Situation sanitaire : réunion avec les organisations syndicales et les fédérations de parents d’élèves

Suite au mouvement de grève du jeudi 13 janvier, le Premier ministre a réuni avec le ministre de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports et le ministre des Solidarités et de la Santé les organisations syndicales représentants les personnels de l’éducation nationale et les fédérations de parents d’élèves.

Assurer le service public de l’Éducation dans l’intérêt des enfants

La situation sanitaire que connait notre pays est exceptionnelle en raison notamment de l’apparition du variant Omicron qui impose de nouvelles contraintes et de nouvelles mesures. Tout doit être mis en oeuvre pour assurer le service public de l’Education dans l’intérêt des enfants. C’est tout le sens des mesures annoncées par le ministre de l’Education nationale lors de la rénuion qui s'est tenue le 13 janvier en présence du Premier ministre et du ministre de la Santé.

Les nouvelles mesures prises en concertation avec les organisations syndicales

Mesures sanitaires

  • Un renforcement des équipements
    • 5 millions de masques FFP2 seront mis à disposition des personnels du 1er degré et des personnels de vie scolaire, de santé, des AESH et des personnels vulnérables du 2nd degré.
      Le port du masque FFP2 se fera sur la base du volontariat car l’avis du HCSP ne recommande pas le port du masque FFP2 en population générale.
    • Des masques chirurgicaux (FFP1) de fabrication française vont être mis à disposition à partir de la mi-janvier, environ 55 millions de masques distribués par mois.
    • Poursuite de l’impulsion en matière d’équipements en capteurs de CO2 avec les collectivités territoriales.
  • Un renforcement du pilotage local par les préfets avec les cellules de suivi qui réunissent les acteurs des ministères de l’Education nationale, de la Santé et de l’Intérieur
  • La mise en place d’une instance de suivi bi – mensuelle sur la situation sanitaire à l’école avec les organisations syndicales, en présence des autorités sanitaires pour une meilleure connaissance des contraintes
  • La poursuite des réunions avec les élus locaux.

Continuité du service public de l'Éducation

De nouveaux recrutements sont prévus :

  • Le recrutement de 3 300 professeurs contractuels supplémentaires jusqu'à la fin de l'année scolaire pour renforcer le remplacement des professeurs absents.
  • Le recours aux listes complémentaires dans le 1er degré pour faire face aux besoins des prochaines semaines.
  • Le recrutement de 1 500 assistants d’éducation (AED) supplémentaires jusqu’à la fin de l’année scolaire.
  • Le recrutement de 1 500 vacataires administratifs tout au long de l’année scolaire pour qu’il y en ait un dans chaque circonscription afin d’apporter un appui dans la gestion quotidienne de la crise.
  • La prolongation de 1 700 contrats des médiateurs LAC (lutte anti Covid-19) autant que ce sera nécessaire.

L’indemnité pour l’accueil des enfants des professions prioritaires est réactivée.

Conditions de travail

  • De nouveaux allègements pour les personnels avec notamment le report des évaluations de mi-CP qui devaient commencer lundi 17 janvier. Elles sont reportées dans un délai qui reste à définir avec les organisations représentatives.
  • Les échanges avec les partenaires sociaux vont se prolonger sur la question du non cumul de l’enseignement en distanciel et en présentiel pour les professeurs.

Examens

  • Des discussions seront engagées dans le cadre des échanges habituels sur de possibles adaptations des épreuves des examens et notamment des épreuves de spécialité du baccalauréat (prévues initialement en mars).
  • Le pragmatisme sera la règle.

Ces mesures s'inscrivent dans la continuité des actions déja engagées

Fruit du dialogue social, un certain nombre de mesures ont déjà été mises en oeuvre pour répondre aux demandes légitimes de nos personnels :

  • Un fonds de 20 millions d’euros depuis l'automne 2021 pour aider les collectivités locales à équiper les écoles et les établissements en capteurs de CO2.
  • Dans le cadre du plan #FranceRelance, d’importants crédits ont été débloqués pour la rénovation thermique des locaux.
  • Mise en place d'une aide de proximité et d'une ligne dédiée pour les directeurs d’école et les inspecteurs dans chaque département.

Mise à jour : janvier 2022