Déconfinement : point de situation au 7 mai

À l’occasion d’un point de situation du Premier ministre, jeudi 7 mai, Jean-Michel Blanquer a précisé la situation concernant la réouverture des écoles, collèges et lycées.

Le cadre national de déconfinement présenté par le Gouvernement le 28 avril prévoit une réouverture des écoles et établissements scolaires à partir du 11 mai.
À l’occasion d’un point de situation du Premier ministre, jeudi 7 mai, Jean-Michel Blanquer a précisé la situation concernant la réouverture des écoles, collèges et lycées.

Une réouverture qui respecte les objectifs de santé publique

Le retour des enfants à l’école est un impératif pédagogique et un impératif de justice sociale, en particulier pour ceux qui peuvent difficilement suivre l’enseignement à distance.  Cet enjeu de la réouverture des écoles, collèges et lycées doit se concilier avec la préservation d’objectifs de santé publique pour tous les personnels de l’école et pour tous les enfants. 
Sur la base des recommandations du Conseil scientifique un protocole sanitaire pour les écoles, les collèges et les lycées a été établi. Des guides détaillent l’ensemble des mesures qui devront être respectées pour qu’une école puisse rouvrir et un élève assister à un cours : organisation de la vie scolaire, respect des règles barrières, mesures d’hygiènes, distribution de gels, port du masque pour les professeurs, etc.

La réouverture des écoles et établissements se fera de manière progressive

Lundi 11 mai, les professeurs des écoles rentreront et pourront prendre le temps d’échanger sur la période écoulée et les enjeux de cette fin d’année. Selon le contexte local, ce temps d’échange pourra se poursuivre le lendemain.

À partir du mardi 12 mai, l’école primaire rouvrira progressivement selon les modalités suivantes :

  • Ouverture de toutes les classes accueillant moins de 15 élèves (classes dédoublées en éducation prioritaire ou situées en ruralité) car la doctrine sanitaire y est facilitée. Environ 360.000 élèves sont concernés
  • Réouverture en privilégiant, si possible, les classes de grande section de maternelle, CP et CM2 ; 
  • Accueil des publics prioritaires : élèves à besoins éducatifs particuliers, en situation de handicap, enfants des personnels soignants ou indispensables à la reprise et sans solution de garde. 
  • Ainsi que les 4% d’enfants identifiés comme "décrocheurs".
  • Au fur et à mesure que la reprise sera effective, les 30.000 enfants des personnels soignants, et d'autres professions identifiées, pour qui l’accueil avait été maintenu pendant le confinement, pourront donc retrouver leurs classes si celles-ci sont ré ouvertes ou rester dans leurs groupes.

Les parents sont informés personnellement, cette semaine, des modalités de reprises par classe pour l’école de leurs enfants. 
Selon les contextes les parents pourront : 

  • Mettre leurs enfants en classe. Celle-ci se tiendra par petits groupes de 15 élèves maximum et de 10 pour les maternelles. 
  • Si les locaux scolaires le permettent, une étude, en groupe multi niveaux pourra leur être proposée.
  • Les enfants pourront être accueillis dans certains cas, dans des locaux périscolaires, pour des activités de sport, de santé, de culture ou de civisme.  
  • Les parents restent libres de garder leurs enfants à la maison s’ils le souhaitent, mais devront alors veiller au suivi de la continuité pédagogique via l’enseignement à distance.

À​​​​​​​ partir du 18 mai, ouverture progressive des collèges des départements en zone verte.

  • Plus de 87 à 90% des communes déclarent vouloir rendre possible la réouverture de leurs écoles pour le lundi 11 mai. 
  • 80% à 85% des 50.500 écoles de France ont déclaré ouvrir la semaine prochaine.  
  • Presque toutes les écoles devraient être ouvertes ce qui permettra d’accueillir progressivement, à partir du 12 mai,  les élèves par niveaux successifs. 
  • La semaine du 11 mai, plus d’un million d’élèves reviendront dans leurs classes. Pour les accueillir 130.000 professeurs se mobilisent. Les autres professeurs du primaire et du secondaire continueront à assurer l’accompagnement pédagogique à distance de tous les élèves.
  • Chaque professeur, présent dans les écoles, se verra remettre deux masques par jour par les services de l’Education nationale. Le port de ce masque sera obligatoire pour les adultes présents dans l’enceinte de l’école. 
  • 12.000 personnels médicaux sociaux seront mobilisés, la semaine prochaine, pour accompagner les professeurs et les élèves.