Les concours de recrutement de personnels de direction

Les personnels de direction participent à l'encadrement du système éducatif et aux actions d'éducation. Ils occupent principalement des emplois de direction d'établissement ou de formation. Ils sont recrutés par concours.

Temps de lecture 10 minutes

Organisation de la session 2023

Calendrier

Inscriptions aux concours

Les inscriptions aux concours de la session 2023 devraient débuter en septembre ou octobre 2022. Les dates seront précisées ultérieurement.

Épreuves d'admissibilité et d'admission

Le calendrier précis des épreuves d'admissibilité et d'admission sera communiqué ultérieurement.

Transmission du dossier de présentation support de l'épreuve d'admission

Si vous êtes admissible, vous devrez établir pour l’épreuve d’admission un dossier de présentation conforme au modèle disponible, dès l’ouverture des registres d’inscription, dans votre espace candidat Cyclades à la rubrique "Les formulaires". 

Le dossier de présentation devra être téléversé dans l’espace candidat Cyclades à la rubrique "Mes justificatifs" à une date qui sera fixée ultérieurement. L’absence de dossier ou sa transmission après la date fixée entraînera votre élimination. Aucune pièce complémentaire ne sera prise en compte.

Publication des résultats

Les résultats des concours seront publiés sur la page https://cyclades.education.gouv.fr/candidat/publication/ABE/PID

Nombre de postes offerts

Le nombre de postes offerts sera communiqué après la parution au Journal officiel

Liste des thématiques pour le concours de type troisième voie

Pour la première épreuve d'admissibilité du concours de type troisième voie, une liste des des thématiques susceptibles d'être abordées dans le cadre du questionnaire est publiée annuellement. La liste des thématiques pour la session 2023 sera communiquée ultérieurement.

Conditions d'accès aux concours

Pour candidater à un concours de recrutement des personnels de direction, vous devez remplir :

  • les conditions générales d'accès à la fonction publique,
  • les conditions spécifiques propres au concours.

Conditions générales d'accès à la fonction publique

Pour candidater, vous devez, au plus tard le jour de la première épreuve d'admissibilité :

  • posséder la nationalité française ou être ressortissant d'un État membre de l'Union européenne, d’un État partie à l'accord sur l'Espace économique européen, de la principauté d’Andorre, de la Confédération Suisse ou de la principauté de Monaco,
  • jouir de vos droits civiques et ne pas avoir subi de condamnation incompatible avec l'exercice des fonctions de direction,
  • être en position régulière au regard des obligations du service national.

Conditions spécifiques du concours de type troisième voie

Vous devez justifier de l'exercice, durant au moins 8 années au total :

  • d'une ou de plusieurs activités professionnelles effectuées sous contrat de droit privé,
  • d'un ou de plusieurs mandats de membre d'une assemblée élue d'une collectivité territoriale
  • d'une ou de plusieurs activités en qualité de responsable, y compris bénévole, d'une association.

La durée de ces activités ou mandats ne peut être prise en compte que si vous n'aviez pas, lorsque vous les exerciez, la qualité de fonctionnaire, de magistrat, de militaire ou d'agent public

La durée du contrat d'apprentissage et celle du contrat de professionnalisation sont décomptées dans le calcul de la durée d'activité professionnelle exigée pour se présenter au concours.

Les périodes au cours desquelles l'exercice de plusieurs activités et mandats a été simultané ne sont prises en compte qu'à un seul titre.

Ces conditions de candidature sont appréciées au 1er janvier de l'année au titre de laquelle le concours est ouvert.

Conditions spécifiques du concours de type interne

Pour candidater au concours vous devez :

  • être fonctionnaire titulaire de catégorie A appartenant à un corps ou cadre d'emplois d'enseignement, d'éducation ou au corps des psychologues de l'éducation nationale et justifier de quatre années de services effectifs dans des fonctions correspondantes,
  • être fonctionnaire titulaire de catégorie A appartenant à un corps ou cadre d'emplois dont l'indice terminal culmine au moins à la hors échelle A et justifier de quatre années de services effectifs dans votre corps ou cadre d'emplois ou dans un corps ou cadre d'emplois de niveau équivalent,
  • ressortissants d'un État membre de l'Union européenne (UE) ou d'un autre État partie à l'accord sur l'Espace économique européen (EEE), autres que la France, de la Confédération suisse, de la Principauté de Monaco ou de la Principauté d'Andorre, justifiant de quatre années de services effectifs dans une administration, un organisme ou un établissement d'un État membre de l'UE ou d'un autre État partie à l'accord sur l'EEE, dont les missions sont comparables à celles des administrations et des établissements publics dans lesquels les fonctionnaires titulaires de catégorie A visés dans les deux alinéas précédents exercent leurs fonctions.

Vous devez être en position d’activité, de détachement, de congé parental, d’accomplissement du service national ou en fonction dans une organisation intergouvernementale à la date de la 1ère épreuve. Les agents en disponibilité ne peuvent pas se présenter.

Ces conditions de candidature sont appréciées au 1er janvier de l'année au titre de laquelle le concours est ouvert.

Épreuves des concours

Concours de type troisième voie

Les épreuves sont notées de 0 à 20. Pour toutes les épreuves, la note zéro est éliminatoire. Le jury tient compte dans la notation des épreuves de la maîtrise écrite et orale de la langue française (vocabulaire, grammaire, conjugaison, ponctuation, orthographe).

Épreuves d'admissibilité

1. Évaluation des connaissances

  • Durée : 4 heures
  • Coefficient 1

L'épreuve vise à vérifier les connaissances du candidat en matière de culture administrative, juridique et de gestion des ressources humaines ainsi que d'organisation et de fonctionnement du système éducatif. L'épreuve consiste en un questionnaire qui sollicite, outre des connaissances, les capacités d'analyse, de raisonnement et d'expression écrite du candidat.

Une liste des thématiques susceptibles d'être abordées dans le cadre du questionnaire est publiée annuellement sur le site du ministère de l'éducation nationale.

2. Note de synthèse

  • Durée : 4 heures
  • Coefficient 1

Le candidat rédige une note de synthèse.

Cette épreuve est destinée à apprécier les capacités du candidat à se situer dans un environnement professionnel, à mesurer ses connaissances du système éducatif du second degré et à répondre à la problématique posée.

Cette épreuve prend appui sur l'étude d'un dossier en lien avec l'actualité du système éducatif contenant des documents de diverses natures, principalement d'ordre juridique.

Épreuve d'admission

  • Durée de l'exposé : 10 minutes maximum
  • Durée de l'entretien : 50 minutes maximum
  • Coefficient 3

L'épreuve, composée d'un exposé du candidat et d'un entretien avec le jury prend appui sur le dossier de présentation établi par le candidat dans lequel il valorise les éléments de son parcours professionnel, dont, le cas échéant, ses périodes d'activité à l'étranger, ou ses engagements associatifs, qui l'ont conduit à se présenter au concours.

Le dossier de présentation de candidature transmis à l'appui de l'épreuve d'admission comprend :

  • un curriculum vitae (deux pages dactylographiées maximum),
  • une lettre de motivation précisant, d'une part, les motivations du candidat pour exercer un emploi de personnel de direction d'établissement d'enseignement ou de formation relevant du ministre de l'éducation nationale, d'autre part, les éléments qui constituent, selon lui, les acquis de son expérience professionnelle et ses atouts au regard des connaissances, compétences et aptitudes recherchées (trois pages dactylographiées maximum).

Le dossier de présentation est adressé par le candidat au ministre chargé de l'éducation nationale dans le délai et selon les modalités fixées par l'arrêté d'ouverture du concours. Le dossier présenté par le candidat ne fait pas l'objet d'une notation. 

L'exposé est suivi d'un entretien avec le jury qui comporte des mises en situation permettant d'évaluer la capacité du candidat à réagir face à des situations professionnelles concrètes et son aptitude au management d'équipes pluricatégorielles.

Cet entretien doit permettre au jury d'apprécier les aptitudes et la motivation du candidat à exercer les missions et les responsabilités qui sont confiées aux personnels de direction en établissement public local d'enseignement.

Concours de type interne

Les épreuves du concours de type interne sont modifiées à compter de la session 2023 (Arrêté du 3 août 2021 fixant les modalités d'organisation et la nature des épreuves des concours)

Les épreuves sont notées de 0 à 20. Pour toutes les épreuves, la note zéro est éliminatoire. Le jury tient compte dans la notation des épreuves de la maîtrise écrite et orale de la langue française (vocabulaire, grammaire, conjugaison, ponctuation, orthographe).

Épreuve écrite d'admissibilité

  • Durée de l'épreuve : 5 heures
  • Coefficient : 1

Le candidat rédige une note de synthèse qui peut donner lieu à des propositions d'actions. Cette épreuve est destinée à apprécier les capacités du candidat à se situer dans un environnement professionnel, à mesurer ses connaissances du système éducatif du second degré et à saisir la problématique soulevée.

Cette épreuve prend appui sur l'étude d'un dossier en lien avec l'actualité du système éducatif contenant des documents de diverses natures, principalement d'ordre juridique.

Épreuve orale d'admission

  • Durée de l'exposé : 10 minutes maximum
  • Durée de l'entretien : 50 minutes maximum
  • Coefficient 2.

L'épreuve prend appui sur le dossier de présentation, non noté, établi par le candidat. Elle débute par un exposé du candidat portant sur son parcours professionnel et mettant l'accent sur les compétences acquises qui doivent lui permettre d'appréhender et exercer les missions et les responsabilités confiées aux personnels de direction des établissements publics locaux d'enseignement.

Cet entretien comporte des mises en situation. Il doit permettre au jury d'apprécier les motivations et les capacités de réflexion du candidat, notamment en matière de gestion des ressources humaines et de déontologie.

L'entretien permet également d'évaluer les compétences managériales du candidat ainsi que son aptitude à mettre en œuvre des réformes.

Se préparer au concours

La formation

L'Institut des hautes études de l'éducation et de la formation (IH2EF anciennement ESENESR) conçoit et met en œuvre les formations initiales, d'adaptation à l'emploi et continue des personnels d'encadrement.
De plus, des sessions de préparation au concours interne peuvent être proposées en académie. Vous devez consulter le PAF (plan académique de formation) de votre académie d'affectation afin d'en connaître les modalités.

Liste des thématiques pour le concours de type troisième voie

Pour la première épreuve d'admissibilité du concours de type troisième voie, une liste des des thématiques susceptibles d'être abordées dans le cadre du questionnaire est publiée annuellement.

Sujets 0 pour les épreuves du concours de type troisième voie

Afin d'aider les candidats dans leur préparation, les sujets zéro des épreuves donnent des exemples de ce qui sera attendu à partir de la session 2022.

Les rapports des jurys du concours de type interne

Les rapports des jurys, établis sous la responsabilité des présidents de jury, commentent les épreuves d'admissibilité et d'admission. Les constats établis par les membres du jury permettent de cibler les principaux atouts et faiblesses des candidats, et de formuler quelques recommandations qui seront utiles à la préparation des futurs candidats.

Sujets des épreuves écrites

Les sujets des sessions précédentes permettent aux candidats de s'entraîner aux épreuves écrites d'admissibilité.

Sujets du concours de type interne

Sujets du concours de type troisième voie

Meilleures copies

Session 2018

Après le concours

Nomination en qualité de stagiaire et formation

Après le concours des personnels de direction le ministre de l'éducation nationale désigne l'académie d'affectation des lauréats du concours et les nomme en qualité de stagiaires. 

La formation statutaire préalable à la titularisation dans le corps des personnels de direction d'établissement d'enseignement ou de formation est organisée sur une période d'un an. Vous bénéficierez d'un parcours personnalisé de formation défini au début de l'année de stage par le recteur, compte tenu des compétences que vous aurez acquises dans vos fonctions antérieures.

Cette formation, destinée à permettre une prise de responsabilité immédiate, alterne :

  • l'exercice effectif des fonctions de personnel de direction par l'accomplissement d'un stage en responsabilité dans l'établissement d'affectation durant la période probatoire. Le chef d'établissement d'accueil est en charge de la formation durant cette période.
  • des sessions de formation organisées par l'Institut des hautes études de l'éducation et de la formation et par les académies, d'une durée minimale de 154 heures complétées en tant que de besoin par des modules de formation complémentaires en tenant compte des parcours personnalisés de formation définis par les recteurs. Ces sessions incluent des modules de formation en présentiel et des activités complémentaires à distance, notamment par le biais d'un parcours numérique.
  • un stage d'ouverture en entreprise ou au sein d'une entité externe au ministère de l'éducation nationale et de la jeunesse ou la participation à une action de mobilité internationale d'une durée minimale de 30 heures fractionnable.

En savoir plus sur l' affectation et la formation après le concours 

Rémunération 

Consulter le tableau des rémunération des personnels de direction 

Rémunération des lauréats du concours de type troisième voie :

A votre nomination en qualité de stagiaire, vous serez classé directement au 5ème échelon du premier grade avec une ancienneté de 6 mois, ce qui correspond  à un traitement brut annuel indiciaire de 35 819 € . 

Au terme d’un an et demi, promu au 6ème échelon, ce traitement sera porté à 38 462€.

A ce traitement indiciaire , s’ajouteront en fonction de l’établissement d’affectation, une bonification indiciaire de 2 811 € à 4 498 € bruts , une indemnité fixe de 4 000 € bruts et une part variable au minimum de 667€.

Votre salaire sera au minimum de 43 297 € bruts annuels avec la jouissance d’un logement de fonction.

Ce salaire est appelé à progresser rapidement en fonction d’une part de votre avancement dans le corps et d‘autre part  de la nature de vos fonctions.

Ainsi par exemple un adjoint dans un lycée de 4ème catégorie se situe autour de  55 000 €.  Le salaire d’un personnel de direction expérimenté et chef d’un établissement de 5ème catégorie avoisine les  80 000€ bruts annuels . 

Textes de référence

Foire aux questions

Je souhaite m'inscrire à un concours de recrutement mais j'ai des doutes sur la recevabilité de ma candidature. À qui dois-je m'adresser ?

Vous devez prendre contact avec le service des examens et concours de votre rectorat, vice-rectorat ou avec le service interacadémique des examens et concours (SIEC) pour les académies de Paris, de Créteil et de Versailles.

Je suis enseignant dans un établissement d'enseignement privé, puis-je me présenter au concours ?

Le recrutement n'est ouvert qu'aux fonctionnaires titulaires. Les personnels exerçant leurs fonctions dans des établissements d'enseignement privés n'ont pas la qualité de fonctionnaire titulaire et ne peuvent donc pas postuler aux concours de recrutement de personnels d'encadrement.

Si vous ne pouvez pas vous prévaloir de la qualité de fonctionnaire titulaire, condition réglementaire indispensable, vous ne pouvez pas postuler à un concours de recrutement de personnels d'encadrement.

Je suis actuellement en disponibilité. Puis-je présenter le concours ?

La position de disponibilité ne permet pas de se présenter au concours conformément à l’article 19-2° de la loi n° 84-16 du 11 janvier 1984 modifiée. Le candidat doit donc être, à la date de la 1ère épreuve, en position d'activité, de détachement, de congé parental, de mise à disposition ou en fonction dans une organisation intergouvernementale.

Je n’ai pas reçu mon dossier de présentation, que dois-je faire ?

Le dossier de présentation n’est pas adressé au domicile du candidat. Il sera disponible dans l'espace candidat Cyclades dès l'ouverture des inscriptions.

Seuls les candidats déclarés admissibles devront l’adresser au ministère de l’éducation nationale, selon les modalités et délais fixés par l’arrêté d’ouverture du concours. Tout candidat qui ne transmettra pas son dossier de présentation ou le transmettra après la date fixée sera éliminé du concours. Aucune pièce complémentaire au dossier de présentation transmise par le candidat après cette date ne sera prise en compte.

L'attention des candidats est tout particulièrement appelée sur la nécessité de ne pas attendre la publication des résultats d'admissibilité pour prendre connaissance du dossier de présentation et le préparer. Les candidats doivent conserver une copie numérique de leur dossier de présentation.

Je n'ai pas encore reçu ma convocation pour l'épreuve d'admissibilité, que dois-je faire ?

Votre convocation à l'épreuve d'admissibilité sera disponible dans votre espace candidat de Cyclades. Si elle n'y est pas quelques jours avant la date de l'épreuve, vous devez prendre avec le service des concours du rectorat de l'académie dans laquelle vous vous êtes inscrit (ou le vice-rectorat ou le SIEC pour les académies de Paris, Créteil et Versailles) . Attention, le jour de l'épreuve étant publié au journal officiel de la République française  et sur cette page, vous ne pouvez déposer de réclamation au motif que vous n'aurez pas reçu votre convocation.

Quel est le matériel autorisé pour l'épreuve écrite d'admissibilité ?

La liste du matériel autorisé lors de l'épreuve vous sera indiquée sur votre convocation.

Quand ma copie est-elle anonymée ?

À l'issue de l'épreuve d'admissibilité les copies sont rendues anonymes. Elles sont ensuite soumises à une double correction. À l'issue de la correction de l'épreuve d'admissibilité, le jury fixe après délibération la liste des candidats autorisés à se présenter à l'épreuve d'admission. L'anonymat de l'épreuve n'est levé qu'après délibération finale du jury.

Je n'ai pas reçu ma convocation pour l'épreuve orale d'admission, que dois-je faire ?

Les candidats admissibles sont convoqués par l'administration centrale. Les dates de déroulement de l'épreuve étant indiquées sur cette page, les candidats qui n'auraient pas reçu leur convocation huit jours avant le début de l'épreuve sont invités à prendre contact avec le bureau des concours d’encadrement (personnels de direction et personnels d’inspection), à la direction générale des ressources humaines du ministère de l'éducation nationale

Dans quels cas une candidature peut-elle être éliminée ?

En cas de rupture du principe d'anonymat dans la copie de l'épreuve d'admissibilité.

Ainsi que le fait :

  • de ne pas participer à une épreuve ou à une partie d'épreuve;
  • de se présenter en retard après l'ouverture des enveloppes contenant les sujets;
  • de rendre une copie blanche;
  • d'omettre de rendre la copie à la fin de l'épreuve;
  • de rendre la copie après la fin de la durée réglementaire de l'épreuve : cette situation, contraire à l'égalité de traitement des candidats, fait l'objet d'une mention consignée au procès-verbal du déroulement de l'épreuve, et elle peut entraîner l'annulation de la copie par l'administration, après décision du jury ou du président du concours de ne pas corriger la copie ;
  • de ne pas remettre au jury un dossier ou un rapport ou tout document devant être fourni par le candidat dans les délais et selon les modalités prévus dans l'arrêté d'ouverture du concours

    Mise à jour : Juillet 2022