Coût de l'éducation en 2010 : évaluation provisoire du compte

La dépense intérieure d'éducation est estimée à 134,8 milliards d'euros en 2010. Elle augmente ainsi de 0,9 % à prix constants. L'effort consenti par la collectivité nationale pour le fonctionnement et le développement du système éducatif correspond à 7,0 % du produit intérieur brut. Il est plus important en France que dans la moyenne des pays de l'OCDE (+ 0,1 point).
 

L'essentiel

La dépense moyenne par élève ou étudiant s’élève à 8 150 euros, tous niveaux et types d’établissement confondus. Sur l’ensemble de la période 1980-2010, elle a été multipliée par 1,8.

La part de la dépense pour l’enseignement supérieur connaît une hausse plus marquée au cours des années récentes. La dépense intérieure d'éducation pour le premier degré reste stable tandis qu'elle diminue pour le second degré.

L’État finance 59 % du système éducatif, les collectivités territoriales 25 %. Les 16 % restants sont pris en charge pour moitié par les ménages et pour l’autre moitié par les autres financeurs.

La rémunération des personnels représente près des trois quarts de la dépense globale avec plus de 52 % pour le personnel enseignant et près de 22 % pour le personnel non enseignant. Les dépenses de fonctionnement représentent environ 17 % et les dépenses d’investissement 9 %.
 

    Chiffres-clés

    134,8 milliards d'euros
    dépense intérieure d'éducation

    8 150 euros
    dépense moyenne d'éducation pour un élève ou un étudiant

    2 080 euros
    dépense moyenne d'éducation par habitant
     

    L'infographie

    Évolution de la dépense intérieure d'éducation et de sa part dans le PIB



    Commentaire : avec un taux de croissance annuel moyen de 2,1 %, la dépense intérieure d’éducation a crû légèrement plus vite que le PIB (1,8 %) entre 1980 et 2010. Multipliée par 1,2 comme le PIB de 1980 à 1989, la DIE augmente nettement plus rapidement de 1990 à 1995. À partir de 1996, elle continue sa progression à un taux toutefois inférieur à celui du PIB. En 2010 comme en 2009, la part de la DIE dans le PIB se situe à 7 %, après 6,7 % en 2007 et 2008.
     

    Notions-clés

    Compte de l’éducation
    Le compte de l'éducation est un compte satellite de la comptabilité nationale. Il a pour but d’évaluer les dépenses d’éducation de l’ensemble de la collectivité nationale et d’étudier les composantes de son financement.


    Dépense intérieure d’éducation

    La dépense intérieure d’éducation est la somme des dépenses effectuées par l’ensemble des agents économiques pour les activités d’éducation de tous niveaux : enseignement scolaire ou supérieur, activités extrascolaires, organisation du système éducatif, activités destinées à favoriser ou accompagner la fréquentation scolaire (restauration et hébergement, médecine scolaire, transports scolaires) et dépenses demandées par les institutions (fournitures, livres, habillement).
     

    Approfondissement

    Télécharger les dernières Notes d'information


    Note d'information n° 11.30, décembre 2011


    Note d'information n° 11.15, octobre 2011


    Méthodologie détaillée du compte de l’éducation

    Les dossiers évaluations et statistiques n° 199, mai 2011
    Le Compte de l'éducation : principes, méthodes et résultats pour les années 1999 à 2009


    Archive sur le même thème


    Note d'information n° 10.21, décembre 2010