments intelligents ont toute leur place.
Le secteur connaît, en effet, une numérisation massive de ses processus, impactant l’ensemble des métiers tout au long de sa chaîne de valeur, de la conception à la construction et la maintenance des bâtiments. De nouveaux « modèles constructifs » se développent, s’appuyant sur la diffusion des outils de modélisation numérique (BIM) et supposant une plus grande coordination des interventions, dans la conception, comme dans la réalisation et la mise en oeuvre des chantiers.

La filière du Bâtiment s’inscrit par ailleurs dans un écosystème très dense et structuré d’acteurs venant au soutien de l’innovation (Pôles de compétitivité, de pôles d’excellence, clusters, centre techniques et plateformes de de transferts de technologie, laboratoires de recherche, réseaux des grandes écoles et universités…).

On peut citer à ce titre :

  • Le pôle d'excellence du CD2E et cluster Ekwation sur l’efficacité énergétique, l’écoconstruction et l’éco rénovation, basés à Loos-en-Gohelle (+ économie circulaire via le pôle de compétitivité TEAM²)
  • Le Pôle MEDEE (Maitrise Energétique des Entrainements Electriques), pôle de recherche en génie électrique entre le monde Industriel et le monde de la recherche
  • Les pôles de compétitivité TEAM 2 et MATIKEM, sur les champs de l’économie circulaire et des matériaux
  • Le BatLab-CODEM , basé en Picardie, sur un champ d’activité proche de celui du cluster Ekwation
  • Le pôle d’excellence dédié au bois, qui impacte la filière via le volet bois construction

Le Campus des Métiers et des Qualifications BSEI 3.0 est conçu comme une composante d’excellence et un lieu de mise en cohérence sur le champ de la formation professionnelle.

Le Campus des Métiers et des Qualifications BSEI 3.0 s’inscrit dans la dynamique portée par l’Etat, la Région et les partenaires sociaux dans le cadre du Contrat de Plan Régional de Développement des Formations et de l’Orientation Professionnelle (CPRDFOP) signé le 14 mars 2017 et aura vocation à intégrer celle du contrat d’objectifs sectoriels en cours de négociation avec les fédérations et branches professionnelles sur le champ du Bâtiment et des Travaux Publics.

Il constitue l’une des réponses de l’état pour le contrat d’engagement du renouveau du bassin minier du Nord et du Pas-de-Calais.

Le territoire du bassin minier : un éco-système innovation-économie-formation

Avec 1 200 000 habitants et plus de 62 000 logements miniers en cours de réhabilitation, le bassin minier est un territoire marqué par la morosité avec un chômage à 19.7%, 10 points au-dessus de la moyenne nationale. Pourtant, le territoire du bassin Minier constitue un territoire pionnier sur le champ de l’éco-construction et de l’habitat durable, reconnu pour son réseau d’acteurs et ses expérimentations sur ce champ, par des instances telles que la COP21. De nombreuses expérimentations ont pris appui sur les enjeux liés à la réhabilitation du patrimoine immobilier de l’ancien bassin minier, devenu terreau de nouvelles perspectives de développement.
Prenant appui sur ce territoire, le CMQ BSEI3.0 aura vocation à trouver un rayonnement régional et national, en s’inscrivant dans un système de relations partenariales avec les autres acteurs de la formation s’inscrivant dans la dynamique de "pouvoir latéral" prôné par Jérémy Rifkin* permettant de pérenniser l’ambition et transformer l’énergie et l’économie de tout un territoire.

Contribution du Campus à la hausse du niveau de qualification, à l’adaptation des compétences et à l’insertion professionnelle :

Le Campus pourra apporter une plus-value dans la structuration de l’offre de formation en apportant une visibilité et en accompagnant l’évolution des métiers et les nouvelles perspectives offertes par le secteur pour les apprenants, quel que soient leur profil (statut scolaire initial ou apprentissage, formation continue des salariés en activité ou en reconversion professionnelle).

Parmi les objectifs :

  • inscrire le système de formation au coeur des processus d’innovation ;
  • donner de la lisibilité aux formations et aux métiers sur le champ du bâtiment et des systèmes énergétiques intelligents, en s’appuyant sur une logique de démonstration ;
  • mettre en réseau l’ensemble des acteurs de formation (lycées, CFA, organismes de formation), en liant les problématiques de formation initiale et de formation continue ;
  • créer des passerelles avec l’enseignement supérieur, accompagner la qualification des salariés et élever le niveau de qualification ;
  • lever les obstacles à la mobilité et à l’emploi ;
  • développer des logiques éducatives de projet en relation avec les entreprises, les acteurs de la recherche et de l’innovation en s’appuyant sur le développement d’espaces d’Innovation Partagé et l’entreprenariat ;
  • contribuer à l’égalité d’accès à la culture ;
  • favoriser la mixité dans toutes ses dimensions ;
  • renforcer la culture de l’entrepreneuriat et des mini-entreprises en s’appuyant notamment sur le développement d’espaces d’innovation partagés.

Campus des métiers et des qualifications d'excellence Travaux publics Hauts-de-France

Logo du campus excellence travaux publics - Hauts de France

Territoire

Hauts-de-France

Secteurs professionnels

  • Travaux Publics
  • Génie Civil

Filière associée

BTP

Filière(s) de formation

  • Travaux Publics
  • Génie-civil
  • Ferroviaire

Le projet

Une filière d'excellence sur un pôle de compétence

Un réseau composé d’établissements d’enseignement secondaire & supérieur, sur les trois voies de formation (initiale sous statut scolaire, par apprentissage et formation continue), de plateformes technologiques & de laboratoires de recherche ainsi que de nombreux partenaires du monde économique.

Un campus engagé pour une réussite de votre parcours professionnel

Le Campus des Métiers et des Qualifications des Travaux Publics s’engage à vos côtés pour une réussite dans votre parcours professionnel : des modules spécifiques pour renforcer votre formation, flexibilité, mixité, et sécurisation des parcours de formation, des ouvertures à l’international avec des voyages d’études, un ensemble d’établissements donnant accès à une filière complète du CAP au Master / Doctorat.

Les Travaux Publics proposent des métiers variés, liés aux dernières technologies, ouverts sur un monde plus respectueux de son environnement et qui prend en compte le développement durable. Les entreprises de Travaux Publics construisent et entretiennent des ouvrages :

  • Pour permettre au plus grand nombre de mieux communiquer par route, voies ferrées et navigables, ports, aéroports, métros, tramways, ponts, tunnels, réseaux de télécommunication, haut débit, wifi.
  • Pour aménager le cadre de vie : voirie, éclairage public, voies piétonnes, pistes cyclables, stades, équipements sportifs.
  • Pour la production de l’énergie : barrages, centrales hydrauliques, éoliennes, centrales photovoltaïques.
  • Pour l’acheminement de l’eau potable, de l’électricité et du gaz.
  • Pour améliorer l’environnement : collecte et traitement des eaux usées et des déchets, équipements antibruit et antipollution.

Concevoir la ville de demain et contribuer à préserver la planète sont au cœur des métiers des Travaux Publics. Le secteur recrute des jeunes diplômés, attire ceux qui souhaitent s’orienter vers l’apprentissage, propose de véritables carrières à construire selon la motivation de chacun. La diversité des métiers et les nombreuses possibilités d’évolution en font un secteur où tout est possible pour qui veut réussir. Intégrer les Travaux Publics, c’est choisir un métier utile et essentiel à tous ! Découvrez les métiers et les formations des Travaux Publics à travers des fiches spécifiques.

Campus des métiers et des qualifications d'excellence Image et design

Logo du campus excellence Image et design - Hauts de France

Territoire

D’envergure régionale avec pour territoire emblématique Roubaix et Tourcoing, le CMQ a pour établissement support l’ESAAT, à Roubaix et pour lieu d'incarnation Pictanovo, pôle d'excellence audiovisuel régional basé à Tourcoing.

Secteurs professionnels

  • Audiovisuel, cinéma d’animation, jeu vidéo
  • Photographie
  • Communication graphique
  • Design produit, textile, espace, évènement, graphisme, numérique

Filière associée

  • Industries Culturelles et Créatives

Filière(s) de formation

Avec une large offre de formations allant du CAP au doctorat, en formation initiale ou continue, et sous statut scolaire ou par voie d’apprentissage, les parcours possibles sont aussi nombreux que les débouchés professionnels variés pour les diplômés des formations du Campus d'excellence Image & Design : animateur 2D/3D, chargé de production, photographe, web designer, designer infographiste, directeur artistique, game designer, ingénieur du son ou encore technicien audiovisuel…

Le projet

Le Campus des Métiers et des Qualifications d’Excellence Image et Design (CMQ ID) des Hauts-de-France a pour objectif de co-construire des parcours de formation accessibles, innovants et adaptés aux besoins spécifiques des industries culturelles et créatives.

Sa labellisation excellence intervient après 5 années de fonctionnement du Campus des Métiers et des Qualifications "Image Numérique et Industries Créatives" dont la forte activité et l’investissement des membres et partenaires a permis de proposer des actions concrètes au bénéfice des apprenants et entreprises des Hauts-de-France et d’évoluer vers un Campus d’Excellence.

Dans une région où la créativité et la culture sont portées comme des outils de renouveau économique et social, le Campus d’excellence « Image & Design » se positionne comme une ressource pour accompagner le développement et l’innovation de ces filières d’avenir dont le rayonnement international profite directement à l’attractivité de la France. Il ambitionne de jouer un rôle de coordinateur avec comme objectif principal la construction de parcours de formation accessibles à tous les apprenants des Hauts-de-France, quelles que soient leurs conditions sociales et économiques.

En d’autres termes, le Campus fédère des établissements d’enseignement secondaire et d’enseignement supérieur, publics et privés qui travaillent en étroite collaboration avec les acteurs économiques et institutionnels des Hauts-de-France autour d’un projet visant l’excellence pour tous. Cette recherche de cohésion autour d’objectifs ambitieux communs fait prendre tout son sens à la devise du Campus : "Connectés pour réussir".

Campus des métiers et des qualifications du ferroviaire, de l'industrie automobile et de l'écomobilité

Territoire

  • Agglomération Maubeuge Val de Sambre
  • Communauté d'Agglomération de la porte du Hainaut
  • Communauté d'Agglomération de Valenciennes Métropole

Secteurs Professionnels

  • Ferroviaire
  • Industrie automobile
  • Écomobilité

Filière(s) de formation

Construction ferroviaire, industrie automobile, automobile, structures métalliques ; électricité, électrotechnique ; mécanique générale et de précision, usinage ; technologies industrielles fondamentales ; technologie de commande des transformations industrielles ; spécialité pluri-technologique mécanique-électricité.

Une nouvelle version de cette fiche de présentation sera prochainement disponible

Campus des métiers et des qualifications d'excellence Autonomie, longévité, santé

Territoire

Hauts-de-France

Secteurs Professionnels

Services sanitaires, sociaux et médico-sociaux

Filière(s) de formation

Sanitaire et social, services à la personne, électronique, domotique

Une nouvelle version de cette fiche de présentation sera prochainement disponible

Campus des métiers et des qualifications d'excellence de la Métallurgie et de la plasturgie en Picardie

Logo du campus excellence Métallurgie et plasturgie - Hauts de France

Campus des métiers Saint Quentin 

Localisation

Amiens, Albert, Meaulne, Saint-Quentin, Chauny, Laon, Hirson, Compiègne et Soissons

Secteurs d'activité

Mécanique, métallurgie, plasturgie

Pôles de compétitivité

Trans et Up tex, spécialisés dans la mécanique, les matériaux et les fibres

Plateformes technologiques

  • Innovaltech
  • En cours : Industrilab

Filière stratégique visée par le redressement productif

Matériaux, procédés innovants, chimie

Filière(s) de formation

Conception et maintenance industrielle ; mécanique ; technicien d'usinage ; électrotechnique, énergie, équipements communicants, maintenance industrielle ; génie mécanique ; génie chimique, génie des procédés ; qualité Logistique industrielle et organisation ; réseaux et télémaintenance ; gestion de la production industrielle ; sciences pour l'ingénieur

Une nouvelle version de cette fiche de présentation sera prochainement disponible

Campus des métiers et des qualifications bioraffinerie végétale et chimie durable

En attente de renouvellement

Territoire

Aisne, Oise, Somme

Secteurs professionnels

Chimie, biotechnologie

Filière(s) de formation

Chimie, biologie, biotechnologie, agro-alimentaires

Campus des métiers et des qualifications d'excellence Tourisme et innovation

Logo du campus excellence Tourisme et innovation - Hauts de France

Territoire

Région Académique Hauts-de-France (académies Amiens-Lille)

Secteurs professionnels

  • Tourisme
  • Hôtellerie
  • Restauration

Filière associée

Réseau thématique National des Campus de la filière Tourisme Gastronomie

Filière(s) de formation

  • Tourisme, Hôtellerie, Restauration
  • Niveau CAP au BAC+5

Le projet

Le Campus des Métiers et des Qualifications d’excellence Tourisme et Innovation est le premier centre de formation public dans le domaine du tourisme, de l’hôtellerie et de la restauration au nord de Paris.

Labélisé et inauguré en 2017, le Campus assure la mise en réseau des acteurs de la formation relevant de l’enseignement secondaire et de l’enseignement supérieur, au service des besoins en compétences du tissu économique local et régional.

Regroupant 11 000 apprenants, 3 000 apprentis et proposant 50 formations, il contribue à la montée en compétence des jeunes que ce soit en formation initiale sous statut scolaire, en formation en apprentissage, mais aussi des salariés et des demandeurs d’emploi en formation professionnelle continue. Le réseau du Campus, fort de ses 15 lycées professionnels et universités partenaires, s’étend sur l’ensemble de la Région Hauts-de-France et des deux académies de Lille et d’Amiens.

Il a été le premier campus français de la filière et de la Région à obtenir la labellisation d’excellence en février 2020. Pour permettre son incarnation, sa structuration et son déploiement, il a été lauréat en juillet 2020 d’un Programme d’Investissement d’Avenir.

Campus des métiers et des qualifications Approvisionnement, valorisation et commercialisation des produits aquatiques

Logo du campus Approvisionnement, valorisation et commercialisation des produits aquatiques - Hauts de France

Territoire

  • Port de Boulogne-sur-Mer et la Communauté d’Agglomération Boulonnaise
  • Littoral Hauts-de-France
  • Région Hauts-de-France

Secteurs professionnels

  • Pêche et Aquaculture
  • Mareyage / Grossiste poisson frais
  • Filetage, transformation, Commercialisation et Négoce des produits de la mer
  • Logistique des produits de la mer
  • Poissonnier, écailler, traiteur

Filière associée

La filière "produits aquatiques" Hauts-de-France est une filière complète et diversifiée. Activité prépondérante dans le secteur agroalimentaire de la région, la filière compte plus de 6500 salariés. Le port de Boulogne-sur-Mer est le 1er port de pêche français. La zone de Capécure est l’une des plus importantes plateformes européennes de préparation, de transformation et de commercialisation des produits de la mer : 300 000 tonnes de poissons sont traitées dans plus de 150 entreprises.

Pour accompagner le développement économique et l’innovation, le Pôle de compétitivité national "Aquimer" est une exception nationale. Axé sur la filière des produits de la mer et la valorisation des produits aquatiques, il est fort de plus de 130 adhérents et d'un vaste réseau de partenaires français et internationaux.

Filière(s) de formation

  • Formations de tous niveaux : du CAP au BAC +8
  • Toutes voies de formation : Formation Initiale, formation par apprentissage et formation continue,
  • Filières : maritime, pêche, aquaculture, halio-agroalimentaire et nutrition, procédés de transformation, Qualité-Hygiène-Sécurité-Santé, métiers de l’alimentation et en transversal : commerce international, logistique, maintenance, froid et climatisation.

Le projet

Boulogne-sur-Mer dispose d'un potentiel de R&D et de formation dont le rayonnement est à la fois régional, national et européen. Il est composé de :

  • Treize laboratoires de recherche de haut niveau, rattachés aux universités (ULCO, Université de Lille, Université d’Artois, UPJV) et aux organismes de recherche (IFREMER, CNRS, ANSES, IRD, INRAe) et regroupés au niveau régional autour de la Structure Fédérative de Recherche (SFR) "Campus de la Mer".
  • Plusieurs centres de formation spécifiques à la filière: Centre de Formation aux Produits de la Mer et de la Terre "Marcey Bey", le Lycée Professionnel Maritime du Portel, l’Université du littoral Côte d'Opale, le lycée professionnel Cazin …
  • Une Pépinière dédiée aux produits de la mer : Haliocap.
  • Un Institut des Sciences de la Mer et du Littoral (ISML).

Le pôle de compétitivité Aquimer vient renforcer cette dynamique de coopération entre le potentiel de R&D et les entreprises. Localisé à Boulogne-sur-Mer, Aquimer est le seul Pôle de compétitivité national, axé sur la filière des produits de la mer et la valorisation des produits aquatiques et fort de plus de 130 adhérents et d'un vaste réseau de partenaires français et internationaux.

Les consommateurs sont de plus en plus sensibles à la durabilité des produits de la mer et à la transition écologique de la pêche et de l'industrie halieutique. Cela se traduit de fait par une forte demande de produits innovants. L’investissement constant en production est indispensable pour rester compétitif sur le marché national et international. Il doit être accompagné de l’intégration accrue de nouvelles compétences issues de la formation initiale et continue.

La filière dispose des outils nécessaires pour relever les défis auxquels elle est confrontée :

  • Un écosystème économique et de formation avec un fonctionnement de cluster
  • De nombreuses dynamiques en cours qu'il importe d'anticiper et d’accompagner sur le plan de la formation et de la R&D
  • Une montée en compétences nécessaire pour le territoire :
  • Une forte concurrence internationale, appelant un effort de formation et R&D pour se démarquer
  • Un besoin prégant de communication et de promotion de la filière, de ses formations et de ses métiers :
  • Un secteur économique internationalisé riche en opportunités de mise en réseau et de décloisonnement avec des partenaires étrangers
  • Un Tissu de petites entreprises ayant besoin de mutualiser certaines fonctions (ex: Formation, R&D, QHSE) ou de disposer de services publics pour se développer.

Les actions à mettre en place pour le CMQ AVCPA, se déclineront autour de plusieurs objectifs :

  • Donner une image positive de la filière et de ses métiers par des actions de communication fédérées et innovantes basées sur l’existant avec un effet booster et à dimension régionale et nationale.
  • Apporter une réponse aux besoins des entreprises par la mise en place de nouveaux parcours de formation à tous niveaux et pour tous les statuts en lien avec la recherché.
  • Accompagner la mobilité des apprenants entrants et sortants.
  • Développer l’esprit d’entreprendre et l’esprit d’entreprise.
  • Restaurer la fierté du patrimoine culturel lié aux métiers de la filière.
  • Contribuer au développement de la filière et le rayonnement européen s’appuyant sur le label "European Region of Gastronomy" en partenariat avec le Campus d’excellence Tourisme et Innovation HdF.
  • Déployer en région Hauts-de-France le Brevet initiation à la mer (BIMER).

Campus des métiers et des qualifications Industrie et transition numérique

Logo du campus Industrie et transition numérique - Hauts de France

Les informations concernant ce campus seront prochainement disponibles.

Campus des métiers et des qualifications Métiers d’art & patrimoine

Territoire : Amiens
Secteurs professionnels : création design, audiovisuel

Les informations concernant ce campus seront prochainement disponibles.

Mise à jour : août 2021