Le concours de médecin de l'éducation nationale

Les médecins de l'éducation nationale sont des personnels de catégorie A. Ils participent à la politique de santé publique dans une démarche de promotion de la santé. Ils identifient les besoins et les demandes des publics scolaires pour construire et évaluer des actions avec l'ensemble de la communauté éducative. Pour devenir médecin de l'éducation nationale, vous devez réussir un concours unique sur titre assorti d'une épreuve.

Temps de lecture 2 minutes

Inscriptions à la session 2022

Les inscriptions à la session 2022 seront enregistrées du 12 octobre au 10 novembre 2021 (dates prévisionnelles).

Les candidats sont invités à consulter l'arrêté d'ouverture du concours :
Arrêté autorisant l’ouverture d’un concours de recrutement de médecins de l’éducation nationale au titre de l'année 2022

Les conditions d'accès

Conditions d'accès à la fonction publique

L'accès à la fonction publique, comme fonctionnaire ou contractuel, est soumis à des conditions générales qui sont les mêmes pour les trois fonctions publiques.

Conditions particulières

Pour concourir, il faut être titulaire d'un diplôme, certificat ou titre exigé, en application du 1° de l'article L.4111-1 du Code de la santé publique, pour l'exercice de la profession de médecin, ou être titulaire d'une autorisation individuelle permanente d'exercice de la médecine.

Stage

Les candidats admis sont nommés médecins stagiaires. Ils reçoivent au cours de ce stage d'une durée d'un an, une formation théorique à l'École des Hautes Études en Santé publique de Rennes d'une durée de 8 à 16 semaines, compte tenu de leur expérience professionnelle.

L'épreuve du concours de médecin de l'éducation nationale

Le recrutement des médecins de l'éducation nationale s'effectue par voie de concours sur titres et travaux comportant l'étude par le jury d'un dossier constitué par le candidat et suivi d'un entretien avec le jury, selon les modalités suivantes.

Le dossier, qui est déposé par le candidat lors de son inscription, comprend :

  • Une copie des titres et diplômes acquis ;
  • Un curriculum vitae impérativement limité à deux pages ;
  • Une note de présentation dactylographiée de cinq pages au plus, décrivant le ou les emplois qu'il a pu occuper, le ou les stages qu'il a pu effectuer, et la nature des travaux qu'il a réalisés ou auxquels il a pris part ;
  • La justification des travaux et, s'il y a lieu, des activités cités.

L’absence de transmission de ce dossier ou sa transmission après cette date (le cachet de la poste faisant foi) entraîne l’élimination du candidat qui n’est pas convoqué à l’épreuve d’admission. Aucune pièce complémentaire transmise par le candidat après cette même date (le cachet de la poste faisant foi) n’est prise en compte.

Les épreuves du concours de médecin de l'Éducation nationale sont détaillées dans l'arrêté fixant les modalités d'organisation et le programme de l'épreuve orale des concours de recrutement des médecins de l'éducation nationale

En outre, les candidats titulaires d’un doctorat joindront à ce dossier une fiche individuelle sur laquelle figureront leur identité, l’intitulé de leur doctorat, sa date d’obtention et la section du conseil national des universités correspondant à la discipline.

Ils caractériseront sur cette même fiche, en quarante lignes maximum, les éléments qui constituent, selon eux, les acquis de leur expérience professionnelle et préciseront leurs motivations.

Les rapports de jury des concours de médecin de l'éducation nationale

Textes de référence

Dispositions statutaires applicables au corps des médecins de l'éducation nationale
Décret n°91-1195 du 27 novembre 1991

Modalités d'organisation et programme de l'épreuve orale des concours de recrutement des médecins de l'éducation nationale 
Arrêté du 27 juin 2006

Mise à jour : septembre 2021