Lycéen : partir étudier en Europe avec Erasmus+

Le programme Erasmus + vise à donner aux lycéens pendant leurs années de lycée, la possibilité de séjourner à l’étranger pour renforcer leurs compétences.

La mobilité au lycée général et technologique

Combien de temps, où et pour qui ?

Tous les élèves de lycée peuvent bénéficier du programme Erasmus +, quels que soient leur profil, leur niveau scolaire et la situation de leur établissement. Cette mobilité vous permet d'effectuer une période d’études dans un établissement partenaire ou pour faire un stage.

La mobilité individuelle peut durer de 10 jours à 1 an. Pour un groupe d’élèves (au moins deux élèves accompagnés), la durée est de 2 à 30 jours. Cette mobilité peut s'effectuer dans l’un des 32 autres pays européens qui participent au programme Erasmus+ : les 26 autres pays membres de l’Union européenne + les pays associés.

 

 

Avant le Départ

  • Les personnels du lycée peuvent partir réaliser une visite de l’établissement partenaire pour s’assurer des conditions d’accueil et d’enseignement de l’élève (le financement des visites préparatoires est pris en charge par Erasmus+).
  • Les élèves ont gratuitement accès à une plateforme pour s’exercer en langue (plateforme européenne Erasmus+ OLS) avant leur départ.
  • Les familles sont informées par le lycée des conditions d’accueil et des modalités techniques du séjour.

Pendant le séjour

  • L’élève est en contact régulier avec les professeurs des deux établissements partenaires (suivi de ses progrès, accompagnement, etc.).

Au retour

  • Les compétences acquises peuvent être valorisées dans un document officiel européen : Europass Mobilité.
  • La période de mobilité est valorisée dans le parcours scolaire de l’élève.

Hébergement

Organisées par les établissements partenaires en fonction des spécificités du projet, les modalités d’hébergement peuvent varier (famille, internat, etc.)

Comment financier son séjour à l'étranger ?

  • Le programme Erasmus+ prend en charge les frais de voyage et de séjour de l’élève et les frais liés à l’organisation de la mobilité (pour l’établissement).
  • Des financements spécifiques pour soutenir la participation des élèves sous conditions de revenu et/ou l’utilisation de moyens de transport écoresponsables peuvent s’ajouter.
  • Une prise en charge à 100 % existe pour les coûts supplémentaires liés aux besoins particuliers des élèves en situation de handicap ou en affection de longue durée (ALD).

Les aides financière en pratique

  • Mise en oeuvre de la mobilité : de 100 à 500 € par élève pour l’établissement
  • Frais de voyage : jusqu’à 1 500 € selon la distance parcourue
  • Frais de séjour : jusqu’à 53 € par jour par participant
  • Soutien inclusion : 100 € par participant + prise en charge au réel pour les élèves les plus éloignés de la mobilité
  • Coûts exceptionnels : prise en charge au réel (frais de voyage élevés, frais de visas, vaccins, etc.)
  • Visites préparatoires : 575 € par participant (dans la limite de 3 participants par visite)

Quels avantages pour les élèves ?

  • Affirmation de soi
  • Connaissance de l’Union européenne, de la vie et des études dans le pays partenaire
  • Construction de liens durables avec les élèves des établissements partenaires
  • Utilisation des techniques de l’information et de la communication
  • Pratique des langues vivantes étrangères
  • Évolution des compétences sociales et du travail en équipe
  • Motivation pour l’ensemble des études

Comment ça se passe ?

Le contrat pédagogique sert à définir les acquis d’apprentissage attendus, la manière de les atteindre ainsi que les tâches et responsabilités du ou des participant(s), de l’établissement d’envoi et de l’établissement d’accueil (ou l’organisme d’accueil, dans le cadre d’un stage). Il s’agit d’un document important pour garantir la qualité de la mobilité et pour établir la transparence et la confiance entre les établissements et la famille.

La mobilité reconnue dans la scolarité de l'élève

En seconde - 2022

La signature d’un contrat d’études entre l’établissement d’origine, l’établissement d’accueil et l’élève en mobilité entraînera l’inscription des notes et appréciations portées sur le travail de l’élève par les équipes pédagogiques de l’établissement étranger sur le bulletin, puis sur le livret scolaire de l’élève par le conseil de classe de l’établissement d’origine. Cette expérience sera prise en compte lors de la réflexion sur l’orientation de l’élève en vue de son passage en première.

En première - 2023

Une mobilité de quatre semaines effectuée sur le temps scolaire français ouvrira droit pour l’élève à une option de mobilité. Offerte uniquement en première, l’évaluation de cette option donnera lieu à une note qui bénéficierait d’un coefficient 2 pour le baccalauréat, venant s’ajouter au coefficient 100 des enseignements obligatoires, comme pour les autres options. Cette évaluation sera passée en fin de première. Il s’agira pour le candidat de faire valoir pour l’examen un dossier/rapport dont il fera une présentation orale.

Le saviez-vous ?

La mobilité européenne participe à l’acquisition des compétences du socle commun de connaissances, de compétences et de culture : www.education.gouv.fr/bo/15/ Hebdo17/MENE1506516D.html

 

Vous former à l'étranger en voie professionnelle

Quand, où et combien de temps ?

Le programme Erasmus + est destiné à tous les lycéens et apprentis de la voie professionnelle, et ce à n'importe quel moment du cursus. Ce programme de mobilité se passe dans une entreprise et/ou un établissement de formation professionnelle et peut durer de 15 jours à un an, selon le diplôme préparé et le projet de chacun. Au delà de vous permettre d'améliorer votre pratique des langues, ce programme vous offre la possibilité d'enrichir votre connaissance d'un métier et de favoriser à l’issue de cette mobilité, votre insertion professionnelle ou votre poursuite d'études. Plus personnellement, c'est l'opportunité d'acquérir une expérience personnelle forte, un gain d'autonomie et de découvrir d'autres usages et savoir-faire.

Les 4 points forts du programme Erasmus +

  1. Pas de temps perdu
    Vous avez la possibilité d’être évalué à l’étranger lors de séjours longs, vous n’avez donc pas à repousser le passage du diplôme.
    Une expérience à valoriser sur Parcoursup
  2. Des points bonus
    Avec l’épreuve facultative de mobilité, vous pouvez obtenir des points supplémentaires pour l’obtention du diplôme du CAP, du bac pro , du brevet des métiers d’art et du brevet professionnel.
    Une attestation MobilitéPro à mentionner sur votre CV
  3. Des aides financières en augmentation
    Vous pouvez demander des bourses pour les mobilités internationales. Le budget d’Erasmus+ a été doublé pour la période 2021-2027.
    Pour demander une bourse : decouvrirlemonde.jeunes.gouv.fr
  4. Un large choix de pays
    Vous pouvez choisir de découvrir un pays de l’Union européenne ou n’importe quel autre pays du monde, sous réserve d’une convention avec votre établissement.
    Renseignez-vous auprès de votre établissement

Mise à jour : Juillet 2022