Les EREA en 2012 : après 50 ans, des établissements oubliés ou des structures porteuses d'avenir ?

Les Erea reçoivent majoritairement des élèves en difficulté grave et durable, de la 6e Segpa à la troisième de CAP, pour un effectif rarement supérieur à 150 élèves. Depuis le dernier texte les concernant (1995), chacun a évolué localement, en désordre. Les constats en 2013 sont nets : les Erea conduisent leurs élèves à une qualification et jouent un rôle important dans la prévention de l'échec scolaire, en particulier grâce à l'internat. Mais leur efficience reste en dessous des possibilités : les presque 25% de places vacantes doivent être utilisées, les cartes des formations (CAP) adaptées…

Les EREA en 2012 : après 50 ans, des établissements oubliés ou des structures porteuses d'avenir ?