Le guide de l’éco-délégué accompagne les collégiens mobilisés pour la transition écologique

Le Guide de l’éco-délégué réalisé, en partenariat avec l’ADEME, propose aux collégiens des repères clairs et scientifiquement vérifiés, des méthodes pour identifier des objectifs, organiser des actions et planifier leur déploiement au sein même de leur établissement, comme en dehors.

Le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse se mobilise aux côtés du ministère de la Transition écologique et solidaire, pour le grand défi de notre siècle, la transition écologique.

Il y a un an, les élèves des collèges et des lycées de France ont été invités à contribuer directement au débat sur le réchauffement climatique. A l’issue de plusieurs mois d’échanges dans les établissements, le ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse s’est engagé sur 8 axes majeurs d’action : education.gouv.fr-transition-ecologique.

Pour les déployer concrètement et partout, des éco-délégués sont désignés dans chaque classe des établissements d’enseignement du second degré. Ces ambassadeurs du climat et de la transition écologique sont accompagnés par l’ensemble de la communauté éducative. Ils ont également besoin d’autonomie pour exercer leur sens critique et pour mener des démarches de projets avec leurs camarades : education.gouv.fr/des-eleves-eco-delegues.

Le guide éco-délégué réalisé par les deux ministères, en partenariat avec l’ADEME, propose aux collégiens des repères clairs et scientifiquement vérifiés, des méthodes pour identifier des objectifs, organiser des actions et planifier leur déploiement au sein même de leur établissement, comme en dehors.

A partir d’exemples très concrets (gestes quotidiens à effectuer chez soi et en classe, habitudes à prendre pour éviter le gaspillage alimentaire, réduire la production de déchets dans le collège, limiter les impacts du numériques, initiatives pour donner une place à la nature au sein du collège, etc), ce guide les met en situation d’animer des démarches collectives et de contribuer activement aux projets structurants de la communauté éducative de l’établissement. Il leur permet également d’imaginer des partenariats extérieurs et de disposer d’outils pour lever des sources de financements autonomes.

En parallèle, le Conseil national de la vie lycéenne vient de désigner parmi ses 64 membres, un binôme fille-garçon d’éco-délégués nationaux, issus des académies de Nantes et Limoges. Leur mission sera de créer une dynamique commune au niveau national et de fédérer toutes les actions lycéennes qui peuvent émerger au niveau local et académique. Pour répondre à ce que les jeunes considèrent comme une urgence du 21e siècle, leur objectif est aujourd’hui de proposer, faire émerger, mettre en synergie, les actions concrètes et les projets initiés dans les lycées de métropole et d’outre-mer.