Affectation et formation après le concours des inspecteurs (IA-IPR. IEN)

Les lauréats du concours font l'objet d'une nomination et d'une affectation prononcées par le ministre de l'éducation nationale. Pour ce faire, les lauréats doivent saisir leurs vœux d’affectation sur le Portail lauréat.

Affectations à l’issue du concours

Après le concours IA-IPR :

Les lauréats du concours font l'objet d'une nomination et d'une affectation prononcées par le ministre de l'Éducation nationale. Pour ce faire, les lauréats doivent saisir leurs vœux d’affectation sur le Portail lauréat.

 

 

Saisie des vœux d'affectation

Les lauréats doivent :

Saisir leurs vœux d’affectation entre le lundi 6 mai et le mercredi 15 mai 2019

Accès au Portail lauréat

Confirmer leurs vœux avant le vendredi 17 mai 2019

Accès au Portail lauréat

Prendre connaissance de leur avis d’affectation à compter du 10 juin 2019 

Accès au Portail lauréat 

Confirmer leur avis d'affectation entre le 10 juin et le 15 juin 2019

Accès au Portail lauréat 

En cas de difficulté pour se connecter au Portail lauréat, une plateforme d’assistance est à disposition

Après le concours IEN :

Les lauréats du concours font l'objet d'une nomination et d'une affectation prononcées par le ministre de l'Éducation nationale. Pour ce faire, les lauréats doivent saisir leurs vœux d’affectation sur le Portail lauréat.

 

 

Saisie des vœux d'affectation

Les lauréats doivent :

Saisir leurs vœux d’affectation entre le vendredi 10 mai et le dimanche 19 mai 2019 

Accès au Portail lauréat

Confirmer leurs vœux avant le mardi 21 mai 2019 

Accès au Portail lauréat

Prendre connaissance de leur avis d’affectation à compter du 14 juin 2019 :

Accès au Portail lauréat 

Confirmer leur affectation entre le 14 juin et le 20 juin 2019

Accès au Portail lauréat

En cas de difficulté pour se connecter au Portail lauréat, une plateforme d’assistance est à disposition

Formation professionnelle statutaire

La direction générale des ressources humaines (DGRH), l'Institut des hautes études de l'éducation et de la formation (anciennement ESENESR) et les académies interviennent de manière coordonnée dans la conception, l’organisation et la mise en œuvre de la formation statutaire professionnelle.

Les personnels d’encadrement pédagogique sont placés en situation d’alternance en pleine responsabilité dès leur nomination.
La formation revêt un caractère obligatoire et s’effectue dès la réussite au concours, ou la nomination sur poste par liste d’aptitude ou par détachement.

La loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République renforce le rôle des personnels de direction et d’inspection dans le pilotage de l’EPLE, de la circonscription ou de l’académie. L’objectif de la formation professionnelle statutaire est de permettre l’acquisition de compétences propres à chaque métier et de développer des compétences transversales relatives à une culture commune d’encadrement. Elle est construite en référence à des pôles de professionnalisation.

Le calendrier de la formation professionnelle statutaire

Le calendrier est établi par l'Institut des hautes études de l'éducation et de la formation (anciennement ESENESR). La formation d'une durée de 65 jours, complétée par un crédit de 5 jours en formation continuée déployée sur une période de 24 mois avec, la première année, la formation statutaire préalable à la titularisation, l'année suivante la formation statutaire à l'emploi.

Les principes de base de la formation professionnelle statutaire

      • L’alternance : une formation qui articule l’exercice d’une responsabilité sur un lieu d’affectation avec des périodes de formation en présentiel ou à distance ;
      • L’individualisation : une formation individualisée, formalisée au travers d’un contrat individuel de professionnalisation (CIP);
      • L’inter catégorialité : des modules communs de formation en académie et 2 présentiels communs à l’Institut des hautes études de l'éducation et de la formation (anciennement ESENESR) sont mis en place afin de construire une culture commune aux personnels d’encadrement pédagogique ;
      • L’ouverture : sur des systèmes éducatifs étrangers, sur les autres services publics et à partir d’un stage obligatoire en entreprise.