Le Conseil supérieur des langues

Visuel Conseil Superieur des Langues

Le conseil supérieur des langues est une instance nationale de réflexion et d'impulsion pour l'enseignement des langues vivantes étrangères, des langues vivantes régionales et des langues de l'Antiquité.

L’enseignement des langues dans une acception large – langues vivantes étrangères, langues vivantes régionales, langues de l’Antiquité – contribue à développer une culture riche et diverse, à promouvoir une citoyenneté ouverte sur l'Europe et le monde, à assurer une meilleure employabilité à l'issue du système scolaire et à renforcer nos valeurs humanistes communes. Il participe à l’acquisition par les élèves de compétences transversales, communes à l’ensemble des disciplines.

Le Conseil supérieur des langues établit un état des lieux de la recherche en didactique des langues afin de proposer des pistes de réflexion quant à l’articulation possible entre langues étrangères, régionales et anciennes.

Dans cette même perspective, il peut également étudier les didactiques et les pratiques d’enseignement des langues mises en œuvre dans différents pays, notamment européens.

Organisés en groupes de travail, les membres du Conseil formulent des préconisations concrètes en matière de didactique et de pédagogie des langues (ressources, formations…). Dans cet objectif, ils peuvent procéder à des observations en classe et à des auditions de personnalités et structures expertes.  

Le Conseil supérieur des langues est présidé par le professeur Carlo Ossola, avec la vice-présidence de la cheffe de l’Inspection générale de l’éducation, du sport et de la recherche, Caroline Pascal, et du directeur général de l’enseignement scolaire, Édouard Geffray. Il s’organise en trois collèges d’experts identifiés pour les langues étrangères, les langues régionales et les langues de l’Antiquité. Il bénéficie des regards croisés permis par la variété des expertises réunies (hauts experts de l’éducation, universitaires, personnalités qualifiées, acteurs économiques…) ainsi que des instances institutionnelles, notamment du Conseil scientifique de l’éducation nationale. Il favorise l’innovation et l’impulsion de pratiques nouvelles. 

Les missions du Conseil supérieur des langues

Élever le niveau général dans l’enseignement des langues

Favoriser le plurilinguisme en s'appuyant sur les acquis d’une langue à l’autre.

  • Promouvoir des approches articulées entre les différents enseignements de LVE, LVR et LCA, permettre une réflexion concertée sur les points de contact/différences/apports respectifs des trois enseignements.
  • Porter la nouvelle dynamique didactique et pédagogique de l’enseignement des langues insufflée dans le cadre de la mise en œuvre du Plan Langues

Enrichir la formation des enseignants par une réflexion convergente 

  • Encourager les formations communes LVE, LVR et LCA
  • Faire le lien avec l’enseignement supérieur pour encourager la continuité des apprentissages.
  • Favoriser et impulser les formations initiales et continues en académie, notamment pour le premier degré.

Construire des politiques linguistiques en lien avec la recherche et la comparaison internationale

S’enrichir de la comparaison internationale pour faire progresser notre enseignement

  • Enrichir la didactique et la pédagogie de l’enseignement des langues par l’analyse des approches adoptées dans divers pays.
  • Consolider une politique de certification adossée au Cadre européen et apporter ainsi une garantie de niveau pour tous.

Favoriser les échanges et lancer des dynamiques européennes et internationales autour des langues 

  • Encourager les mobilités internationales de tous les élèves, les échanges en Europe et dans le monde notamment grâce à la Présidence française du Conseil de l'Union européenne (PFUE).
  • Construire des politiques de partenariat pour renforcer la mobilité des enseignants et des cadres
  • Expertiser et promouvoir des dispositifs innovants pour consolider le lien entre les mondes antiques et le monde contemporain, les langues anciennes, le français et les langues vivantes étrangères ou régionales.

 Renforcer les liens entre recherche et pratique 

  • Objectiver l’impact des méthodes d’enseignement sur les apprentissages des élèves
  • Évaluer et adapter les politiques linguistiques menées en se fondant sur la recherche action.

Les axes de réflexion du Conseil supérieur des langues

Le Conseil identifie des axes prioritaires dans une réflexion commune et partagée autour :

  • des croisements linguistiques et culturels entre langues étrangères, régionales et anciennes ;
  • des spécificités des apprentissages linguistiques dans les premières années de la scolarité ; 
  • de l’impact de la pédagogie bilingue sur les apprentissages des élèves ;
  • du numérique éducatif et l’innovation au service des apprentissages linguistiques ;
  • des mobilités des élèves et des professeurs ;
  • de l’évaluation, du positionnement et de l’attestation des compétences des élèves ;
  • de la formation des professeurs.

Les membres du Conseil supérieur des langues

  • Président : Carlo Ossola, Professeur au Collège de France,, titulaire de la chaire "Littératures modernes de l’Europe néolatine"
  • Vice-Président : Édouard Geffray, Directeur général de l'enseignement scolaire (DGESCO)
  • Vice-Présidente : Caroline Pascal, Cheffe de l'Inspection générale de l'Éducation, du sport et de la recherche (IGESR)
  • Secrétaire général : Laurent Bergez, Chef du bureau des contenus pédagogiques et des langues (DGESCO)

Collège langues vivantes étrangères (LVE)

  • Présidente du Collège LVE : Chantal Manes-Bonnisseau, Rectrice de l'académie de La Réunion
  • Secrétaire générale du Collège LVE : Isabelle Leguy, IGESR
  • Pascal-Raphaël Ambrogi, IGESR, membre du Conseil supérieur des programmes
  • Nathalie Auger, Professeure des universités, Université Paul Valéry, Montpellier 3
  • Florence Baillet, Professeure des universités, Université Sorbonne Nouvelle
  • Ranka Bijeljac-Babic, Psycholinguiste, spécialiste du bilinguisme à l'école, membre du Conseil scientifique de l'Éducation nationale (CSEN)
  • Olivier Brochet, Directeur de l'Agence pour l'enseignement français à l'étranger (AEFE)
  • Anaïd Donabédian, Professeure des universités, Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO)
  • Laurent Gallardo, Maître de conférences à l’Université de Grenoble Alpes
  • Laure Gardelle, Professeure de linguistique anglaise, Université Grenoble Alpes
  • Alberto Manguel, Ecrivain et traducteur
  • Pierre-François Mourier, Directeur général de France Education International (FEI)
  • Raphaël Muller, Recteur de l'académie d'Amiens
  • Michèle Narvaez, Membre du Conseil des sages de la laïcité
  • Nathalie Nikitenko, Directrice Délégation aux relations européennes et internationales et à la coopération (DREIC)
  • Fabienne Paulin-Moulard, IGESR
  • Alex Taylor, Journaliste

Collège langues vivantes régionales (LVR)

  • Présidente du Collège LVR : Anne Bisagni-Faure, Rectrice de l'académie de Bordeaux 
  • Secrétaire général du Collège LVR : Yves Bernabe, IGESR
  • Jean-Marie Arrighi, IA-IPR honoraire de langue et culture corses
  • Nelly Blanchard, Professeure des universités, Université de Bretagne occidentale
  • Jon Landaburu, Membre honoraire de l’Académie de la langue basque
  • Carpanin Marimoutou, Professeur de littérature française, Université de la Réunion
  • Jean Peytavi, Professeur des universités en Études catalanes, Université de Perpignan 
  • Lambert-Félix Prudent, Professeur en sciences du langage, Professeur émérite à l'université des Antilles
  • Alain Viaut, Directeur de recherche au CNRS, linguiste

Collège langues et cultures de l'Antiquité (LCA)

  • Président du Collège LCA : Bernard Beignier, Recteur de l'académie d'Aix-Marseille
  • Secrétaire général du Collège LCA Fabrice Poli, IGESR
  • Philippe Brunet, Professeur de littérature grecque, Université de Rouen Normandie
  • Pascal Charvet, IGESR honoraire
  • Christophe Ono-dit-Biot, Directeur adjoint de la Rédaction du Point
  • François Ploton-Nicollet, Professeur à l'École nationale des Chartes
  • Monique Trédé, Membre de l'Académie des Inscriptions et Belles Lettres

Mise à jour : mars 2022