Troisième note de synthèse sur la mise en oeuvre de la réforme de l'enseignement primaire

L’année scolaire 2008-2009 a été une année exceptionnelle de réforme de l’enseignement primaire, tant par le nombre des mesures nouvelles que par leur diversité. Le bilan de l’année, dressé par une importante mission d’inspection générale, est largement positif. Il est d’abord dû à la loyauté d’une grande majorité d’enseignants. Il est aussi le fruit de l’engagement de tout l’encadrement territorial de l’éducation nationale ; les recteurs, les I.A.-D.S.D.E.N. et surtout les I.E.N. et leurs collaborateurs.Après l’adoption massive de la semaine scolaire sur quatre jours, la réflexion sur les rythmes scolaires devra être approfondie. Si le succès de l’aide personnalisée est réel, son effet sur les apprentissages et sur les acquis des élèves est plus difficile à mesurer. Toutefois, l’accord s’avère  général sur l’intérêt de cette forme d’aide. Le défi des nouvelles évaluations des élèves de C.M.2 et de C.E.1 a été relevé et les stages de remise à niveau sont en forte progression cette année.Il est nécessaire de poursuivre la mise en œuvre de toutes ces réformes, d’approfondir les nouvelles démarches, en vue de consolider les progrès dans les pratiques et dans les mentalités, et de mettre en cohérence toutes les conséquences que les mesures prises induisent, notamment dans le domaine de l’aide aux élèves en difficultés et dans l’organisation générale de l’enseignement primaire.