Pas de classe sans enseignant

Le 12 septembre 1997, Claude Allègre, ministre de l'éducation nationale, annonçait la création d'une table ronde qui, sous la présidence de Daniel Bloch devait réfléchir à la qualité et à la continuité du service fournies par l'école. Elle devait, en particulier, faire le point sur les questions relatives à la présence des enseignants et à leur remplacement, et proposer des solutions prenant en compte les statuts et les contraintes des enseignants, ainsi que les attentes des familles. Dans un premier temps, l'enquête montre que la proportion d'absence d'enseignants est plus faible à l'école …

Pas de classe sans enseignant