Été 2021 - été 2022 : la lecture, grande cause nationale

Le président de la République fait de la lecture une "Grande cause nationale". Pendant un an, jusqu'à l'été 2022, des initiatives destinées à favoriser l’apprentissage et la pratique de la lecture à tous les âges, et notamment par les écoliers, collégiens et lycéens, seront menées.

Temps de lecture 2 minutes

Pourquoi déclarer la lecture grande cause nationale ?

Aujourd'hui, 20 % des élèves maîtrisent mal les savoirs fondamentaux à la sortie de l'école primaire. C'est la source d'une grande partie des inégalités que nous connaissons dans notre pays. Or, toutes les enquêtes le montrent : la lecture est la clé de la réussite. Une enquête PISA indique par exemple que 30 minutes de lecture quotidienne permettent des progrès significatifs en français.

En déclarant la lecture grande cause nationale, l’ambition est de mettre la lecture au cœur de la vie de tous les Français en portant une attention plus particulière aux plus jeunes et à ceux qui en sont éloignés. Après un an et demi de crise sanitaire qui a bousculé nos repères et nos vies, mais qui a su préserver la place de la lecture, il est important de "capitaliser" sur le retour en grâce du livre, dans le but d’infléchir des tendances de long terme.

Le dernier baromètre "Les Français et la lecture" commandé par le Centre national du Livre à IPSOS confirme la baisse de la lecture chez les 15-24 ans, même si la lecture est restée pour eux un moyen de s’évader. La lecture courte sur écrans, notamment à travers les réseaux sociaux, est en train de prendre le pas sur la lecture longue, qui implique un effort et une concentration.

De nombreux Français restent par ailleurs éloignés de la lecture parce que les livres ne font pas partie de leur environnement socio-culturel, qu’ils subissent le barrage de la langue ou parce qu’ils se trouvent "empêchés".

La Grande cause nationale constitue une opportunité pour amplifier et ancrer dans la durée un ensemble d’actions entamées depuis 2017, tout en développant de nouvelles initiatives.

La lecture plaisir à l'école : retour sur les actions menées en faveur du livre et de la lecture depuis 2017

Réussir pour tous l’apprentissage de la lecture à l’école

L’inégale maîtrise des savoirs fondamentaux (lecture, écriture, calcul) est un obstacle majeur pour la poursuite d’un parcours scolaire réussi. Les élèves, dans les secteurs où les inégalités sociales sont les plus marquées, bénéficient d’un encadrement pédagogique renforcé afin de surmonter les obstacles qu’ils rencontrent et favoriser leur réussite :

  • Depuis la rentrée 2020, et progressivement jusqu’en 2022, les effectifs des classes de grande section de maternelle, de CP et de CE1 hors éducation prioritaire, seront réduits pour atteindre maximum 24 élèves par classe.
  • En REP et REP+, les classes de Grande section, CP et CE1 et REP et REP+ sont dédoublées (12 élèves par classe)

En octobre 2017, à l’initiative de l’écrivain Alexandre Jardin, fondateur de l’association Lire et faire lire, Jean-Michel Blanquer et Françoise Nyssen avaient lancé l’opération "Ensemble pour un pays de lecteurs, mobilisation pour le livre et la lecture". Le ministère chargé de l’Éducation nationale et le ministère de la Culture ont ainsi déployé depuis 2017 une série de mesures visant à revitaliser la relation qu’entretiennent les jeunes générations avec le livre et la lecture.

Campagne de mobilisation pluriannuelle pour susciter l'envie de lire chez les enfants et les jeunes, cette opération s'est inscrite dans le cadre de la priorité donnée à la maîtrise des savoirs fondamentaux (lire, écrire, compter et respecter autrui), notamment pour les plus fragiles.

  • Le quart d’heure lecture se développe de plus en plus sur le territoire, et permet de développer la lecture plaisir à l’école.
  • Le plan "bibliothèque d’école", doté de 8,5M€ sur 4 ans (2018-2021), revitalise les bibliothèques d’écoles éloignées de bibliothèques publiques via des crédits consacrés à l’achat de livres. Il a consisté en 900 000 livres et albums d’équipement pour 6 000 écoles primaires.
  • Le dispositif "Un livre pour les vacances", doté d’environ 4,5M€ depuis quatre ans, permet à plus de 3,5 millions d’élèves de CM2 depuis le début de l’opération, de partir en vacances avec un exemplaire offert des Fables de La Fontaine illustrées par un dessinateur contemporain.
  • Le  concours de lecture à voix haute "Les petits champions de la lecture", qui existe depuis 2012 pour les enfants de CM2, se développe et s’élargit aux élèves de CM1 à partir de la rentrée 2021. Avec 60 000 participants, la participation à ce concours a doublé entre 2016-17 et 2020-21.
  • Le Gouvernement est également devenu partenaire du concours lancé en 2019 par François Busnel "Si on lisait à voix haute" destiné aux collégiens et lycéens. Il rassemble plus de 100 000 participants issus de 3500 classes.
  • Le soutien à l’association "Lire et faire lire" a été renforcé. Il permet à 761 000 élèves chaque année (+ 100 000 en trois ans) de bénéficier de lectures offertes par plus de 20 000 bénévoles-lecteurs, qui se déplacent dans les structures d’accueil, dont les écoles.
  • La "demi-heure d’éloquence" est en expérimentation dans les classes de troisième de 367 établissements depuis la rentrée 2019. 21 000 élèves en bénéficiaient à la rentrée 2020. Cette demi-heure redonne de la place à l’oral pour prévenir la vulnérabilité sociale que peut entrainer une mauvaise maîtrise linguistique. Ce dispositif est très favorablement accueilli dans les collèges, tant par les enseignants que par les élèves.
  • Le prix Goncourt des lycéens continue à offrir à une cinquantaine de classes l’occasion de lire l’intégralité de la sélection Goncourt et d’élire leur auteur préféré. En septembre 2020, cette opération a concerné 1 700 élèves et 55 lycées.
  • Un "Fauve des lycéens" au festival d’Angoulême remis en janvier 2021 pour la première fois, permet à environ 1 000 lycéens de choisir parmi une quinzaine de BD leur favorite.
  • Des résidences d’auteurs/scénaristes/illustrateurs sont créées dans les écoles, collèges et lycées. 60 départements accueillent une résidence en 2020-2021.

Été 2021-2022 : Des axes structurants pour les écoliers, collégiens et lycéens

Au collège et au lycée : le Pass Culture, nouveau levier pour le développement de la lecture et des pratiques culturelles

La phase d’expérimentation du Pass culture dans les 14 départements tests a montré que les "réservations" des jeunes étaient majoritairement dirigées vers les livres : 60% en 2020 et 76% ce début 2021 en raison de la fermeture des lieux culturels. 2 800 librairies indépendantes et réseaux de librairies sont référencés aujourd’hui sur l’application. Les jeunes se rendent en librairie pour acheter les livres.

Le Pass Culture vient d’être généralisé à tous les jeunes de 18 ans de France. 317 000 jeunes ont créé un compte depuis le 21 mai 2021 et commencé à l’utiliser.

A partir de janvier 2022, le Pass culture sera étendu :

  • aux collégiens à partir de la quatrième : 25€ par élève en quatrième, 25€ par élève en troisième pour des projets collectifs avec la classe
  • aux lycéens - 50€ par élève par an pour des sorties collectives et/ou des achats individuels - afin de créer un parcours d’accompagnement, à l’instar de la conduite accompagnée avant le permis.

Ce nouveau volet du Pass culture sera d’abord testé dans les académies de Rennes et Versailles en septembre 2021 avant le lancement national en janvier 2022.

L’extension de l’opération Jeunes en librairie

Le plan de relance 2021-2022 prévoit 7M€ pour l’opération Jeunes en Librairie, programme de sensibilisation à la chaine du livre et à ses enjeux, complémentaire du pass culture. Ce dispositif avait été lancé en région Nouvelle-Aquitaine à partir de 2006 puis en région Hauts-de-France pour mettre en relation les élèves du secondaire avec les librairies indépendantes et leur faire découvrir l’ensemble des métiers du livre.

Les professeurs conçoivent des projets pour leurs élèves incluant des visites régulières dans les librairies, des rencontres avec d’autres professionnels du livre (auteurs, graphistes, maquettistes, éditeurs, bibliothécaires, imprimeurs, etc.), mais aussi des projets concrets (élaborer une maquette, une quatrième de couverture, rédiger un coup de cœur…). Au bout de ce parcours, l’autonomie est favorisée : un bon d’achat individuel est remis à chaque élève.

Le plan de relance va permettre d’étendre ce dispositif à d’autres régions sur la base d’appels à projets auprès des collèges et lycées. Les projets sont portés par les enseignants et documentalistes pour leurs élèves.

Le développement de résidences d’auteurs dans les colonies de vacances et les établissements scolaires

Le Centre national du Livre et le ministère chargé de l’Éducation nationale vont développer dès l’été 2021 des résidences d’auteurs - illustrateurs et écrivains jeunesse - dans les colonies de vacances, dans le cadre de "l’été culturel et apprenant", en partenariat avec la Ligue de l’enseignement. 14 résidences sont prévues.

De même, sur le modèle des 60 résidences d’auteurs installées dans des établissements scolaires dans le cadre de l’année de la BD, le CNL va multiplier les résidences d’auteurs dans les établissements scolaires à partir de septembre 2021 en privilégiant les résidences de temps long.

L’amplification de la lecture à voix haute chez les enfants et les adolescents

Vont être amplifiés le soutien :

  • aux "Petits champions de la lecture" pour toucher davantage d’élèves de CM1 et de CM2
  • au concours de lecture à voix haute destiné à tous les élèves, de la sixième à la terminale, organisé par France TV et la Grande Librairie.

Développer davantage le Quart d’heure de lecture

Le Quart d’heure de lecture sera développé au collège et au lycée. Il s'accompagnera d’échanges entre élèves sur leurs lectures, à l’image des clubs de lecture

Accompagner l’essor du livre audio et du podcast, formidables outils de démocratisation du livre

Les usages du livre audio et du podcast progressent, en particulier chez les jeunes, certainement parce que cette pratique d’écoute permet une liberté et un rapport sensible au texte qui répondent aux désirs d’une époque. Ces évolutions sont une chance pour le livre et sa démocratisation. Le CNL va développer un partenariat avec l’association "La Plume de Paon" qui soutient le livre audio et son développement auprès des lycéens et des publics empêchés ou allophones.

Les prochains temps forts de la Grande cause nationale

Partir en Livre, la fête du livre organisée par le CNL (30 juin – 25 juillet 2021)

Partir en Livre a pour ambition, depuis sa création en 2015, d’être la plus grande fête du livre en France, avec plus de 7 200 événements gratuits sur tout le territoire, 700 000 participants, et 10 millions de personnes sensibilisées. Sur les plages, dans les campings, aux pieds des immeubles, dans les parcs et les jardins, Partir en Livre a pour objectif de rapprocher le livre du jeune public et des familles, afin de promouvoir une autre idée de la lecture, "en liberté".

La thématique retenue pour 2021 est "Mer et merveilles". La marraine est l’illustratrice Soledad et le parrain le vainqueur du Vendée Globe, Yannick Bestaven. Ce thème permet à la fois de toucher les plus jeunes, par le biais des récits fantastiques autour de la mer, mais aussi les adolescents, de plus en plus sensibles aux enjeux de l’eau, de la biodiversité et de la protection de l’environnement.

Les nuits européennes de la lecture (fin janvier 2022)

La prochaine édition des Nuits de la lecture, créées en 2017 par le ministère de la Culture, permettra de mobiliser le réseau des bibliothèques et des librairies pour la grande cause nationale, avec des horaires d’ouverture exceptionnellement étendus à la nuit. Lancées au moment de la Présidence française de l’Union Européenne, elles pourraient inspirer des événements similaires dans d’autres pays européens.

Les animations, qu’elles soient organisées in situ ou à distance, seront originales et diversifiées : lectures musicales, dans le noir ou en pyjama, rencontres avec des auteurs, jeux et quiz littéraires, spectacles, concours, chasses au trésor, ateliers, visites guidées, expositions…

La manifestation a mobilisé, en 2020, plus de 650 000 participants de tous les âges et rassemblé plus de 6 000 événements en France et dans une trentaine de pays.

Commémorations

Après les 400 ans de La Fontaine, vont être célébrés :

  • le 150e anniversaire de la naissance de Marcel Proust (10 juillet)
  • le 130e anniversaire de la mort d’Arthur Rimbaud (10 novembre)
  • le bicentenaire de la naissance de Gustave Flaubert (12 décembre)

Mise à jour : juin 2021