Crise sanitaire de 2020 et continuité pédagogique : les élèves ont appris de manière satisfaisante

Pendant la période de confinement liée à la crise sanitaire de mars à mai 2020, la DEPP a conduit sept enquêtes auprès de parents d’élèves du second degré et de leurs enfants, de professeurs d’écoles, de collèges et lycées, ainsi qu’auprès de personnels de l’Éducation nationale. Plus de 100 000 personnes ont été interrogées, au mois de mai 2020.

Crise sanitaire de 2020 et continuité pédagogique : les élèves ont appris de manière satisfaisante

Note d'Information n° 20.26, juillet 2020

Près de huit parents sur dix considèrent que les activités proposées à leur enfant pendant la période de confinement de mars à mai 2020 étaient profitables et sept professeurs sur dix se déclarent globalement satisfaits de la façon dont leurs élèves ont appris. Les collégiens et lycéens, quant à eux, déclarent très majoritairement avoir rencontré peu de difficultés matérielles ou d’organisation, pour conduire le travail scolaire attendu. En revanche, un tiers d’entre eux disent avoir manqué de motivation pour le réaliser. Interrogés sur l’impact éventuel de l’enseignement à distance, les enseignants soulignent les progrès des élèves en termes d’autonomie et de maîtrise des outils numériques. Les parents confirment ce gain en autonomie et estiment aux deux tiers que leur enfant a maintenu son niveau d’apprentissage. Ils sont six sur dix à considérer qu’il a découvert de nouvelles méthodes.

Auteurs : Mériam Barhoumi, Laurent Blouet, Axelle Charpentier, Sophie Cristofoli, Hélène Fréchou, Tamara Hubert, Enzo Iasoni, Alexis Lermite, Hélène Michaudon, Robin Moyère, Danaé Odin-Steiner, Christelle Raffaëlli, Anaëlle Solnon, Alexia Stefanou, Mustapha Touahir, Boubou Traore, Philippe Wuillamier, DEPP-B

Voir aussi le dossier sur les enquêtes menées par la DEPP 

Mis à jour le : juillet 2020