Être administrateur de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche

L'administrateur de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche (AENESR) exerce ses fonctions en administration centrale, dans les services à compétences nationale, les services déconcentrés, ainsi que dans les établissements publics à caractère administratif ou à caractère scientifique, culturel et professionnel relevant des ministres chargés de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.
 

Temps de lecture 2 minutes

Les missions des administrateurs de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche

Les AENESR exercent leurs fonctions en administration centrale, dans les services à compétences nationale, les services déconcentrés, ainsi que dans les établissements publics à caractère administratif ou à caractère scientifique, culturel et professionnel, y compris les EPLE.

Les agents nommés sur cet emploi fonctionnel assurent des missions d'animation, de coordination, d'expertise ou de conseil comportant l'exercice de responsabilités particulièrement importantes.

Les AENESR occupant un emploi doté de l'échelon spécial sont chargés d'assurer ou de participer à la direction des services, ou d'exercer des fonctions d'animation, de coordination, de conseil ou d'expertise impliquant un haut niveau de qualification.

Les principaux domaines d'activités des AENESR sont les fonctions d'adjoint au directeur général des services des établissements publics à caractère scientifique, culturel et professionnel, de responsable des ressources humaines, des affaires financières, ou des concours au sein d'une académie.

Comment devenir administrateur de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche

Les nominations dans l'emploi fonctionnel d'AENESR sont prononcées par arrêté du ou des ministres intéressés, le cas échéant, sur proposition du président ou du directeur de l'établissement public d'affectation.

Détachement

Peuvent être détachés dans un emploi d'AENESR :

  • les fonctionnaires recrutés par la voie de l'ENA
  • les fonctionnaires nommés dans un emploi de secrétaire général d'académie
  • les fonctionnaires nommés dans un emploi de directeur général des services
  • les fonctionnaires nommés dans l'emploi de sous-directeur du Centre national des œuvres universitaires et scolaires ou de directeur général de centre régional des œuvres universitaires et scolaires
  • les fonctionnaires civils appartenant à un corps ou à un cadre d'emplois de catégorie A, ou de même niveau, dont l'indice brut terminal est au moins égal à l'indice brut 966, ayant accompli 10 ans au moins de services effectifs dans un corps, un cadre d'emplois ou un emploi de catégorie A ou de même niveau ayant atteint au moins l'indice brut 705.

La carrière et la rémunération des administrateurs de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche

L'emploi d'administrateur de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche comporte 6 échelons et un échelon spécial contingenté.

Les AENESR sont nommés pour une durée maximale de 5 ans, renouvelable une fois sur le même emploi. Les emplois d'AENESR sont contingentés (781 au 1er janvier 2016) et la liste relative à l'implantation de ces emplois est publiée au Journal officiel.

Tableau de rémunération des AENESR - Données au 1er septembre 2017

Les traitements mensuels sont exprimés en brut et s'entendent hors perception de l'indemnité de résidence ou du supplément familial de traitement.

Grades Avancement Indice majoré Traitement brut mensuel
Hors échelle A - 967 4 531 €
1 an 920 4 311 €
1 an 885 4 147 €
6e échelon 3 ans 825 3 866 €
5e échelon 2 ans 6 mois 787 3 688 €
4e échelon 2 ans 6 mois 738 3 458 €
3e échelon 1 an 6 mois 715 3 351 €
2e échelon 1 an 6 mois 692 3 243 €
1er échelon 1 an 662 3 102 €

Le traitement indiciaire est complété par l'indemnité de résidence, le supplément familial de traitement, qui sont directement liés à la situation de l'agent et une nouvelle bonification indiciaire (NBI) aux AENESR occupant certaines fonctions.

Régime de rémunération accessoire :

Le régime indemnitaire de base des agents nommés dans l'emploi d'AENESR est le suivant :

Le RIFSEEP ou régime indemnitaire tenant compte des fonctions, des sujétions, de l'expertise et de l'engagement professionnel, est le nouvel outil indemnitaire de référence qui remplace la plupart des primes et indemnités existantes dans la fonction publique de l'État. Ce régime indemnitaire est composé de deux primes : d'une part, une indemnité de fonctions, de sujétions et d'expertise (IFSE) , versée mensuellement, d'autre part, un éventuel complément indemnitaire annuel (CIA).

L'IFSE constitue l'indemnité principale du RIFSEEP. Versée mensuellement, elle tend à valoriser l'exercice des fonctions. En principe, l'IFSE remplace toutes les primes existantes qui répondent aux mêmes objectifs. Les exceptions à cette règle de non-cumul, fixées par arrêté interministériel, sont limitées et répondent à des problématiques très spécifiques.

Le CIA permet de reconnaître spécifiquement l'engagement professionnel et la manière de servir des agents. Lorsqu'il est mis en œuvre, ce complément indemnitaire est versé annuellement, en une ou deux fractions. Sont alors appréciés la valeur professionnelle de l'agent, son investissement personnel dans l'exercice de ses fonctions, son sens du service public, sa capacité à travailler en équipe et sa contribution au collectif de travail.

Mise à jour : avril 2020