Comment agir dans mon lycée ?

Agir à votre niveau, c'est par exemple créer votre journal lycéen ou plus simplement s'informer sur la vie lycéenne. Voici quelques clés, outils et conseils pour faciliter vos engagements dans les établissements et mener à bien vos actions.

Créer un journal du lycée

Constituer une équipe

A l'origine d'un journal, il y a souvent une bande d'amis qui veut s'exprimer. Tout part de l'équipe de rédaction et du projet qui la réunit. A vous de la structurer comme vous l'entendez : un rédacteur en chef, un maquettiste chargé de donner forme et identité graphique au journal, un trésorier, etc.

Étape obligatoire : désigner un directeur de publication, qui sera responsable du journal devant la loi.

Choisir un statut juridique

La circulaire n° 2002-026 du 1er février 2002 crée deux catégories de journaux lycéens :

  • Les journaux internes à l'établissement scolaire

Dans les lycées publics, vous avez le droit de créer un journal sans autorisation ni contrôle préalable du proviseur, conformément à la circulaire n° 2002-026 du 1er février 2002. Ce qui ne vous dispense pas de respecter la déontologie de la presse : que les articles soient signés d'un nom, d'un pseudo ou anonymes, vous devrez en assumer les conséquences. La fonction de responsable de la publication peut être exercée par un lycéen majeur ou mineur (avec l'autorisation de ses parents) ou par toute autre personne du lycée. Attention : ces journaux ne peuvent pas être distribués en dehors du lycée.

  • Les journaux au sens de la loi de 1881

Ces publications peuvent être diffusées en dehors de l'établissement. Tout comme les journaux professionnels, elles sont soumises à de nombreuses formalités administratives inscrites dans la loi sur la presse du 29 juillet 1881. Le directeur de publication est obligatoirement une personne majeure.

Définir le lectorat et la formule du journal

Du fanzine au journal d'idées en passant par le simple compte-rendu des initiatives lycéennes, le journal a une unité qui doit être définie : c'est la formule du journal, qui doit prendre en compte le lectorat visé et permet de préciser les moyens à mettre en œuvre.

Définir une ligne rédactionnelle

Il faut ensuite vous mettre d'accord sur une ligne rédactionnelle : quel est le but du journal ? Quels genres d'articles seront (ou ne seront pas) traités ? Dans quelles rubriques apparaîtront-ils ? Quelles seront les illustrations (photos, dessins, etc.) ? Faudra-t-il de la couleur ?

Chercher des fonds et du matériel

Votre projet clairement défini, reste maintenant à plancher sur un budget et à trouver les moyens matériels pour qu'il voie le jour. La circulaire n° 2002-026 du 1er février 2002 précise que vous pouvez faire appel au fonds de vie lycéenne. Une photocopieuse du lycée peut servir à dupliquer le journal. D'autres pistes sont envisageables : les collectivités locales ou la publicité des commerçants du quartier (avec des réserves). La vente des numéros, outre une valeur donnée à vos écrits, peut également vous rapporter quelques subsides.

Lancer son numéro 0

Vérifiez bien que vous répondez aux critères légaux et lancez votre numéro test, aussi appelé "numéro 0". Il permet de roder l'équipe tout en vous laissant une marge pour les derniers réglages.

N'oubliez pas d'envoyer cinq exemplaires de toutes vos publications au CLEMI (Centre de liaison de l'enseignement et des médias d'information) au titre du dépôt pédagogique.

La tâche n'est pas simple mais vous n'êtes pas seul : il y a plus de 600 journaux lycéens en France. Le CLEMI et l'association "Jets d'encre" mettent à votre disposition des formateurs. En cas de censure, vous pouvez les contacter pour obtenir des conseils.

Créer une radio lycéenne

Plusieurs formules pour se lancer

Vous avez le choix entre plusieurs alternatives, qui dépendent de vos envies et de vos contraintes techniques : direct ou différé, possibilité de rediffusion, radio temporaire (quelques semaines, quelques mois) ou qui émet toute l'année. Avant de vous lancer dans l'élaboration de votre grille des programmes, posez-vous les bonnes questions :

  • pourquoi cette radio ?
  • à qui vous adressez-vous ?
  • quel style voulez-vous donner à votre radio ?
  • avec qui allez-vous travailler ?
  • à quelle fréquence pensez-vous proposer des émissions ?

Adaptez votre offre en fonction des réponses que vous donnez à ces questions. Elles sont faites pour vous aider à choisir quels sujets traiter : actualité, musique, concerts, sport, culture, météo, cinéma, santé, prévention, petites annonces, cuisine, point métiers, etc.

Ensuite, vous pouvez piocher parmi plusieurs formats d'émission : flash info, reportage, interview, table-ronde, revue de presse, carte postale sonore, micro-trottoir, pièce radiophonique, etc.

Reste ensuite à vous équiper : micros et enceinte, ordinateur, enregistreur numérique, petite table de mixage éventuellement constituent un bon équipement de départ.

Pour pouvoir émettre dans le lycée et éventuellement dans la ville où il se trouve ou un peu plus loin, vous devez penser à demander l'accord du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA). Et, dans tous les cas, respectez toujours les règles du droit de la presse et la déontologie journalistique.

Et pourquoi pas une web-radio ?

Opter pour une web-radio n'est pas très compliqué techniquement et c'est très pratique pour vos auditeurs.

Écoute en ligne, podcast, téléchargement

Avec les podcasts, les élèves de votre lycée peuvent vous (ré)écouter quand ils le veulent. Vous pouvez aussi mettre vos émissions en écoute en ligne ou en téléchargement.

Leur proposer un flux RSS est aussi un excellent moyen de créer un lien plus fort avec eux, en leur proposant un vrai service : les tenir informés de ce que vous proposez de nouveau.

Une info plus complète

Autre avantage d'internet, vous pouvez proposer plus que vos émissions : textes, liens, infographies, photos et vidéos complémentaires récupérées des sites autorisant le partage, etc.

En pratique

Un bon conseil : soignez la présentation de votre webradio. En un coup d'œil, les internautes doivent pouvoir comprendre où ils sont : faites apparaître clairement le nom de votre radio, celui de votre lycée, choisissez un graphisme qui plaira au public que vous visez. Dans vos textes, pensez à insérer les mots-clés importants pour vous : c'est eux que les moteurs de recherche utiliseront pour vous trouver.

Des outils statistiques existent et vous permettent de vérifier si vous travaillez dans la bonne direction ou non.

Vous pouvez aussi poposer des outils de partage, type "Recommander à un ami", pour aider vos auditeurs à faire circuler l'information facilement.

Droits et obligations

Contrairement aux radios hertziennes, il n'est pas nécessaire de déclarer une webradio auprès du CSA pour une diffusion dans l'établissement.

Droits et déontologie

Les radios en ligne relèvent de la loi sur la presse de 1881, qui définit trois délits de presse : diffamation, injure et trouble à l'ordre public. Elles sont aussi soumises à la loi sur la confiance dans l'économie numérique.

Dans tous les cas, vous devez respecter les règles liées à la vie privée, au droit à l'image et à la propriété intellectuelle. Si vous interviewez des élèves mineurs, vous devez demander une autorisation pour exploiter leur voix.

Droits d'auteur

Pour utiliser des documents qui ne vous appartiennent pas (que ce soit des textes, des films, des photos ou de la musique), assurez-vous bien d'avoir le droit des les réutiliser.

Certains auteurs et artistes proposent des ressources sous une des licences "creative commons", par exemple. Ces licences vous précisent quelle(s) utilisation(s) vous pouvez faire de leurs œuvres. Vous pouvez également placer vos propres réalisations sous ce régime. Pour le signaler, il suffit d'installer les icônes correspondantes sur votre web-radio.

Pour diffuser de la musique soumise aux droits d'auteurs, vous devrez vous acquitter auprès du Sesam.

Créer une webTV lycéenne

Une web TV dans votre lycée

Vous avez le choix entre plusieurs alternatives, qui dépendent de vos envies et de vos contraintes techniques : direct ou différé, possibilité de rediffusion, émission ponctuelle ou rendez vous réguliers.
Avant de vous lancer dans l'élaboration de votre grille des programmes, posez-vous les bonnes questions :

  • pourquoi cette TV ?
  • à qui vous adressez-vous ?
  • quel style voulez-vous donner à votre chaine ?
  • avec qui allez-vous travailler ?
  • à quelle fréquence pensez-vous proposer des émissions ?
  • Où allez vous diffuser (site de l'établissement, chaine Youtube réseaux sociaux etc.) ?

Adaptez votre offre en fonction des réponses que vous donnez à ces questions. Elles sont faites pour vous aider à choisir quels sujets traiter : actualité, musique, concerts, sport, culture, météo, cinéma, santé, prévention, petites annonces, cuisine, point métiers, etc.
Ensuite, vous pouvez piocher parmi plusieurs formats d'émission : flash info, reportage, interview, chronique, débat, inclus ou non dans un journal ou magazine TV.

S'équiper

Si vous n'avez pas de matériel dédié, un appareil photo, un smartphone ou une tablette sont suffisants pour réaliser des reportages. Pensez à soigner le son, il est essentiel pour maintenir l'attention de votre auditoire et pourtant trop souvent négligé. On trouve pour des budgets raisonnables des micros externes performants et adaptés aux différentes situations. De nombreuses applications existent qui permettent de filmer, monter, truquer vos vidéos. Il existe même des applications qui permettent de connecter plusieurs tablettes ou smartphones en wifi et qui permettent de réaliser des émissions multi caméras en direct ou en différé.

Pour inciter les internautes à regarder vos émissions et les enrichir, vous pouvez les accompagner avec textes, liens, infographies, photos et vidéos complémentaires récupérés des sites autorisant le partage, etc.

En pratique

Conseils

Soignez la présentation de votre WebTV. En un coup d'œil, les internautes doivent pouvoir comprendre où ils sont : faites apparaître clairement le nom de votre TV, celui de votre lycée, choisissez un graphisme qui plaira au public que vous visez. Des logos et des badges sur les micros de reportage sont un très bon moyen d'identification.
Dans vos textes, pensez à insérer les mots-clés importants pour vous : c'est eux que les moteurs de recherche utiliseront pour vous trouver.
Des outils statistiques existent et vous permettent de vérifier si vous travaillez dans la bonne direction ou non.
Vous pouvez aussi proposer des outils de partage, type "Recommander à un ami", pour aider vos auditeurs à faire circuler l'information facilement.

Droits et obligations

Pensez à respecter le droit à l'image des personnes qui apparaissent dans vos vidéos en demandant les autorisations nécessaires.
Pensez également au respect des droits d'auteur tant pour l'image que pour le son.
Et, dans tous les cas, respectez toujours les règles du droit de la presse et la déontologie journalistique.

Créer et gérer une Maison des lycéens

Une Maison des lycéens (MDL) existe dans chaque lycée. C'est une association gérée directement par les élèves de 16 ans ou plus. Son rôle ? Participer au développement de la vie sociale, culturelle et sportive dans l'établissement.

Une Maison des lycéens, pour quoi faire ?

La MDL développe et soutient des projets sportifs, culturels, humanitaires ou liés à la citoyenneté. Le Conseil des délégués pour la vie lycéenne (CVL) travaille avec elle, pour l'aider à réaliser ses projets et à les faire connaître.

Pour financer ses projets, la MDL peut organiser des activités pour récolter des fonds : fête de fin d'année, gestion d'une cafétéria, expositions, etc. Elle assure aussi la promotion des moyens d'expression des lycéens : droits d'association, de réunion, de publication, etc.

Attention, une maison des lycéens n'est pas obligatoirement un lieu physique.

Comment créer une Maison des lycéens ?

Composition : qui sont les membres ?

  • Tous les lycéens peuvent adhérer et devenir membres de la MDL.
  • L'association peut aussi regrouper des bénévoles.
  • Dès 16 ans, chaque élève peut assurer des responsabilités de gestion de l'association, en intégrant par exemple le conseil d'administration ou le bureau de l'association.
  • Tout adulte de l'établissement peut apporter son soutien au fonctionnement et à la gestion de l'association, et notamment le référent vie lycéenne.
  • L'assemblée générale (AG) comprend tous les membres à jour de leur cotisation, dont le montant est fixé par le conseil d'administration. L'AG se réunit au moins une fois par an et définit notamment les orientations et le programme d'activités de l'association.
  • L'AG élit un conseil d'administration (CA), chargé d'assurer la gestion de l'association.
  • Le CA élit en son sein un bureau, composé d'au moins un président, un secrétaire général et un trésorier. Les mineurs de plus de 16 ans peuvent occuper ces fonctions, avec l'accord de leurs parents. Le bureau prépare et exécute les décisions du CA.

Passage du FSE à la MDL

Si le lycée disposait jusqu'à présent d'un foyer socio-éducatif (FSE), la Maison des lycéens le remplace désormais.

  • Pourquoi ?

L'objectif principal de la MDL est de proposer aux élèves de prendre des responsabilités, de les assumer et de faire preuve d'initiative pour les actions qu'ils veulent mener. Le FSE obéit à un autre fonctionnement.

  • Comment ?

Si le FSE avait contracté des engagements conséquents (contrat de travail par exemple), il faut procéder à la dissolution du FSE. Dans les autres cas, il est préférable de transformer le FSE en MDL en s'appuyant sur les statuts-type. Cela permet de faciliter le transfert du compte bancaire, par exemple, et de s'assurer que les lycéens gèrent désormais l'association.

Rédaction des statuts et formalités pratiques

Les démarches administratives se font en deux temps.

Premièrement, il faut un projet, formalisé dans les statuts de l'association, en conformité avec le projet d'établissement Les statuts doivent obligatoirement comprendre :

  • le nom ou titre de l'association, son objet et son adresse ou siège social ;
  • ses modalités d'organisation et ses règles de gouvernance : assemblée générale, conseil d'administration, bureau, conditions d'adhésion, droit de vote, ressources.

Une fois les statuts rédigés, une copie doit être déposée auprès du chef d'établissement. Le conseil d'administration du lycée autorise le fonctionnement de la MDL dans l'établissement.

Deuxièmement, il faut déclarer l'association et déposer ses statuts auprès du service de la vie associative de la préfecture du siège social de l'association, à l'aide de formulaires administratifs simples à remplir. La préfecture se charge ensuite d'assurer la publication d'un extrait de la déclaration de création de l'association au Journal officiel pour en assurer la publicité. Cette publication coûte 44€.

Fonctionnement quotidien de la MDL

Le budget de la Maison des lycéens est distinct de celui du lycée. Le programme des activités de l'association contribue à enrichir le projet culturel de l'établissement, notamment pour ce qui relève de la culture au lycée.

La MDL doit contracter une assurance pour couvrir les risques éventuels qui peuvent survenir à l'occasion de ses activités. Elle doit également disposer d'un compte bancaire, pour faciliter et sécuriser ses opérations de gestion.

Les recettes peuvent provenir de divers produits :

  • les cotisations des adhérents ;
  • les dons ;
  • les produits des activités de l'association ;
  • les subventions publiques ;
  • les dotations de l'établissement.

La MDL peut faire des bénéfices au titre de ses activités, mais ni les membres du conseil d'administration de l'association, ni les membres du bureau ne peuvent recevoir une rétribution quelconque en raison des fonctions qui leur sont confiées.

Pour aller plus loin 

Ressources

Centre pour l'éducation aux médias et à l'information (CLEMI)

Le CLEMI vous propose des informations et des conseils sur l'organisation de votre rédaction, sur les notions journalistiques de base ou sur vos libertés et responsabilités en matière de publication.

Association Jets d'encre

Association nationale pour la promotion et la défense de la presse d'initiative jeune.

jetsdencre.asso.fr

Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA)

Le CSA est l’autorité publique française de régulation de l’audiovisuel.

csa.fr

Mise à jour : août 2021