L’éducation à la sécurité routière en milieu scolaire

L'éducation à la sécurité routière à l'École est un enjeu majeur de la maternelle au lycée et en centre de formation d’apprentis (CFA). Tout au long de leur scolarité, les élèves apprennent à adopter un comportement responsable dans l'espace routier, qu'ils soient piétons, passagers, à vélo, ou jeunes conducteurs. Des attestations de sécurité routière jalonnent ce parcours.

L'éducation à la sécurité routière en milieu scolaire

L'éducation à la sécurité routière à l'École permet aux élèves l’acquisition progressive d’un comportement responsable dans l'espace routier. Elle s’effectue sous la forme d’un enseignement obligatoire, transdisciplinaire, intégré dans les horaires et les programmes d’enseignement (article D312-43 du Code de l’éducation). Elle s’intègre dans la validation du socle commun de connaissances, de compétences et de culture (domaine 3 "la formation de la personne et du citoyen").

L'éducation à la sécurité routière fait l'objet d'un continuum éducatif de l'école maternelle au lycée et en centre de formation d'apprentis (CFA). 

  • À l'école, l'acquisition progressive de règles et comportements liés à l'usage de la rue et de la route et à la connaissance de leur justification est validée par l'attestation de première éducation à la route (APER).
  • Au collège, deux évaluations, sous la forme d'attestations scolaires de sécurité routière (ASSR), sont organisées en classe de 5e et de 3e. Ces attestations visent à sensibiliser et responsabiliser les jeunes usagers de la route, qu'ils soient piétons, cyclistes, cyclomotoristes ou passagers d'une voiture. 
  • Au lycée, l'éducation à la sécurité routière est appréhendée par les programmes des différents champs disciplinaires et par des actions de sensibilisation mises en œuvre par les établissements, notamment dans le cadre de l’organisation de la demi-journée de sensibilisation pour tous les entrants en lycée et CFA.

L’éducation à la sécurité routière participe d’une promotion de la culture de la sécurité et de l'éducation à la responsabilité. Elle s'articule avec l'éducation à la santé, à la citoyenneté et au développement durable.

Les attestations de sécurité routière

L'attestation scolaire de sécurité routière de premier niveau (ASSR1)

Sont concernés par l’ASSR1, les élèves : 

  • des classes de 5e et de niveau correspondant 
  • d'autres classes qui atteignent l'âge de 14 ans au cours de l'année civile (au plus tard le 31 décembre) 
  • ayant échoué ou ne relevant pas encore de l’ASSR2 mais désirant préparer l’épreuve pratique du brevet de sécurité routière (BSR) en auto- école. 

L'attestation scolaire de sécurité routière de second niveau (ASSR2)

Sont concernés par l’ASSR2, les élèves :

  • des classes de 3e et de niveau correspondant
  • d'autres classes qui atteignent l'âge de 16 ans au cours de l'année civile (au plus tard le 31 décembre)
  •  âgés de plus de 16 ans encore scolarisés et qui n’en sont pas titulaires

L'attestation de sécurité routière (ASR)

Les jeunes qui n'ont pas pu passer ou qui n'ont pas obtenu l'ASSR2 en milieu scolaire peuvent passer l’ASR dans un centre de formation d’apprentis (CFA) pour les apprentis ou dans un groupement d’établissements de l’Éducation nationale (GRETA) pour les candidats âgés de plus de 16 ans qui ne sont plus scolarisés.

Liste des GRETA organisateurs d’épreuves d’ASR

L’obtention de l’ASSR1, de l'ASSR2 ou de l'ASR permet de se présenter à la partie pratique du brevet de sécurité routière (BSR) correspondant à la catégorie AM du permis de conduire (conduite d’un deux-roues motorisé ou d'un quadricycle léger dès 14 ans). 

L’ASSR2 ou l'ASR est obligatoire pour la délivrance du titre du permis de conduire pour tous les jeunes nés à compter du 1er janvier 1988 et ayant moins de 21 ans.

Au-delà de 21 ans, elles ne sont plus obligatoires pour la délivrance du titre du permis de conduire conformément à l’article 15 du décret n°2018-795 du 17 septembre 2018 relatif à la sécurité routière.

L'attestation d’éducation à la route (AER)

L’AER est organisée pour les candidats présentant une déficience visuelle qui ne leur permet pas de se présenter aux épreuves des ASSR et de l'ASR (article D. 312-47-1 du Code de l'éducation).

La détention de l’AER valide des connaissances mais ne donne aucun droit d'inscription à l’apprentissage de la conduite d'un véhicule et d'obtention d'un titre.

Modalités de passation des épreuves des attestations de sécurité routière

Où et quand ont-elles lieu ?

Les épreuves des attestations de sécurité routière sont organisées chaque année dans les établissements relevant du Ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, dans les CFA publics ou privés ou dans les établissements relevant d'autres départements ministériels (établissements agricoles, maritimes, militaires, établissements pour l’insertion dans l’emploi, maisons d’éducation de la Légion d’Honneur, établissements pénitentiaires et de la Protection Judiciaire de la Jeunesse, établissements de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger et établissements médico-sociaux).

Les candidats scolarisés dans des établissements privés hors contrat, au CNED, les enfants du voyage et ceux qui suivent une instruction en familles doivent également se présenter aux épreuves des ASSR1 et ASSR2. Le directeur académique des services de l’Éducation nationale, ou les autorités administratives compétentes pour les autres départements ministériels, désignent les établissements dans lesquels ces élèves passent les épreuves. 

Les établissements organisateurs d’épreuves déterminent les dates de déroulement des épreuves dans le respect d’un calendrier arrêté nationalement, qui s’étend chaque année de février à juin voire novembre pour certains établissements.

Comment se déroulent-elles ?

Les candidats passent les épreuves des ASSR, de l’ASR et de l’AER au sein de l’établissement organisateur sur une plateforme dématérialisée accessible à partir d’un ordinateur ou d’une tablette.

Toute épreuve comporte vingt questions à choix multiples illustrées de séquences vidéo ou d’images réparties selon des thèmes et catégories d'usagers.  

Les candidats doivent obtenir une note au moins égale à 10/20 pour que l’attestation leur soit délivrée par le responsable de l’établissement. Les diplômes doivent être conservés par les candidats et leur famille. 

Comment se préparer ?

Les candidats peuvent se préparer aux épreuves des attestations de sécurité routière (ASSR1, ASSR2, ASR et AER) de manière individuelle en toute autonomie depuis un site de préparation grand public : accéder au site "Se préparer aux attestations de sécurité routière".

Attestations de sécurité routière - Foire aux questions réglementaire et pédagogique

Consulter la foire aux questions d'Éduscol

Ressources et textes réglementaires

Éduscol

L'éducation à la sécurité routière fait l'objet d'un continuum éducatif de l'école au lycée et en CFA. Les équipes éducatives peuvent accéder aux ressources pédagogiques pour l'éducation à la sécurité routière sur le site eduscol.education.fr

Textes de référence

Mise à jour : avril 2022