La validation des acquis de l'expérience : 129 000 diplômes délivrés en 10 ans

Entre 2002 et 2012, 129 000 diplômes à finalité professionnelle du MENESR ont été délivrés par la validation des acquis de l’expérience (VAE), principalement au niveau supérieur. Après une brève montée en charge du dispositif, le nombre de dossiers examinés chaque année s’est stabilisé dès 2006 et la VAE reste une voie d’accès marginale à la certification.

Auteur : Dominique Abriac, DEPP A1

L’essentiel

Avec 700 référentiels de diplômes technologiques et professionnels accessibles par la validation des acquis de l'expérience offerts par le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de Recherche, dont un quart au niveau supérieur, l’offre de certification est large. Cependant la concentration de la demande de VAE sur un petit nombre de spécialités s’est accentuée en dix ans : les 20 diplômes les plus visés représentent 71 % des demandes en 2012, contre 60 % en 2001.

L’activité de la VAE est principalement portée par les spécialités de services, et plus particulièrement ceux des services à la personne (travail social, métiers de la coiffure ou de l’esthétique) qui représentent 49 % des dossiers examinés en 2012.

Les certifications délivrées par la VAE sont principalement des diplômes de l’enseignement supérieur (42 % de l’ensemble en 2012). Quelle que soit la session, le BTS reste le premier diplôme validé par l’expérience : 4 000 validations totales, soit 30 % de l'ensemble des diplômés validés.

Après dix ans d’existence, la validation des acquis de l’expérience participe pour seulement 2 % à la délivrance des diplômes à finalité professionnelle. Parmi les 30 spécialités les plus demandées en 2012, elle représente toutefois de 17,5 % à 30,5 % de l’ensemble des admis aux trois diplômes d’État d’éducateurs, 9,7 % des admis au CAP Petite enfance et 15,9 % des admis au baccalauréat professionnel Sécurité prévention. 

Chiffres-clés

129 000
c’est le nombre de diplômes à finalité professionnelle délivrés par la VAE en dix ans

4 000
c’est le nombre de validations totales en BTS chaque année

2 %
c’est la part de l’accès par la VAE aux diplômes à finalité professionnelle

    Infographie

    Évolution du nombre de candidats à la VAE ayant obtenu un diplôme à finalité professionnelle



    Lecture : le nombre de dossiers de VAE examinés pour l’obtention d’un diplôme à finalité professionnelle de l’Éducation nationale a fortement augmenté dans les premières années qui ont suivi la création du dispositif en 2002. Il se maintient autour de 22 000 dossiers par an entre 2006 et 2009, et baisse un peu en-dessous de 21 000 par la suite.

    Repères

    La validation des acquis de l’expérience
    Par la reconnaissance des acquis de l’expérience, notamment professionnelle, la VAE permet d’obtenir tout ou partie d'une certification (diplôme, titre à finalité professionnelle ou certificat de qualification professionnelle) enregistrée au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP). La demande de validation est présentée sous la forme d’un dossier qui met en relation l'expérience du demandeur avec les savoirs et les compétences propres au diplôme visé. La certification est validée par un jury.

    Qui peut entreprendre une démarche de VAE ?
    Toute personne, ayant au moins trois ans d'expérience, salariée, non salariée (commerçant, collaborateur de commerçant, profession libérale, agriculteur ou artisan) ou bénévole (syndicale, associative), en relation avec la certification recherchée.

    Pourquoi s’engager dans un parcours de VAE ?
    D’une manière générale, l’accès à la certification est un moyen d’améliorer sa position au regard de l’emploi. Il s’avère incontournable quand un diplôme est expressément exigé, notamment dans le secteur public où il conditionne fortement la carrière des agents de l’État ou des collectivités territoriales. L’obtention du CAP Petite enfance permet, par exemple, d’accéder par concours aux emplois d’agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles (ATSEM). Celle du brevet de technicien supérieur peut être aussi motivée par le fait que les concours de professeurs de lycée professionnel sont ouverts aux titulaires d'un BTS qui justifient aussi d’une expérience professionnelle.

    Les diplômes professionnels de l’éducation nationale
    Le champ couvre les diplômes technologiques et professionnels du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, dont l’organisation et la gestion des examens sont assurées par les services des rectorats académiques. Il comprend l’ensemble des diplômes du second degré à finalité professionnelle sous tutelle de l’éducation nationale, auxquels s’ajoutent des diplômes du supérieur : diplômes des métiers d’art (DMA), brevets technologiques supérieurs (BTS), diplômes supérieurs des arts appliqués (DSAA), diplôme de comptabilité et de gestion (DCG) et diplôme supérieur de comptabilité et de gestion (DSCG), ainsi que quatre diplômes placés sous double tutelle des ministères en charge de l’éducation nationale et des affaires sociales : diplôme d’État d’éducateur spécialisé (DEES), diplôme d’État d’éducateur technique spécialisé (DEETS), diplôme de conseiller en économie sociale et familiale (DCESF) et diplôme d’État de moniteur éducateur (DEME).
    L’ensemble est communément désigné comme « diplômes à finalité professionnelle de l’éducation nationale ». Les référentiels de certification des diplômes (en termes de compétences, savoirs, savoir-faire) sont définis par rapport à des référentiels d’activité (fonctions, tâches) et sont régulièrement actualisés en fonction des évolutions du marché de l’emploi et des métiers.

    L’accompagnement de la VAE
    Les conseillers VAE des DAVA aident les demandeurs à cibler le diplôme ou la certification les plus en adéquation avec leur profil de compétences. Ils peuvent aussi les accompagner jusqu'au dépôt du dossier. Les prestations d'aide à la constitution du dossier de demande de validation sont payantes mais peuvent être financées au titre de la formation continue. 

    Approfondissement

    Télécharger la Note d’information

    Note d'information n° 32, septembre 2014

    Archives sur le même thème

    Note d'information n° 13.27, novembre 2013
    Note d'information n° 12.30, décembre 2012
    La VAE en 2010 dans les ministères certificateurs. Environ 30 000 titres et diplômes délivrés
    Dares analyses, numéro 037, juin 2012 
    Note d'information n °11.30, décembre 2011

    Note d'information n° 11.04, janvier 2011
    La validation des acquis dans l'enseignement supérieur en 2009
    Note d'information n° 11.03, janvier 2011

    Note d'information n° 10.07, avril 2010

    Note d'information n° 09.14, mai 2009