Dispositif d’évaluation des conséquences de la crise sanitaire : comment les élèves ont-ils vécu le confinement de mars-avril 2020 ?

Lors de la rentrée 2020, dans le cadre des évaluations nationales exhaustives, tous les élèves de CP, CE1, sixième et seconde ont été interrogés sur la période de confinement, de mars à avril 2020. La majorité d’entre eux se trouvaient alors respectivement en classe de grande section, CP, CM2 et troisième.

Note d'Information n° 21.19, avril 2021

Le ressenti est très différent selon l’âge des élèves, mais aussi leur sexe ou leur lieu de scolarisation. Quelles que soient les dimensions interrogées, les filles ont moins bien vécu le confinement que les garçons. La peur du coronavirus a plus touché les élèves plus jeunes, les filles et les élèves scolarisés en éducation prioritaire.
Le confinement a été jugé long, ennuyeux et a généré de la frustration par manque de relations sociales avec les ami(e)s, particulièrement pour les élèves de CM2 et les filles, quel que soit le niveau de scolarisation concerné.
Les difficultés à travailler à domicile ont été plus ressenties par les élèves du réseau d’éducation prioritaire.

Auteurs : Inès Baude, Linda Ben Ali, Anaïs Bret, Quentin Brncic, Yann Etève, Marianne Fabre, Laure Heidmann, Aurélie Lacroix, DEPP-B2-1 et B2-2

Mise à jour : mai 2021