Les Campus des métiers et des qualifications de Bretagne

Découvrez tous les Campus des métiers et des qualifications de la région Bretagne.

Bonnes pratiques

Les Campus des outils pour l'aménagement du territoire

Les Campus des métiers et des qualifications sont clairement identifiés pour assurer la veille technologique, envisager l'adaptation de l'offre de formations, promouvoir les relations et projets partenariaux pour favoriser l'emploi sur un territoire transfrontalier à fort potentiel de développement économique.

Retrouvez toutes les bonnes pratiques observées sur le territoire

Campus des métiers et des qualifications d'excellence Bâtiment durable en Bretagne

Territoire

Rennes et Brest

Secteurs professionnels

  • Matériaux, Transformations
  • Énergie
  • Maintenance, Entretien.

Filière associée

Bâtiment gros-oeuvre, second-oeuvre, ingénierie, écoconstruction, bois.

Filière(s) de formation

Génie civil - Génie climatique - Domotique – Construction - Énergies.

Le projet

Mission principale : Identifier et mettre en dynamique, sur l’ensemble du territoire breton, un réseau d’acteurs qui interviennent en partenariat pour développer une large gamme de formations professionnelles, technologiques et générales relevant de l’enseignement secondaire ou supérieur et centrées sur la filière Bâtiment durable.

Le campus des Métiers et des Qualifications Bâtiment Durable Bretagne a pour vocation d’être un incubateur de nouveaux projets et de prolonger, nourrir les projets déjà lancés en Bretagne sur 3 axes thématiques :

  • Le bâtiment durable respectant les enjeux environnementaux ;
  • Le bâtiment intelligent communicant et connecté ;
  • L’usage des outils numériques qui servent d’appui aux 2 axes précédents.

Le projet pédagogique du campus est construit autour de 4 priorités :

  • Promouvoir les métiers de la filière du bâtiment et ses formations ;
  • Accompagner les acteurs dans la professionnalisation de leurs compétences environnementales, numériques et sociétales ;
  • Développer des synergies entre l’innovation, la formation et les entreprises ;
  • Développer une dynamique de projets pour asseoir les compétences.

Lauréat du PIA3 en 2021, le campus met en oeuvre un plan d’actions ambitieux grâce à l’investissement et l’engagement de ses partenaires. Domaines d’actions : éco-matériaux, numérique, BIM, rénovation énergétique, technologies émergentes complétés d’un axe Attractivité s’appuyant sur les domaines.

Campus des métiers et des qualifications d'excellence Industries de la mer

Logo du campus excellence Industrie de la Mer - Bretagne

Territoire

Bretagne occidentale, Brest cœur du Campus.

Secteur professionnel

Industrie navale

Filières associées

  • Construction et la Réparation Navale et Conversion de navire (CRNC)
  • Activités de Défense liées à la mer
  • Exploitation et la maintenance des navires
  • Energies Marines Renouvelables (EMR)
  • Nautisme
  • Offshore Oil & Gas

Filière(s) de formation

Génie industriel et mécanique

  • chaudronnerie
  • électrotechnique, mécatronique navale, électronique
  • maintenance industrielle et nautique
  • métiers embarqués
  • soudure

Le projet

1ère région maritime de France, la Bretagne représente en 2016 56% de l’emploi maritime national (hors tourisme) soit 65 650 emplois correspondant à 5% de l’emploi régional dans 7160 établissements bretons. (source observatoire de l’économie maritime)

Afin d’encourager la coopération et l’innovation d’une part, et bien structurer les actions d’autre part, le campus privilégie le travail en mode projet pour décliner ses objectifs :

  • Promouvoir les filières des industries de la mer, valoriser les métiers et les formations ;
  • Enrichir et "maritimiser" les parcours de formation ;
  • Créer des dynamiques centrées sur des projets et la recherche ;
  • Développer l’esprit Campus et le rayonnement international.

Lauréat du PIA3 en 2021, le campus met en oeuvre un plan d’actions ambitieux grâce à l’investissement et l’engagement de tous ses partenaires :

  • Attractivité des filières des industries de la mer grâce à la création de nouveaux outils et manifestations : BIMer Brevet initiation Mer, navire des métiers et navire numérique.

Créé par le campus, le BIMer est un brevet fortement inspiré du BIA permettant aux collégiens et lycéens de découvrir la diversité des métiers de la mer, augmenter leur visibilité et susciter éventuellement des vocations. La formation inclut 6 thématiques : description/construction de navires, flottabilité/stabilité/sécurité, mer et météo, navigation/réglementation/sécurité, espaces maritimes/milieu marin et enjeux et anglais maritime. Le travail doit se prolonger avec la création du certificat, l’enrichissement des bases de données… Le déploiement en cours dans les lycées et collèges est déjà national.

  • Réponse aux compétences attendues des entreprises de niveaux bac pro et BTS, avec notamment la création du BTS Mécatronique navale, la coloration de diplômes ;
  • Ingénierie de formation de niveau 3 à 8 en adéquation avec les besoins évolutifs des secteurs de l’industrie de la mer grâce au e-learning, l’AFEST ;
  • Formations complémentaires avec des potentialités de parcours adaptés sous différents statuts : rénovation du BTS construction navale et réouverture du CAP soudure… ;
  • "Former à la mer" est une pré-immersion dans l’emploi pour partager les bonnes pratiques et les conditions de travail spécifiques avec des maquettes-atelier, des challenges lycées-entreprises ;
  • Appui sur des thèses universitaires pour anticiper les nouveaux métiers et les nouvelles compétences attendues ;
  • Lisibilité et ouverture européenne et internationale aux jeunes (renforcement de l’anglais notamment).

Campus des métiers et des qualifications d'excellence Numérique et photonique

Logo du campus Numérique et photonique - Bretagne

Territoire

Le campus numérique et photonique conforte la place du territoire Lannionais comme pôle d’excellence dans les deux secteurs avec un rayonnement régional, national, voire international. Pour cela, il s’appuie sur le Pôle Images et Réseaux à rayonnement mondial, la technopole Anticipa ainsi que le cluster Photonics Bretagne. Il fédère les entreprises partenaires autour de projets répondant à leurs attentes. La ville de Lannion possède un écosystème complet et attractif autour des deeptech et de leurs usages, ce qui la positionne comme un des centres des sciences et technologies numériques en Bretagne à forte ouverture européenne et internationale.
Terre historique des télécommunications (60 ans d’histoire numérique), la renommée du pôle industriel de Lannion-Trégor Communauté (4000 emplois dans le numérique et la photonique) repose sur un tissu riche et varié de 200 PME/PMI (120 entreprises dans le numérique et photonique) et 30 grands groupes : Orange Labs, Nokia, Ericsson, Open, Novatech Industries, Lumibird, Idea Optical, Ekinops, Eca Faros...

Leurs activités se diversifient et assurent un développement équilibré et pérenne du territoire, au croisement des technologies de pointe et de secteurs porteurs : défense, maritime, énergie, santé, environnement, agroalimentaire, tourisme…

Secteurs professionnels

  • Numérique
  • Photonique
  • Internet des objets
  • Sécurité numérique

Filière associée

Numérique et télécommunications

Filière(s) de formation

  • Informatique – multimédia – réseaux & télécommunication
  • Électronique – électrotechnique – habitat intelligent
  • Photonique – Fibre très haut débit
  • Robotique
  • Intelligence artificielle
  • Sécurité - Cybersécurité

Le projet

Labellisé CMQ d’excellence en février 2020, le "campus Numérique et Photonique" conforte la place de la région Bretagne comme pôle d’excellence dans le numérique et la photonique. Il se donne pour ambition de conforter la filière de formation aux métiers associés, renforcer leur attractivité et dynamiser la relation école-entreprise.

Nous constatons aujourd’hui que nous sommes face à des nouvelles technologies en lien avec les objets connectés, la cyber sécurité, le big data, la photonique ce qui suppose de nouveaux métiers, des compétences spécifiques mais aussi des évolutions. La filière continue à se développer mais elle n’arrive pas à répondre à l’ensemble des besoins des entreprises.

Le CMQ est considéré comme un tremplin pour développer de nouvelles opportunités de formations autour de 4 thématiques d’avenir :

  • L’internet des objets,
  • L’optique/photonique,
  • La sécurité numérique
  • L’Intelligence Artificielle

En s’appuyant sur un diagnostic élargi et partagé, le Campus s’engage dans un plan d’actions thématique :

  • Les métiers de l’Internet sont des métiers nouveaux avec un besoin de recrutement des entreprises. Le marché des objets connectés est en pleine mutation, la cyber-sécurité constitue une filière en croissance avec 24 000 emplois pour la branche et la pénurie des talents risque de s’intensifier. Le Campus a pour objectif d’intensifier le nombre d’apprenants sur ces 2 thématiques.
  • L’électronique française souffre historiquement d’un manque de visibilité et de formation importante. De nouvelles formations innovantes et attractives vont donc être déployées pour répondre aux besoins des industriels.
  • Le tourisme est un secteur économique au sein duquel l’irruption du numérique a d’ores et déjà produit des effets systémiques considérables. Le besoin de formation est primordial.
  • Une étude sénatoriale de juin 2019 montre qu’il existe plus de 46 000 ponts à contrôler sur le territoire national dont 26 000 en urgence. Une grande partie de ces infrastructures nécessitent études et interventions spécifiques par des techniciens formés sur les techniques d’inspection modernes et numériques.
  • La filière photonique est considérée comme l’électronique du 21ème siècle. Elle connait une croissance élevée et est confrontée au constant besoin d’adaptation des compétences. Nous sommes face à une filière en tension avec des taux de croissance importants et des besoins grandissants en emploi notamment en production.
  • Et enfin, le recrutement des femmes dans les métiers du numérique et de la photonique est un enjeu transversal. Les entreprises demandent plus de mixité et nous devons poursuivre nos actions actuelles, développer des nouvelles pour favoriser la féminisation des emplois. Cette diversification des compétences permet d’additionner des talents et des ressources variés. Elle est un moteur de créativité et d’innovation.

Pour répondre plus efficacement à l’enjeu socio-économique territorial, national voire international particulièrement stratégique, le campus s’appuiera sur 4 objectifs :

  • Accélérer la montée en compétences des salariés, des demandeurs d’emploi et des publics en formation initiale et continue pour s’adapter aux exigences de l’industrie du futur et participer à la digitalisation des entreprises dans différentes filières professionnelles,
  • Construire des projets en s’appuyant sur les nouvelles pratiques pédagogiques,
  • Accroître la reconnaissance du Campus (régionale, nationale et internationale) auprès du grand public, des salariés, des entreprises et acteurs économiques. La mise en oeuvre des actions d’attractivité scientifique permet de lutter contre les stéréotypes autour des métiers du numérique et photonique, notamment pour les jeunes filles,
  • Développer des projets en adéquation avec la stratégie du territoire.

Lauréat du PIA3 en 2020, le campus met en oeuvre un plan d’actions ambitieux grâce à l’investissement et l’engagement de ses partenaires. Domaines d’actions : ingénierie de formation, adaptation et renouvellement des plateformes technologiques, recherche et développement, attractivité et communication.

Campus des métiers et des qualifications filière alimentaire de Bretagne

Logo du campus filière alimentaire - Bretagne

Territoire

Pays de Cornouaille, Finistère – Bassin porteur de la plus grande concentration d’industries agroalimentaires de Bretagne, mais également doté d’établissements de formation spécialisés, du lycée à l’école d’ingénieurs, du public, du privé et de branche. Ce territoire est également porteur de pôles de recherche et de réseaux d’entreprises.
Le CMQ Filière Alimentaire de Bretagne s’est implanté sur le bassin de Quimper grâce au soutien de l’ensemble de ces acteurs.

Secteurs professionnels

Industries alimentaires – Agroalimentaire

Filière(s) de formation

  • Métiers Techniques :
    • Maintenance, Conduite de ligne, Automatismes / Robotique
    • Cuisine traditionnelle, collective, service en salle…
  • Métiers de Sécurité alimentaire :
    • Métiers de Laboratoire, Diététique, BioQualité
  • Métiers de Logistique :
    • Transport routier, entreposage, …
  • Métiers du Commerce / Marketing
    • Vente, commerce international
  • Métiers de Services :
    • Informatique, RH, Secrétariat, Direction, …

Le projet

Le Campus contribue au développement économique et social d’un bassin d’emploi spécialisé en cohérence avec le Pacte d’Avenir pour la Bretagne et le plan France Relance. Dans ce cadre il participe aux travaux du contrat d’objectifs engagés par la Région sur l’attractivité des métiers et l’immersion des jeunes en entreprises

Le Campus renforce le pôle de compétitivité Valorial qui a pour objectifs la valorisation et l’innovation alimentaire, particulièrement sur le volet Formation. Il s’appuie également sur le réseau Ialys qui associe producteurs, fabricants, services et enseignement supérieur et recherche en pays de Cornouaille.

Les formations proposées sous statut scolaire ou d’apprentissage, initiales et continuées, s’étendent du CAP au Master, avec des diplômes relevant tant du ministère de l’Éducation Nationale, du ministère de l’Emploi, que du ministère de l’Agriculture.

Cinq domaines d’activités recouvrant l’ensemble des métiers de la filière alimentaire sont travaillés au sein du Campus : labels/qualité, sécurité/hygiène, transformation/procédés/production, management logistique/innovation/recherche.

Si une large gamme de formations est proposée, on note néanmoins que les besoins des industries de la filière ne sont pas tous satisfaits. La filière alimentaire est confrontée à un déficit d’image, auprès de certains publics notamment celui des jeunes et leurs parents. Ceci se traduit par un manque d’attractivité des formations préparant à ces métiers. Il en résulte une inadéquation entre les besoins des industriels et les jeunes formés arrivant sur le marché du travail.

Avec ses partenaires, le campus s’engage aujourd’hui à répondre à des Appels à Projets dans le but d’obtenir les moyens nécessaires pour répondre à ce déficit d’attractivité. Sur ce volet, et pour une portée nationale, le campus oeuvre également à la mise en réseau des CMQ de l’alimentaire de France. Cette coopération est d’autant plus pertinente que les problématiques rencontrées en Bretagne sont communes à tout le territoire national.

Ainsi, les axes de travail du CMQ Filière Alimentaire de Bretagne sont les suivants :

  • Attractivités des métiers :
    • Développer des actions innovantes de communication auprès du grand public en général, et des jeunes en particulier.
    • Coordonner les moyens de communication avec l’ensemble des partenaires
  • Développement de l’offre de formation :
    • Être à l’écoute des besoins actuels ou futurs des entreprises en termes de compétences
    • Proposer des réponses, par l’adaptation ou la création de formations adéquates.
  • Développement des projets nationaux et européens
    • Concrétiser la mise en réseau des campus de l’alimentaire au niveau national par la mise en oeuvre du Réseau Thématique National (RTN)
    • Être en veille des appels à projets nationaux et européens.
    • S’inscrire dans la Charte ERASMUS+
  • Mutualisation des plateaux techniques de formation

Campus des métiers et des qualifications d'excellence Éducation artistique et culturelle

Ville établissement support : Tréguier
Filière : création, design, audiovisuel

Les informations concernant ce campus seront prochainement disponibles.

Mise à jour : septembre 2021