Évaluations nationales de septembre 2021 en CP, CE1 et 6e : des élèves qui ont des résultats en hausse sensible

Depuis 2017, le ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports organise à chaque rentrée scolaire des évaluations nationales des acquis des élèves de CP, de CE1 et de 6e en français et en mathématiques.

Ces évaluations visent deux objectifs :

  • Proposer aux professeurs des repères sûrs et précis sur les acquis des élèves qu’ils accueillent dans leurs classes ; ces éléments viennent compléter leurs propres outils d’évaluation et leur permettent, grâce au bilan individualisé dont ils disposent pour chacun de leurs élèves, d’adapter leur enseignement pour mieux répondre encore aux besoins de leurs élèves, notamment de ceux qui rencontrent des difficultés ;
  • Permettre à notre École de disposer d’éléments consolidés susceptibles d’éclairer les effets des politiques éducatives. À ce titre, les évaluations repères ont été particulièrement précieuses pour apprécier les effets de la crise sanitaire sur les apprentissages des élèves et pour y remédier par des actions spécifiques.

L’organisation de ces évaluations s’inscrit dans la priorité absolue donnée depuis 2017 à l’école primaire, où se joue l’acquisition des savoirs fondamentaux, comme l’explique le ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports dans cette vidéo : https://youtu.be/rE_Ati5DExo

Au fil des ans, ces évaluations se sont enrichies des retours d’expérience par les professeurs eux-mêmes et du travail approfondi qu’a conduit la direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP), épaulée par le Conseil scientifique de l’éducation nationale (CSEN), qui a également apporté son expertise, tant sur la conception des exercices que sur l’élaboration de documents d’accompagnement. Solides, précises, ces évaluations constituent un outil très fiable sur lequel les professeurs peuvent appuyer leur réflexion pédagogique.

Les passations des évaluations nationales des élèves en cette rentrée 2021 se sont tenues du 13 au 24 septembre pour les classes de CP et CE1, et du 13 septembre au 1er octobre pour les classes de 6e. Une nouvelle fois, les professeurs des écoles se sont fortement mobilisés pour les organiser : le taux de participation atteint en effet plus de 99% au 18 octobre 2021 en CP-CE1 et 95% en 6e. Le ministre tient à remercier vivement les professeurs pour leur engagement dans la passation et le suivi de ces évaluations, qui leur permettent, ainsi qu’aux familles, de mieux connaître les compétences acquises, le niveau et les besoins de chaque enfant.

Les professeurs ont déjà reçu les résultats individuels de leurs élèves et peuvent donc les exploiter. Ils disposent cette année d’un nouveau format de présentation à destination des familles, qui permet une vision à la fois plus précise et plus claire des acquis de chaque élève.

Les évaluations de la rentrée 2021 prennent une importance particulière, après celles de la rentrée 2020 consécutives à la période de confinement du printemps 2020. Elles montrent que les effets de la crise sanitaire sur le niveau des élèves ont été compensés : en CP et CE1, après des résultats en baisse en 2020 du fait du confinement, le niveau des élèves est revenu au niveau de 2019 et l’a même dépassé dans plusieurs compétences (comme la reconnaissance des lettres et la connaissance des nombres en CP ou encore en résolution de problèmes en CE1).                                         

La mobilisation de l’ensemble de l’institution scolaire, des équipes pédagogiques et des familles, qui a permis ce rattrapage au bénéfice des enfants, est à souligner.
En CP, les élèves ont retrouvé des niveaux de résultats équivalents, voire supérieurs, à ceux de la rentrée 2019, quel que soit le secteur. Tous les secteurs progressent par rapport à 2020, en particulier les élèves de REP+.
Dans certains domaines, le niveau des élèves en 2021 est même supérieur à celui des élèves en 2019, et plus encore à celui des élèves en 2018.
Ainsi, la proportion d’élèves maîtrisant la reconnaissance des lettres de manière satisfaisante progresse de 61 % en 2018 à 64 % en 2021 ; en écriture des nombres, elle augmente de 6% sur la même durée (de 83 % en 2018 à 89 %).
Les écarts de réussite entre les élèves de l’éducation prioritaire (EP) et ceux du public hors EP se sont réduits par rapport à 2020 et atteignent pratiquement les mêmes niveaux que ceux observés à la rentrée 2019.

En CE1, les élèves ont retrouvé des niveaux de résultats équivalents, voire supérieurs, à ceux de la rentrée 2019, quel que soit le secteur.
Dans certains domaines, le niveau des élèves de CE1 de 2021 est même supérieur à celui des élèves de 2019, et plus encore à celui de 2018.
Ainsi, en lecture des mots à voix haute, la proportion d’élèves maîtrisant ce domaine de manière satisfaisante progresse de 68 % en 2018 à 75 % en 2021.
Pour l’écriture des nombres, elle passe de 69 % en 2018 à 76 % en 2021.
Ces augmentations sont d’autant plus notables que les effets de la crise sanitaire avaient été sensibles sur le niveau du CE1 dans les évaluations de 2020, avec une baisse des résultats, en particulier en français, dans les domaines de la lecture et de l’écriture.
Les écarts entre les élèves de l’EP et ceux du public hors EP sont revenus à des niveaux comparables à ceux observés à la rentrée 2019 : les effets de la fermeture des écoles en 2020 sur le niveau des inégalités ont donc été pratiquement résorbés à la rentrée 2021.

En 6e, les élèves ont connu une amélioration continue depuis 4 ans. Cette année, ils ont, en français et en mathématiques, des résultats légèrement supérieurs à ceux de la session 2020, qui avait présenté des résultats en augmentation sensible par rapport à 2019.
89,4 % des élèves ont une maîtrise satisfaisante ou très bonne des connaissances et des compétences en français ; ils sont 72,3% en mathématiques.
Les résultats sont en particulière augmentation en REP+, avec + 4,8 points de maîtrise en français, + 3,8 points en mathématiques.
Les écarts entre les élèves de l’EP et ceux du public hors EP se réduisent ainsi en français comme en mathématiques par rapport à 2020.

Ainsi, les quatre sessions d’évaluation de début d’année en CP, CE1 et 6e démontrent une amélioration du niveau des élèves, au-delà des effets ponctuels et profonds de la crise sanitaire. Les évaluations de 6e, qui permettent d’évaluer l’ensemble des acquis de l’école élémentaire, montrent une amélioration progressive et régulière en français et une stabilité en mathématiques.
Cette tendance positive pour le niveau des élèves de primaire, en et hors éducation prioritaire, est le fruit de l’investissement des professeurs et des équipes pédagogiques, dans un contexte de priorité absolue à l’école primaire, avec de nouveaux dispositifs mobilisés pour tous les élèves du primaire et ceux destinés à la réduction des inégalités, notamment le dédoublement des grandes sections, CP et CE1 en éducation prioritaire.

Retrouvez l'ensemble des mesures mises en place pour permettre à chaque élève d’acquérir les fondamentaux pour assurer sa réussite.

Mise à jour : novembre 2021