Le devenir des enseignants entre la rentrée 2017 et la rentrée 2018

Parmi les enseignants fonctionnaires du public en poste à la rentrée 2017, la quasi-totalité (96 %) le sont toujours à la
rentrée 2018.

Note d'Information n° 20.16, mai 2020

Parmi ceux-ci, la grande majorité restent sur des missions d’enseignement tandis que 3 300 enseignants passent de l’enseignement à une activité non enseignante (animation pédagogique, direction d’établissement, inspection…) et 1 500 font le chemin inverse. Enfin, 14 400 enseignants restent sur des activités non enseignantes les deux années successives. Par ailleurs 0,9 % des enseignants en poste se retrouvent en congés à la rentrée 2018 (congé parental, congé long).
Le reste des enseignants quittent l’Éducation nationale au moins pour un an. La très grande majorité partent à la retraite (1,9 % des enseignants). 0,2 % des enseignants se mettent en détachement et 0,5 % en disponibilité. Enfin, 0,2 % des enseignants démissionnent. Ce pourcentage augmente puisqu’il était de 0,08 % en 2013-2014. Les démissions des enseignants stagiaires expliquent en grande partie cette évolution, amplifiée par la hausse des ouvertures de postes aux concours. Ainsi, seulement 0,1 % des titulaires qui enseignent depuis au moins cinq ans démissionnent, contre 2,6 % des stagiaires.


Auteure : Pascaline Feuillet, DEPP-A2

Mis à jour le : juin 2020