La rémunération des enseignants

Le salaire des enseignants évolue progressivement au cours de sa carrière, à mesure que l'enseignant avance dans les échelons de sa grille. Le traitement de base d’un enseignant est défini selon son corps d’appartenance et son grade. Il s'y ajoute diverses indemnités, dont certaines sont communes à tous les enseignants et d’autres sont perçues dans le cadre d’activités ou de fonctions particulières.

Temps de lecture 5 minutes

Comprendre les nouvelles carrières enseignantes

Les mesures de revalorisation des nouvelles carrières enseignantes, dans le cadre du protocole PPCR, se traduisent en termes d'amélioration de la rémunération et du déroulement de carrière.

Ainsi les échelons de la grille de rémunération en classe normale et en hors-classe sont revalorisés depuis 2017 et jusqu'en 2021. Par ailleurs, depuis 2017, un 3ème grade, la classe exceptionnelle, est créé.

Comprendre les nouvelles carrières enseignantes

    Simulateur de rémunération

    Textes de référence

    Décret n° 2017-965 du 10 mai 2017 instituant une indemnité pour mission particulière allouée à certains personnels enseignants du premier degré
    Arrêté du 10 mai 2017 fixant le montant de l'indemnité pour mission particulière allouée à certains personnels enseignants du premier degré

    La rémunération des professeurs des écoles

    Le corps des professeurs des écoles comporte trois grades :  

    • la classe normale qui comprend onze échelons
    • la hors-classe qui comprend six  échelons
    • la classe exceptionnelle, grade à accès fonctionnel comprenant quatre échelons et un échelon spécial contingenté

    La rémunération principale des professeurs des écoles augmente au fur et à mesure qu'ils gravissent les échelons à l'intérieur de leur grade : à partir du 1er septembre 2017, la durée des échelons est fixe et connue, et le rythme d'avancement est unique.

    Toutefois, les anciennetés détenues dans les 6e et 8e échelons de la classe normale peuvent être bonifiées d'un an chacune.

    Une carrière normale se déroule de la classe normale à la hors classe et peut se terminer en classe exceptionnelle.

    Tableau de rémunération du professeur des écoles

    Données au 1er janvier 2020

    Les rémunérations sont exprimées en brut. Les traitement mensuels s'entendent hors perception de l'indemnité de résidence ou du supplément familial de traitement. Les taux des indemnités sont annuels.

    Situation (1) Traitement mensuel brut Indemnités annuelles brutes (3) Indemnités brutes versées à l'entrée dans le métier
    Année de stage (2) 1 828 €

    ISAE : 1 200 €

    Directeur d'école :

    Part fixe : 1 295 € à 1 943 €

    Part modulable : plus de 500 € à 1 350 €

    + bonification indiciaire : de 618 € à 2 699 €

    Missions particulières :

    1 250 € pour les référents pour les usages du numérique

    2 500 € pour les référents auprès des élèves en situation de handicap

    Professeur spécialisé : de 844 € à 2 609 €

    Professeur maître formateur : 1 250 €

    Conseiller pédagogique : 1 000 € + bonification indicaire de 1 518 €

    Réseau éducation prioritaire REP : 1 734 €

    Réseau éducation prioritaire REP+ : 4 646 €

     

    Prime d'entrée dans les métiers d'enseignement, d'éducation et d'orientation versée en deux fois à la première titularisation : 1 500 €

    Prime d'installation : 2 000 € (4)

    Année de titularisation 2 067 €  
    À 10 ans de carrière 2 306 €  
    À 20 ans de carrière 2 924 €  
    À 30 ans de carrière 3 889 €  

    (1) Dans le cadre d'une affectation dans un département d'Outre-mer, le salaire brut est majoré de 40% à 53% selon le lieu d'affectation.

    (2) La formation initiale des personnels enseignants comprend une année de stage qui allie formation au sein des Inspé et mise en situation professionnelle sur un demi temps d'enseignement devant des élèves dans le cadre de la validation de leur master 2. Cette année de stage donne lieu à une rémunération équivalant à un temps complet.

    (3) Suite à la mise en œuvre du PPCR, un rééquilibrage au profit de la rémunération indiciaire a été engagé par un transfert d’une partie des primes versées aux agents vers les grilles indiciaires. Ainsi, concomitamment à la revalorisation indiciaire un abattement forfaitaire indemnitaire est opéré sur les indemnités annuelles brutes, à hauteur de 389 €.

    (4) Sous réserve de remplir les conditions fixées par le décret n°89-259 du 24 avril 1989 relatif à la prime spéciale d'installation attribuée à certains personnels débutants

    Indemnité pour mission particulière

    Les personnels enseignants du 1er degré peuvent percevoir une indemnité  dans le cadre d'une mission particulière à l’échelon départemental ou académique, ou encore au sein d’un établissement ou d'une école. La mission doit faire l’objet d’une lettre de mission et l'enseignant ne doit pas bénéficier d'une décharge de service pour ladite activité.

    Nature des missions particulières

    La nature des missions peut être :

    • référent pour les usages numériques
    • référent aurpès des élèves handicapés
    • missions d'intérêts pédagogiques définies par l'académie

    Condition de versement

    Lorsque la mission est exercée au titre de l’ensemble de l’année scolaire, l’indemnité est versée mensuellement. Dans les autres cas, et notamment dans le cadre de mission ponctuelle elle est versée après service fait.

    Gestion de l’indemnité 

    Le versement de l’indemnité est suspendu à compter du remplacement ou de l’intérim de l’agent dans sa mission ; ainsi qu’en cas de congé de longue maladie ou de longue durée.

    Taux annuel de rémunération

    L’attribution d’un taux annuel de rémunération tient compte des orientations ministérielles ainsi que de l’importance effective et des conditions d’exercice de la mission.

    Les taux annuel de l’indemnité pour mission particulière sont fixés à :

    Taux Indemnité
    Taux 01 (taux plein) 1 250 €
    Taux 02 (taux double) 2 500 €

    La rémunération des professeurs certifiés (CAPES, CAPEPS, CAPET ou CAPLP)

    Le corps des professeurs certifiés comporte trois grades :  

    • la classe normale qui comprend onze échelons
    • la hors-classe qui comprend six échelons
    • la classe exceptionnelle, grade à accès fonctionnel comprenant quatre échelons et un échelon spécial contingenté

    La rémunération principale des professeurs certifiés augmente au fur et à mesure qu'ils gravissent les échelons à l'intérieur de leur grade : à partir du 1er septembre 2017, la durée des échelons est fixe et connue, et le rythme d'avancement est unique.

    Toutefois, les anciennetés détenues dans les 6e et 8e échelons de la classe normale peuvent être bonifiées d'un an chacune.

    Une carrière normale se déroule de la classe normale à la hors classe et peut se terminer en classe exceptionnelle.

    Tableau de rémunération du professeur certifié

    Données au 1er janvier 2020

    Les rémunérations sont exprimées en brut. Les traitement mensuels s'entendent hors perception de l'indemnité de résidence ou du supplément familial de traitement. Les taux des indemnités sont annuels.

    Situation (1) Traitement mensuel brut (3) Indemnités annuelles brutes Indemnités brutes versées à l'entrée dans le métier
    Année de stage (2) 1 828 €

    - ISOE : 1 214 €
    - HSA : de 1 132 € à 1 517 €
    - Missions particulières : de 312 € à 3 750 € (selon l'importance de la mission)
    - Professeur principal : de 906 € à 1 426 €
    - Réseau éducation prioritaire REP : 1 734 €
    - Réseau éducation prioritaire REP+ : 4 646 €
    - Professeur spécialisé : de 844 € à 2 609 €

     

     

    Prime d'entrée dans les métiers d'enseignement, d'éducation et d'orientation versée en deux fois à la première titularisation : 1 500 €
    Prime d'installation : 2 000 € (4)
    Année de titularisation 2 067 €  
    À 10 ans de carrière 2 306 €  
    À 20 ans de carrière 2 924 €  
    À 30 ans de carrière 3 889 €  

    (1) Dans le cadre d'une affectation dans un département d'Outre-mer, le salaire brut est majoré de 40% à 53% selon le lieu d'affectation.

    (2) La formation initiale des personnels enseignants comprend une année de stage qui allie formation au sein des Inspé et mise en situation professionnelle sur un demi temps d'enseignement devant des élèves dans le cadre de la validation de leur master 2. Cette année de stage donne lieu à une rémunération équivalant à un temps complet.

    (3) Suite à la mise en œuvre du PPCR, un rééquilibrage au profit de la rémunération indiciaire a été engagé par un transfert d’une partie des primes versées aux agents vers les grilles indiciaires. Ainsi, concomitamment à la revalorisation indiciaire un abattement forfaitaire indemnitaire est opéré sur les indemnités annuelles brutes, à hauteur de 389€. 

    (4) Sous réserve de remplir les conditions fixées par le décret n°89-259 du 24 avril 1989 relatif à la prime spéciale d'installation attribuée à certains personnels débutants

    Indemnité pour mission particulière (IMP)

    Les personnels enseignants exerçant dans un établissement public d’enseignement du second degré peuvent percevoir une indemnité  dans le cadre d'une mission particulière (IMP) à l’échelon départemental ou académique, ou encore au sein d’un établissement. La mission doit faire l’objet d’une lettre de mission et l'enseignant ne doit pas bénéficier d'une décharge de service pour ladite activité.

    Les maîtres des établissements d’enseignement privés du second degré sous contrat peuvent également bénéficier de cette IMP.

    Nature des missions particulières

    La nature des missions peut être :

    • Coordonnateur de discipline, chargé en technologie de la gestion du laboratoire
    • Coordonnateur de cycle d’enseignement
    • Coordonnateur de niveau d’enseignement
    • Référent culture
    • Référent pour les ressources et usages pédagogiques du numériques
    • Référent décrochage scolaire
    • Coordonnateurs des activités physiques, sportives et artistiques
    • Tutorat des élèves dans les classes de lycées d’enseignement général et technologique et des lycées professionnels
    • Missions particulières définies par l’autorité académique
    • Missions d’intérêt pédagogique ou éducatif définies par le chef d’établissement conformément aux orientations académiques et celles s’inscrivant dans le projet d’établissement

      Condition de versement

      Lorsque la mission est exercée au titre de l’ensemble de l’année scolaire, l’indemnité est versée mensuellement. Dans les autres cas, et notamment dans le cadre de mission ponctuelle elle est versée après service fait.

      Gestion de l’indemnité 

      Le versement de l’indemnité est suspendu à compter du remplacement ou de l’intérim de l’agent dans sa mission ; ainsi qu’en cas de congé de longue maladie ou de longue durée.

      Taux annuel de rémunération

      L’attribution d’un taux annuel de rémunération tient compte des orientations ministérielles ainsi que de l’importance effective et des conditions d’exercice de la mission.

      Les taux annuels de l’indemnité pour mission particulière sont fixés à :

      Taux Indemnité
      Taux 01 (quart taux) 312,50 €
      Taux 02 (demi taux) 625 €
      Taux 03 (taux plein) 1 250 €
      Taux 04 (double taux) 2 500 €
      Taux 05 (triple taux) 3 750 €

      Textes de référence

      Décret n° 2015-475 du 27 avril 2015 instituant une indemnité pour mission particulière allouée aux personnels enseignants et d'éducation exerçant dans un établissement public d'enseignement du second degré

      Arrêté du 27 avril 2015 fixant le taux de l'indemnité pour mission particulière
      Circulaire n° 2015-475 du 27 avril 2015 relative aux modalités d’attribution de l’indemnité pour mission particulière (IMP)
       

      La rémunération des professeurs agrégés

      Le corps des professeurs agrégés comporte trois grades :  

      • la classe normale qui comprend onze échelons
      • la hors-classe qui comprend quatre échelons
      • la classe exceptionnelle, grade à accès fonctionnel comprenant trois échelons

      La rémunération principale des professeurs agrégés augmente au fur et à mesure qu'ils gravissent les échelons à l'intérieur de leur grade : à partir du 1er septembre 2017, la durée des échelons est fixe et connue, et le rythme d'avancement est unique.

      Toutefois, les anciennetés détenues dans les 6e et 8e échelons de la classe normale peuvent être bonifiées d'un an chacune.

      Une carrière normale se déroule de la classe normale à la hors classe et peut se terminer en classe exceptionnelle.

      Tableau de rémunération du professeur agrégé

      Données au 1er janvier 2020

      Les rémunérations sont exprimées en brut. Les traitement mensuels s'entendent hors perception de l'indemnité de résidence ou du supplément familial de traitement. Les taux des indemnités sont annuels.

      Situation (1) Traitement mensuel brut (3) Indemnités annuelles brutes Indemnités brutes versées à l'entrée dans le métier
      Année de stage (2) 2 109 €

      - ISOE : 1 214 €
      - Professeur principal : de 906 € à 1 609 €
      - HSA : de 1 645 € à 2 172 €
      - Missions particulières : de 312 € à 3 750 € (selon l'importance de la mission)
      - Réseau éducation prioritaire REP : 1 734 €
      - Réseau éducation prioritaire REP+ : 4 646 €
      - Professeur spécialisé : de 844 € à 2 609 €

      Prime d'entrée dans les métiers d'enseignement, d'éducation et d'orientation versée en deux fois à la première titularisation : 1 500 €
      Prime d'installation : 2 000 € (4)
       
      Année de titularisation 2 334 €  
      À 10 ans de carrière 2 896 €  
      À 20 ans de carrière 3 749 €  
      À 30 ans de carrière 4 747 €  

      (1) Dans le cadre d'une affectation dans un département d'Outre-mer, le salaire brut est majoré de 40% à 53% selon le lieu d'affectation.

      (2) La formation initiale des personnels enseignants comprend une année de stage qui allie formation au sein des ESPE et mise en situation professionnelle sur un demi temps d'enseignement devant des élèves dans le cadre de la validation de leur master 2. Cette année de stage donne lieu à une rémunération équivalant à un temps complet.

      (3) Suite à la mise en œuvre du PPCR, un rééquilibrage au profit de la rémunération indiciaire a été engagé par un transfert d’une partie des primes versées aux agents vers les grilles indiciaires. Ainsi, concomitamment à la revalorisation indiciaire un abattement forfaitaire indemnitaire est opéré sur les indemnités annuelles brutes, à hauteur de 389 €. 

      (4) Sous réserve de remplir les conditions fixées par le décret n°89-259 du 24 avril 1989 relatif à la prime spéciale d'installation attribuée à certains personnels débutants.

      Indemnité pour mission particulière (IMP)

      Les personnels enseignants exerçant dans un établissement public d’enseignement du second degré peuvent percevoir une indemnité  dans le cadre d'une mission particulière (IMP) à l’échelon départemental ou académique, ou encore au sein d’un établissement. La mission doit faire l’objet d’une lettre de mission et l'enseignant ne doit pas bénéficier d'une décharge de service pour ladite activité.

      Les maîtres des établissements d’enseignement privés du second degré sous contrat peuvent également bénéficier de cette IMP.

      Nature des missions particulières

      La nature des missions peut être :

      • Coordonnateur de discipline, chargé en technologie de la gestion du laboratoire
      • Coordonnateur de cycle d’enseignement
      • Coordonnateur de niveau d’enseignement
      • Référent culture
      • Référent pour les ressources et usages pédagogiques du numériques
      • Référent décrochage scolaire
      • Coordonnateurs des activités physiques, sportives et artistiques
      • Tutorat des élèves dans les classes de lycées d’enseignement général et technologique et des lycées professionnels
      • Missions particulières définies par l’autorité académique
      • Missions d’intérêt pédagogique ou éducatif définies par le chef d’établissement conformément aux orientations académiques et celles s’inscrivant dans le projet d’établissement

      Condition de versement

      Lorsque la mission est exercée au titre de l’ensemble de l’année scolaire, l’indemnité est versée mensuellement. Dans les autres cas, et notamment dans le cadre de mission ponctuelle elle est versée après service fait.

      Gestion de l’indemnité 

      Le versement de l’indemnité est suspendu à compter du remplacement ou de l’intérim de l’agent dans sa mission ; ainsi qu’en cas de congé de longue maladie ou de longue durée.

      Taux annuel de rémunération

      L’attribution d’un taux annuel de rémunération tient compte des orientations ministérielles ainsi que de l’importance effective et des conditions d’exercice de la mission.

      Les taux annuel de l’indemnité pour mission particulière sont fixés à :

      Taux Indemnité
      Taux 01 (quart taux) 312,50 €
      Taux 02 (demi taux) 625 €
      Taux 03 (taux plein) 1 250 €
      Taux 04 (double taux) 2 500 €
      Taux 05 (triple taux) 3 750 €

      Textes de référence

      Décret n° 2015-475 du 27 avril 2015 instituant une indemnité pour mission particulière allouée aux personnels enseignants et d'éducation exerçant dans un établissement public d'enseignement du second degré

      Arrêté du 27 avril 2015 fixant le taux de l'indemnité pour mission particulière
      Circulaire n° 2015-475 du 27 avril 2015 relative aux modalités d’attribution de l’indemnité pour mission particulière (IMP)

      Infographies représentant l’évolution de la rémunération nette de cas types d’enseignants entre 2017 et 2021

      Que sont les cas-types et pourquoi cette approche pour étudier la rémunération ?

      Pour étudier l’évolution de la rémunération des enseignant, la construction de cas types consiste à appliquer la réglementation en vigueur afin de calculer la rémunération d’une personne fictive mais réaliste, à différents moments ou dans différentes situations. Cette approche permet notamment de mesurer l’évolution des rémunérations et du pouvoir d’achat sur une période déterminée et de prendre en compte des situations différentes (professeur des écoles, en REP+ ou pas, directeur d’école, professeur certifié réalisant des HSA ou pas, etc.). Elle offre une lecture analytique des différents facteurs ayant un effet sur la rémunération.

      Comment sont construits les cas types ?

      Ils suivent l’évolution de la rémunération d’un personnel, dans quelques situations types, qui sont « vieillies » de 5 ans depuis une position initiale en décembre 2016. Ils s’inscrivent dans une approche dynamique de la rémunération individuelle qui permet de suivre de façon concrète l’évolution de la rémunération d’un personnel.

      Ils tiennent ainsi compte des avancements d’échelon au fil des 5 années simulées. C’est la seule approche qui permet d’apprécier l’évolution du pouvoir d’achat car elle tient compte de l’ensemble des facteurs d’évolution à la hausse comme à la baisse.

      Plus précisément :

      • Le champ retenu pour l’étude : les principaux corps de professeurs : professeurs des écoles, certifiés, de lycée professionnel et d’éducation physique et sportive
      • La période d’observation : comparaison entre les salaires nets annuels au 31 décembre 2016 et au 31 décembre 2021
      •  Les facteurs d’évolution pris en compte :

      A la hausse :

      • Les avancements automatiques dans la carrière
      • Les gains indiciaires issus du protocole PPCR appliqués à l’EN
      • Les primes :
      • créées dans le cadre du Grenelle de l’éducation (prime d’équipement informatique et prime d’attractivité)
      • ou revalorisées (augmentation de la prime REP+ et de la prime des directeurs d’école)

       A la baisse

      • La hausse du taux de cotisation des pensions (+1,16 points en 5 ans)

      Principaux enseignements des cas types d’individus sans indemnité spécifique à tous les échelons

      • Entre 2016 et 2021, des augmentations d’au moins 2 200€ nets annuels pour tous les échelons, plus élevées pour ceux qui passent à la hors classe
      • Des augmentations d’au moins 1 180 € nets annuels après déduction des effets de l’inflation correspondant une augmentation allant de + 5 % à + 12 % (et même 29 % pour les stagiaires)

      Aide à la lecture des infographies : exemple du cas type de Samia

      Samia a été titularisée dans le corps de professeurs des écoles à la rentrée scolaire 2016, elle gagnait alors 1742€ nets par mois. En 2021, elle gagne 1931€ nets par mois, soit 1854€ en euros constants de 2016.
      Son salaire a augmenté sous l’effet de ses avancements (du 2e au 5e échelon de la classe normale) pour 1160€ nets annuels, de PPCR (803€ nets annuels réduits de 332€ par le transfert primes points), de la hausse du point de la fonction publique de février 2017 (115 € nets annuels) et des indemnités crées en 2021 (prime Grenelle d’attractivité et prime d’équipement informatique pour 749€ nets par an). A contrario, la hausse du taux de cotisations pensions a réduit sa rémunération nette de 230€ nets annuels sur la période.

       

      Cas type n°1 : Évolution de 2017 à 2021 de la rémunération nette d’un professeur stagiaire

      Découvrir l'évolution de la rémunération de Mya, professeur stagiaire à la rentrée 2016

      Infographie - Évolution de 2017 à 2021 de la rémunération nette d’un professeur stagiaire

      Cas type n°2 : Évolution de 2017 à 2021 de la rémunération nette d’un professeur néo titulaire

      Cas type n° 2 - Évolution de 2017 à 2021 de la rémunération nette d’un professeur néo titulaire

      Découvrir l'évolution de la rémunération de Samia, professeure des écoles titularisée à la rentrée 2016

      Infographie - Évolution de 2017 à 2021 de la rémunération nette d’un professeur néo titulaire

      Cas type n°3 : Évolution de 2017 à 2021 de la rémunération nette d’un professeur néo titulaire exerçant en REP+

      Cas type n° 3 - Évolution de 2017 à 2021 de la rémunération nette d’un professeur néo titulaire exerçant en REP+

      Découvrir l'évolution de la rémunération de Stéphane, professeur certifié titularisé à la rentrée 2016, exerçant en REP+

      Infographie - Évolution de 2017 à 2021 de la rémunération nette d’un professeur néo titulaire exerçant en REP+

      Cas type n°4 : Évolution de 2017 à 2021 de la rémunération nette d’un directeur d’école ayant 7 ans d’ancienneté

      Cas type n°4 - Évolution de 2017 à 2021 de la rémunération nette d’un directeur d’école ayant 7 ans d’ancienneté

      Découvrir l'évolution de la rémunération de Pierre, directeur d’une école de 5 classes ayant 7 ans d’ancienneté (classe normale) à la rentrée 2016

      Infographie - Évolution de 2017 à 2021 de la rémunération nette d’un directeur d’école ayant 7 ans d’ancienneté

      Cas type n°5 : Évolution de 2017 à 2021 de la rémunération nette d’un professeur certifié ayant 7 ans d’ancienneté, effectuant 2 heures supplémentaires annuelles

      Cas type n°5 - Évolution de 2017 à 2021 de la rémunération nette d’un professeur certifié ayant 7 ans d’ancienneté, effectuant 2 heures supplémentaires annuelles

      Découvrir l'évolution de la rémunération de Sébastien, professeur certifié avec 2 HSA, ayant 7 ans d’ancienneté (classe normale) à la rentrée 2016

      Infographie - Évolution de 2017 à 2021 de la rémunération nette d’un professeur certifié ayant 7 ans d’ancienneté, effectuant 2 heures supplémentaires annuelles

      Cas type n°6 : Évolution de 2017 à 2021 de la rémunération nette d’un professeur certifié ayant 15 ans d’ancienneté, effectuant 2 heures supplémentaires annuelles

      Cas type n°6 - Évolution de 2017 à 2021 de la rémunération nette d’un professeur certifié ayant 15 ans d’ancienneté, effectuant 2 heures supplémentaires annuelles

      Découvrir l'évolution de la rémunération de William, professeur certifié avec 2 HSA, ayant 15 ans d’ancienneté (classe normale) à la rentrée 2016

      Infographie - Évolution de 2017 à 2021 de la rémunération nette d’un professeur certifié ayant 15 ans d’ancienneté, effectuant 2 heures supplémentaires annuelles

      Cas type n°7 : Évolution de 2017 à 2021 de la rémunération nette d’un directeur d’école ayant 25 ans d’ancienneté

      Cas type n°7 - Évolution de 2017 à 2021 de la rémunération nette d’un directeur d’école ayant 25 ans d’ancienneté

      Découvrir l'évolution de la rémunération de Carmen, directrice d’une école de 10 classes ayant 25 ans d’ancienneté (hors classe) à la rentrée 2016

      Infographie - Évolution de 2017 à 2021 de la rémunération nette d’un directeur d’école ayant 25 ans d’ancienneté

      Cas type n°8 : Évolution de 2017 à 2021 de la rémunération nette d’un directeur d’école ayant 25 ans d’ancienneté, exerçant en REP+

      Cas type n°8 - Évolution de 2017 à 2021 de la rémunération nette d’un directeur d’école ayant 25 ans d’ancienneté, exerçant en REP+

      Découvrir l'évolution de la rémunération d'Anna, directrice d’une école de 10 classes, en REP+, ayant 25 ans d’ancienneté (hors classe) à la rentrée 2016

      Infographie - Évolution de 2017 à 2021 de la rémunération nette d’un directeur d’école ayant 25 ans d’ancienneté, exerçant en REP+

      Cas type n°9 : Évolution de 2017 à 2021 de la rémunération nette d’un professeur certifié ayant 25 ans d’ancienneté

      Cas type n°9 - Évolution de 2017 à 2021 de la rémunération nette d’un professeur certifié ayant 25 ans d’ancienneté

      Découvrir l'évolution de la rémunération de Mehdi, professeur certifié ayant 25 ans d’ancienneté (hors classe) à la rentrée 2016, accédant à la classe exceptionnelle

      Infographie - Évolution de 2017 à 2021 de la rémunération nette d’un professeur certifié ayant 25 ans d’ancienneté

      Les principaux termes pour comprendre la rémunération des professeurs

      La rémunération d'un professeur est composée du traitement indiciaire (appelé également traitement de base) auquel s'ajoutent les primes et les indemnités.

      Traitement indiciaire (ou traitement de base)

      Le traitement de base dépend du corps auquel appartient l’agent, de son grade dans ce corps et de l'échelon auquel il est parvenu dans ce grade.

      Chaque grade comprend un nombre d'échelons fixé réglementairement et, à chaque échelon, correspond un indice majoré (IM) qui sert au calcul du traitement indiciaire selon un barème défini réglementairement.

      Concrètement, le traitement mensuel brut = indice majoré x valeur du point d’indice (4,686 €).

      En savoir plus sur le traitement indiciaire dans la fonction publique

      Grade et échelon

      Les corps des professeurs comportent 3 grades : 

      • La classe normale 
      • La hors classe 
      • La classe exceptionnelle 

      Chaque grade comprend plusieurs échelons qui forment la grille indiciaire. Le nombre d'échelons de chaque grade est fixé par décret.

      Chaque échelon est assorti, par le statut particulier, d'une durée de services nécessaire pour passer à l'échelon supérieur.

      Une carrière commence à la classe normale puis se déroule de la classe normale à la hors classe et peut se terminer en classe exceptionnelle.

      La rémunération augmente au fur et à mesure que les professeurs gravissent les échelons à l'intérieur de leur grade. Au cours de leur carrière, ils peuvent accéder aux grades supérieurs par avancement de grade.

      En savoir plus sur les grades et les échelons

      Zone de résidence administrative / indemnité de résidence 

      La rémunération d'un agent comprend notamment une indemnité de résidence dont le montant varie selon sa commune d'affectation (ou lieu de résidence administrative).

      L’indemnité de résidence est égale à un pourcentage du traitement indiciaire détenu par l’agent. Ce pourcentage dépend de la zone dans laquelle est classée la commune où il exerce ses fonctions.

      Il existe 3 zones d'indemnité :

      • zone 1, taux à 3 %
      • zone 2, taux à 1 %
      • zone 3, taux à 0 %

      En savoir plus sur l’indemnité de résidence 

      NBI : Nouvelle bonification indiciaire

      Les professeurs titulaires occupant certains emplois comportant une responsabilité ou une technicité particulières perçoivent une bonification appelée nouvelle bonification indiciaire (NBI), sous forme de points d'indice majoré supplémentaires. La NBI est versée mensuellement, soumise à cotisation retraite et ouvre droit à un supplément de pension. 

      Par exemple, un professeur des écoles qui exerce les fonctions de directeur d’école perçoit la NBI.

      En savoir plus sur la NBI

      ISAE : indemnité de suivi et d’accompagnement des élèves

      L'ISAE est une indemnité mensuelle attribuée à tous les professeurs des écoles titulaires. Son montant s’élève à 100 € bruts mensuels.

      ISOE : indemnité de suivi et d'orientation des élèves

      L’ISOE est une indemnité mensuelle attribuée aux professeurs exerçant dans le second degré. Elle se compose d’une part fixe liée à l’exercice des fonctions d’enseignant et d’une part variable liée à l’exercice des fonctions de professeur principal.

      Le montant de la part fixe s’élève à 101 € bruts mensuels.  Le montant de la part variable, qui dépend du corps, du cycle et de la division encadrée, s’élève de 75 € bruts mensuels à 134 € bruts mensuels.

      HSE : Heures supplémentaires effectives

      Les heures supplémentaires effectives sont effectuées ponctuellement. Elles sont attribuées notamment dans le cadre de l’accompagnement éducatif (après les cours), des stages pendant les vacances ou des remplacements de courte durée pendant l’année scolaire.

      Elles sont attribuées au titre d’activités relevant de l’enseignement, la surveillance, les études surveillées, l’enseignement en prison ou le soutien en REP.

      HSA : Heures supplémentaires annuelles

      Les HSA sont attribuées pour la totalité de l’année scolaire (36 semaines de cours). Elles concernent les professeurs exerçant dans le second degré. 

      Transfert primes / points 

      Le transfert primes/points consiste à réduire le montant des primes des fonctionnaires en contrepartie d'une augmentation du traitement de base par le biais d'une revalorisation des grilles indiciaires.

      Cette mesure vise à augmenter la part du traitement indiciaire dans la rémunération des fonctionnaires afin :

      • de réduire la disparité des taux de primes et en conséquence des niveaux de rémunération entre les corps ou cadres d'emplois,
      • et d’augmenter la base de cotisation au régime de retraite de base des fonctionnaires et en conséquence le niveau de pension.

      Le calendrier de la paye

      La direction générale des finances publiques (DGFiP) a prévu, pour chaque mois de 2021, une date de virement de la paye de chaque agent public de l’État selon un calendrier qui s’appliquera donc aux agents du ministère de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports.

      Compte tenu des processus internes aux établissements bancaires pour créditer les comptes de leurs clients, le virement sur le compte bancaire de chaque agent pourra être constaté avec un écart d’un à deux jours au regard du calendrier de virement de la DGFiP qui suit.

      Dates prévues pour le virement de la paie des agents à leur établissement bancaire en 2021 - Attention aux délais propres à chaque établissement bancaire entre le virement et la réception de la paie par chaque agent
      Mois Jour prévu de versement des payes
      Janvier 2021 Mercredi 27/01
      Février 2021 Mercredi 24/02
      Mars 2021 Lundi 29/03
      Avril 2021 Mercredi 28/04
      Mai 2021 Jeudi 27/05
      Juin 2021 Lundi 28/06
      Juillet 2021 Mercredi 28/07
      Août 2021 Vendredi 27/08
      Septembre 2021 Mardi 28/09
      Octobre 2021 Mercredi 27/10
      Novembre 2021 Vendredi 26/11
      Décembre 2021 Mercredi 22/12

      Informations à jour fin novembre 2020 et susceptibles d’aménagements

      Rémunérations et bien-être des personnels

      Dans le cadre du Grenelle de l'éducation, un travail global sur l'amélioration des conditions de travail des personnels et du système éducatif a été mené. 

      Engagement n°9 du Grenelle de l’éducation, l’Observatoire des rémunérations et du bien-être des personnels de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, lieu d’analyse, d’objectivation et de transparence des données, a été officiellement installé le 28 juin 2021.

      En savoir plus sur l'Observatoire des rémunérations et du bien-être

      Mise à jour : Juillet 2021