Les internats au collège et au lycée

L’internat est un dispositif d’accompagnement. Il offre à de nombreux élèves la possibilité de poursuivre la formation de leur choix sans contrainte géographique dans un cadre favorable à leur réussite scolaire et à leur épanouissement personnel. L'internat peut représenter un atout déterminant pour la réussite scolaire et l'intégration sociale de nombreux enfants et adolescents.

Temps de lecture 3 minutes

Qu'est-ce qu'un interne ?
Un interne est un élève hébergé et nourri pour le repas de midi et du soir. L’hébergement peut être assuré dans l’établissement de scolarisation, ou dans un autre établissement, en foyer ou chez un correspondant extérieur. Dans ces deux derniers cas, l’élève est appelé interne "externé".
 
L'internat du XXIe siècle

Levier de justice sociale et de dynamisme des territoires, l’internat du XXIe siècle, tel qu’il se dessine, sera bien plus qu’une solution d’hébergement. C’est un projet pédagogique avec un mode de fonctionnement adapté aux besoins des élèves et de leurs familles, qui offre aux collégiens et lycéens une mobilité pour suivre des formations spécifiques, dans un cadre d’études favorable, permettant de bénéficier d’activités culturelles et sportives. Jean-Michel Blanquer a présenté le plan pour "l’internat du XXIe siècle", le lundi 1er juillet 2019.

L'internat du XXIe siècle

Les internats du XXIe siècle - Dossier de presse (PDF-3.76 Mo)

Un vecteur de réduction des inégalités sociales et territoriales

L’internat est bien plus qu’une solution d’hébergement. Il s'agit d'assurer la réussite scolaire et éducative pour tous les élèves qui y sont accueillis.

L’internat propose diverses activités périscolaires adaptées aux besoins des élèves et tenant compte des ressources locales.

Le projet éducatif et pédagogique de l’internat est présenté lors d’une réunion de rentrée afin que la communauté éducative, les parents et les internes soient informés.

Les élèves des quartiers prioritaires de la politique de la Ville et des territoires ruraux sont particulièrement concernés. Plus généralement, les élèves n'ayant pas de conditions optimales de réussite scolaire à domicile doivent pouvoir y être accueillis.

Le programme d'investissements d'avenir contribue au développement de l'internat. L'Agence nationale de la rénovation urbaine (ANRU) et l'l’Agence nationale pour la cohésion des territoires (ANCT) en sont les opérateurs en accord avec le ministère chargé de l'éducation nationale.

L’internat du XXIe siècle est un projet éducatif construit autour de thèmes porteurs pour l’avenir des élèves. Il en a été défini sept : les arts, le sport, le numérique, l’ouverture internationale, l’environnement, la biodiversité, les sciences. D’ici 2022, les moyens de transformer en profondeur les internats seront mis en œuvre pour mettre en place 240 projets d’internats et accueillir 13 000 élèves supplémentaires.

L'inscription des élèves en internat

L’inscription des internes relève du chef d’établissement disposant d’un internat.

Le dossier de candidature est mis en ligne sur les sites web académiques. Il rassemble les éléments relatifs à la scolarité de l’élève, à son profil, aux motivations de la demande et les différents avis des professionnels concernés par la situation de l’élève.

Les critères d'admission en internat

L’admission des internes prend en compte différents critères :

  • le niveau collège et l’enseignement professionnel sont privilégiés
  • des critères géographiques : les élèves issus de milieu rural isolé, des quartiers prioritaires de la politique de la ville et de l’éducation prioritaire, les élèves dont la résidence familiale est éloignée de l’établissement de scolarisation ou de la formation (filière, spécialité), notamment quand celle-ci est rare, sont prioritaires
     
  • des critères sociaux : les élèves issus des familles appartenant aux milieux sociaux les plus éloignés de la culture scolaire ou dont les conditions de vie et d’existence sont peu propices à l’étude sont prioritaires
     
  • des critères familiaux : le manque de disponibilité ou les difficultés d’encadrement éducatif sont pris en compte, de même que les élèves bénéficiant d’une mesure de protection de l’enfance dans le cadre du projet pour l’enfant ou l’adolescent
     
  • un critère de parité : l’équilibre est recherché entre les filles et les garçons
     
  • des critères scolaires : tout élève, y compris s'il a des besoins particuliers, a vocation à accéder à l’internat si sa famille et lui sont volontaires

Données chiffrées

Au titre de l’année scolaire 2019-2020, 222 812 places d’internat disponibles sont réparties dans 1529 établissements. 229 internats sont implantés en collège (soit 15 %), 932 en lycées (soit 61 %) et 368 en lycées professionnels (soit 24 %).

Le taux d’occupation global s’élève à 79,6 % et présente une baisse de 1,6 point sur un an mais reste stable sur les cinq dernières années. Ce taux masque néanmoins des disparités tant géographiques (notamment en Outre-mer) qu’entre niveaux d’enseignement (le taux d’occupation est moindre en collège par exemple).

À la rentrée 2019, 166 301 élèves sont internes dans l’enseignement public, soit 3,5 % des élèves. Parmi eux, 4,3% sont des collégiens, 69 % sont des lycéens généraux et technologiques et 26,7% sont des lycéens professionnels.

Les objectifs chiffrés de développement des internats d’ici à 2022 : 240 internats à projet et 13 000 jeunes accueillis

  • Le développement, principalement en collège de zone rurale et de montagne des résidences à thèmes : 100 résidences créées.
     
  • La relance des internats d’excellence au service des publics de l’éducation prioritaire et des territoires urbains avec au moins un établissement labellisé internat d’excellence par département, soit 100 internats d’excellence : 70 collèges et 30 lycées accueillant 2 800 collégiens et 3 000 lycéens internes.
     
  • La création, rénovation ou développement de 40 internats des campus pro au cœur des futurs Campus des métiers et qualification d’excellence.

Aides financières

Une prime à l’internat est attribuée à tous les élèves boursiers nationaux scolarisés en internat, en collège, en lycée ou en établissement régional d’enseignement adapté (EREA). Strictement liée au statut d'élève boursier, cette prime est progressive et est attribuée en fonction de l’échelon de bourse dont bénéficie l’élève interne. Fixé par l’arrêté du 7 août 2020, le montant de cette aide est compris entre 258 et 423 euros depuis la rentrée 2020-2021.

[VIDEO] L'internat du XXIe siècle

 

Mise à jour : septembre 2020

La réforme du bac détaillée (programmes, calendriers, notation, etc.), le lycée professionnel, l'après-bac, et des conseils pour réviser !

Quand je passe le bac