Covid19 : la vaccination des 12-17 ans

La vaccination des adolescents contre la Covid-19 est aujourd’hui fortement recommandée par les autorités sanitaires dès l’âge de 12 ans révolus car elle participe à la réduction de la circulation du virus. Elle n’est pas obligatoire. Elle est gratuite, c’est-à-dire qu’elle est intégralement prise en charge par l’Assurance Maladie, sans avance de frais.

Temps de lecture 2 minutes

Pourquoi vacciner les adolescents de 12 à 17 ans ?

Pour stopper la pandémie et retrouver une vie normale, les chercheurs et laboratoires du monde entier se sont mobilisés pour développer des vaccins contre la Covid-19. 

La vaccination des adolescents présente plusieurs bénéfices : 

  • elle protège des formes graves d’infection mais aussi du "covid long"
  • elle contribue à maintenir un maximum d’enseignement en présentiel et, à terme au retour à un fonctionnement habituel des écoles, collèges et lycées permettant :
    • d'offrir des conditions optimales de réussite des élèves et de lutter contre le décrochage ; 
    • de favoriser le bien-être des élèves grâce à un retour apaisé en collectivité ;
    • de limiter les risques pour les personnels, les élèves et leurs proches.
  • elle constitue une mesure sociétale de santé publique et de protection de l'ensemble de la population en limitant la dynamique de transmission du virus.

Comment les adolescents de 12 à 17 ans peuvent se faire vacciner ?

Les adolescents peuvent se faire vacciner comme les adultes dans le centre de vaccination de leur choix mais aussi par un médecin, un pharmacien ou un infirmier.

Une offre de vaccination est également proposée dans les établissements scolaires pour faciliter la vaccination des collégiens et lycéens. Différentes modalités peuvent être mises en place : créneaux dédiés dans des centres de vaccination situés à proximité immédiate des établissements ou vaccination dans des centres éphémères à proximité des établissements, ou vaccination au sein des établissements par des équipes dédiées intervenant habituellement dans les centres de vaccination. Si l’intervention d’une équipe de vaccination sur site est impossible ou le centre de vaccination trop éloigné, l’établissement pourra organiser le déplacement des élèves vers un centre de vaccination.

Les adolescents de 12 à 15 ans auront besoin de l'accord de l'un des deux parents pour se faire vacciner contre la covid-19 (une autorisation parentale devra être remplie et signée par l’un des deux parents). Pour les adolescents de 16 ans et plus, l’autorisation parentale n’est pas nécessaire.

Aider les élèves à forger leur propre opinion sur la vaccination

La démarche de se faire vacciner reste un choix personnel, sous réserve de l’autorisation parentale pour les mineurs de moins de 16 ans. L’Éducation nationale doit toutefois, sans être prescriptive, contribuer à éclairer cette décision.

Les enseignants qui le souhaitent sont invités à animer un débat au sein de leur classe en présentant les avantages et les inconvénients, directs et indirects, de la vaccination en général, et contre la Covid-19 en particulier.

Des ressources sont mises à disposition des professeurs sur le site Eduscol.

Les réponses à vos questions

Pourquoi un vaccin contre le Covid-19 ?

Le Covid-19 est une maladie causée par un coronavirus. Ce virus est très contagieux et peut être dangereux car dans ses formes graves il peut mener jusqu'à l'hospitalisation, et la mort. Dans le monde, depuis janvier 2020, près de 4,5 millions de personnes sont décédées du Covid.

Les vaccins contre le Covid-19 sauvent des vies en protégeant contre la maladie et en réduisant la transmission du virus.

Comment fonctionnent les vaccins contre le Covid-19 ?

Les vaccins Pfizer et Moderna, qui sont les vaccins autorisés pour  les 12-17 ans, sont des vaccins appelés "ARN messager". Un vaccin à ARN messager "copie" une partie du virus contre laquelle il  faut lutter. Dans le cas du coronavirus, c'est la protéine S. Lors de la vaccination, nous recevons un ARN messager qui ordonne à nos cellules de fabriquer des protéines S. Face à cela, notre corps se défend en fabriquant des anticorps. Si nous attrapons un jour le coronavirus, notre corps le reconnaîtra et saura reproduire les anticorps nécessaires pour le détruire. Le vaccin lui-même est très rapidement éliminé par le corps après l'injection, et ne modifie donc pas l'ADN. 

Pour être pleinement efficaces, ces vaccins nécessitent l'injection  de deux doses. Le délai est de 3 à 7 semaines entre les doses. Les personnes ayant déjà eu le Covid-19 n'ont besoin que d'une seule dose, mais elles doivent attendre au moins 2 mois après l'apparition des symptômes avant de se faire vacciner. La protection du vaccin est optimale à partir de 7 jours après avoir reçu sa dernière dose. 

Quels sont les bénéfices à faire vacciner mon enfant s'il n'est pas une personne fragile ?

Tout le monde peut attraper le coronavirus. Certains jeunes peuvent développer une forme grave notamment s'ils sont déjà fragiles (maladie grave, obésité ... ). Par ailleurs, ils peuvent aussi développer des formes de "Covid long", ils ressentent alors des symptômes du Covid pendant plusieurs mois: fatigue, essoufflements, toux, perte de l'odorat et du goût, douleurs dans la poitrine, problèmes de concentration et de mémoire, anxiété ... Or, la vaccination réduit considérablement les risques d'attraper le virus et de développer le "Covid long".

De plus, la vaccination diminue la transmission du virus entre les personnes. Être vaccinés permet aux jeunes de protéger leurs proches. Cela leur permet également de retrouver une vie normale et favorise leur bien-être: maintien des écoles ouvertes, des activités sportives et culturelles.

Enfin, à partir du 30 septembre 2021, le pass sanitaire devient obligatoire à partir de 12 ans et 2 mois pour pouvoir accéder à un certain nombre de loisirs et d'activités culturelles ou sportives. Le pass sanitaire permet de prouver qu'on n'a pas le Covid ou qu'on ne risque pas de transmettre le virus (vaccination réalisée totalement, test négatif de moins de 72 heures ou preuve de rétablissement de la maladie).

Est-on sûr que les vaccins sont efficaces sur les jeunes de 12 à 17 ans ?

La décision d'autoriser un vaccin appartient à des autorités indépendantes qui sont en charge de l'évaluation des produits de santé. C'est l'Agence européenne des médicaments qui évalue les vaccins contre le Covid-19 après une procédure stricte et rigoureuse.

Les autorisations de mise sur le marché de certains vaccins ont été étendues aux personnes de 12 ans et plus, à la suite d'essais cliniques menés chez des adolescents âgés de 12 à 17 ans.

Ces essais ont montré une efficacité des vaccins de plus de 93% pour éviter les cas de Covid-19 avec des symptômes. Aujourd'hui, en France, déjà 65 % des jeunes de 12 à 17 ans ont reçu une première dose de vaccin. La vaccination est donc essentielle pour tous se protéger et réduire la circulation du virus.

N'est-il pas dangereux de faire vacciner mon enfant alors qu'il est en pleine puberté ?

La vaccination des adolescents présente des bénéfices qui sont très largement supérieurs aux risques.

Les effets indésirables les plus fréquents sont similaires à ceux observés chez les adultes, et sont généralement légers ou modérés: douleur à l'endroit de la piqûre, maux de tête, fatigue, fièvre et frissons ... De plus, les essais cliniques effectués par l'Agence européenne des médicaments, de même que la  surveillance renforcée mise en place en France, ont montré que les effets indésirables graves liés au vaccin sont extrêmement rares chez les jeunes. 

Quels sont les risques sur le long terme ?

Dans l'histoire, parmi tous les vaccins qui existent et sont utilisés, quand il y a eu des effets indésirables, ils sont toujours apparus peu de temps après l'injection mais jamais longtemps après. En effet, le principe actif des vaccins, et donc des vaccins contre le Covid-19, quelle que soit la technologie utilisés, est très rapidement éliminé par le corps humain quelques jours après l'injection. Or, nous disposons d'un recul de près d'un an sur les vaccins contre le Covid. Depuis que la vaccination contre le Covid-19 a commencé, ce sont plus de 5 milliards de doses de vaccins qui ont été administrées dans le monde, dans un contexte de surveillance internationale renforcée.

Mon enfant a-t-il besoin de mon accord pour se faire vacciner ?

  • Si votre enfant a entre 12 et 15 ans, il a besoin de l'autorisation d'au moins un de ses parents.
  • Si votre enfant a 16 ans ou plus, il peut aller se faire vacciner sans l'accord de ses parents.
  • Dans tous les cas, personne ne peut le vacciner sans son accord.

Comment mon enfant peut-il se faire vacciner ?

Des opérations de vaccination sont organisées par les établissements scolaires. Pour se faire vacciner, il est aussi possible de prendre rendez-vous: en centre de vaccination via le site www.sante.fr ou au 0 800 009110; chez son médecin traitant; en pharmacie; en cabinet infirmier ou sage­femme; sur son lieu de soin ou chez soi si on est suivi pour un problème de santé.

Le jour du rendez-vous, pour pouvoir être vacciné, votre enfant devra apporter :

  • Entre 12 et 15 ans : une pièce d'identité, la carte Vitale d'un des parents ou une photocopie ou une attestation de droit mentionnant le n° de sécurité sociale, et un formulaire d'autorisation parentale signé par l'un des parents. L'attestation parentale est disponible sur le site du ministère des Solidarités et de la Santé : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/fiche_-_autorisation_parentale_vaccin_covid-19.pdf
  • À 16 ans ou plus : une pièce d'identité. Il est également conseillé mais non obligatoire d'apporter sa carte Vitale ou une photocopie, ou bien celle de l'un des parents s'il n'a pas sa propre carte.

Mise à jour : septembre 2021