Rentrée du 26 avril : Bilan de la première journée

Les élèves ont fait leur rentrée ce lundi 26 avril, dans leurs écoles pour les élèves de maternelle et élémentaire, tandis que les collégiens et lycéens ont repris pour cette semaine les cours à distance.

Un premier bilan peut être tiré de cette journée de reprise, notamment en ce qui concerne l’enseignement à distance qui a été préparé de manière particulièrement attentive par le ministère, le CNED et les collectivités territoriales concernées. 

Le retour en classe en école maternelle et élémentaire et la stratégie de contact-tracing

Au-delà de l’enseignement à distance pour les collèges et les lycées, tous les établissements appliquent à partir de ce lundi 26 avril un protocole strict afin de proposer aux élèves et aux personnels un environnement protecteur et sécurisé, notamment via le contact-tracing qui continue à se déployer.

Comme l’indiquent les questions-réponses, disponibles sur le site du ministère (https://www.education.gouv.fr/covid-19-questions-reponses), un cas positif parmi les élèves entraînera la fermeture de la classe ; les absences de professeurs qui seraient positifs au virus seront palliées par 5 000 recrutements supplémentaires de professeurs des écoles remplaçants et d’AED.

Au total, 64 millions d’auto-tests sont commandés et acheminés progressivement vers les établissements, en lien avec le ministère des Solidarités et de la Santé et les Agences régionales de santé. Ils permettent de compléter les tests naso-pharyngés et salivaires, afin d’identifier dans les meilleurs délais d’éventuels cas positifs, de casser le plus rapidement possible les chaînes de contamination et ainsi apporter un outil supplémentaire à la sécurisation du milieu scolaire.

  • À partir de ce lundi 26 avril, tous les professeurs et personnels de l’éducation nationale et les ATSEM recevront 2 auto-tests par semaine à réaliser chez eux.
  • À partir du 10 mai, les lycéens de plus de 15 ans pourront réaliser 1 auto-test par semaine au sein de leur établissement avec accord parental et sous la supervision des personnels de santé volontaires de l’éducation nationale et de médiateurs « lutte anti-covid » qui s’ajouteront aux 1 700 médiateurs déjà recrutés.
  • Par ailleurs, et pour rappel, les tests salivaires seront plus largement déployés pour les élèves du premier degré, avec 400 000 tests par semaine, et l’objectif d’en réaliser progressivement 600 000 par semaine. Les élèves de collège vont également en bénéficier à leur retour en classe, progressivement à partir du 3 mai. 

La continuité pédagogique via le CNED et les espaces numériques de travail (ENT)

Pour ce qui concerne le CNED, de nombreuses connexions ont été constatées ce lundi matin, avec 115 000 créations de comptes, 735 000 participants pour 63 000 classes virtuelles ce matin, 1 342 236 participants et 112 819 classes virtuelles à 15h45. 

Des ralentissements, localisés et ponctuels dans le temps, ont été constatés, dus principalement à des mots de passe oubliés (1 000 demandes ce matin) ou à un manque de fluidité au niveau des salles d’attente des classes virtuelles, facilement résolus par une suppression des caches dans les options du navigateur – c'est-à-dire le chargement automatique d’anciennes adresses de connexion, de certaines images, vidéos ou textes HTML pour que les sites internet fonctionnent de façon plus fluide – et par un redémarrage du navigateur pour retrouver un fonctionnement normal. 

Par ailleurs, la création de comptes sur le site institutionnel du CNED (cned.fr) et non sur les sites de « Ma classe à la Maison » (ecole.cned.fr ; college.cned.fr ; lycee.cned.fr) ont pu générer des dysfonctionnements ponctuels.

En ce qui concerne les espaces numériques de travail (ENT), gérés par les départements pour les collèges et les régions pour les lycées, les visites ont été 20 % supérieures à celles de la semaine du 5 avril, mais plus courtes, et aucun incident majeur n’a été constaté. Les utilisateurs semblent avoir globalement appliqué les conseils proposés dans les fiches d’utilisation disponibles sur le site national et les sites académiques. Dans l’académie de Nancy-Metz, un dysfonctionnement temporaire du serveur académique a entrainé de légères perturbations sans interrompre le service ENT. L’Île-de-France a aussi connu quelques perturbations en fin de matinée.

L’ensemble de ces informations est disponible sur la page du ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports :
https://www.education.gouv.fr/covid19-mesures-pour-les-ecoles-colleges-et-lycees-modalites-pratiques-continuite-pedagogique-et-305467 
 

Mise à jour : avril 2021