L'expérimentation des classes de seconde professionnelle de champ

De nombreuses académies ont mis en place des secondes professionnelles communes à plusieurs spécialités avec des appellations variées comme "seconde professionnelle de champ" et le plus souvent "seconde professionnelle à orientation progressive", dite seconde "Pop". Ces classes permettent de retarder l’orientation des élèves vers une spécialité de baccalauréat professionnel et de mieux informer les élèves sur les métiers et les formations qui y conduisent. En cela elles constituent un facteur de motivation des élèves et un outil de lutte contre le décrochage scolaire. Le rapport d’inspection…

Les classes de seconde professionnelle de champ nécessitent pour atteindre les résultats escomptés une information large des familles et un accompagnement fort des équipes pédagogiques. Cette expérimentation questionne aussi la construction des diplômes professionnels, tant au niveau des référentiels que de leur évaluation, en particulier dans le contexte actuel de la certification intermédiaire. Ce rapport conclut donc par quelques propositions d’évolution de la classe de seconde professionnelle si le dispositif devait être élargi ou généralisé.

 
 
Télécharger le rapport d'inspection générale

Auteurs : Jean-Pierre Collignon, Pierre Vinard, inspecteurs généraux de l’éducation nationale

Mots-clés : seconde professionnelle, orientation, baccalauréat, lutte contre le décrochage scolaire