Inspecteurs santé et sécurité au travail de l'IGÉSR

L’inspection santé et sécurité au travail (ISST) de l'IGÉSR réunit les inspecteurs santé et sécurité au travail. Ils interviennent sur des missions d’inspection santé et sécurité au travail relevant du ministère de l’éducation nationale et de la jeunesse, du ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation et du ministère des sports.

Douze inspecteurs santé et sécurité au travail (ISST) sont rattachés à l’inspection générale de l’éducation, du sport et de la recherche (IGÉSR). Leur périmètre d’intervention est le suivant :

  • l’administration centrale du ministère de l’éducation nationale et de la jeunesse, du ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation,
  • les établissements placés sous la tutelle des ministres en charge de l'enseignement supérieur et de la recherche,
  • les établissements et les services centraux placés sous la tutelle des ministres chargés de la jeunesse et des sports,
  • les services déconcentrés chargés de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS, DDCS).

Les ISST contrôlent les conditions d'application des règles en matière d'hygiène et de sécurité, et proposent au chef d'établissement toute mesure qui leur paraît de nature à améliorer l'hygiène, la sécurité du travail et la prévention des risques professionnels. Ils proposent les mesures immédiates jugées par eux nécessaires. Les ISST sont invités aux réunions de CHSCT et peuvent participer aux enquêtes en cas d'accidents graves.

Le programme de travail des ISST est fixé chaque année. Il est le résultat d’une concertation au sein d’un comité de pilotage réuni à l’initiative du chef de l’IGÉSR et sous sa présidence.

L'inspection, en collaboration avec la conférence des présidents d'universités (CPU), a élaboré un livre des références "La prévention des risques professionnels", outil d'auto-évaluation de la mise en œuvre de la prévention des risques professionnels à destination des établissements. Il peut aussi être utilisé comme référentiel pour examiner l'amélioration de la politique globale de prévention, notamment lors des visites d'inspection.

Coordination : Laure Villarroya-Girard

Mis à jour le 11 juin 2020