Lancement du programme pHARe : Rentrée 2021, généralisation à tous les établissements du programme de lutte contre le harcèlement à l'école

La lutte contre le harcèlement est une priorité du ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports. En visite au collège Le Saussay, à Ballancourt-sur-Essonne, le ministre, Jean-Michel Blanquer, a annoncé la généralisation, sur tout le territoire, du programme de lutte contre le harcèlement "pHARe", sur la base de l’expérimentation menée, depuis 2 ans, dans 6 académies.

La lutte contre le harcèlement est l’affaire de tous : élèves, professeurs, personnels de l’éducation nationale, parents, partenaires. En lien notamment avec les partenaires associatifs ou institutionnels, le ministère a adopté un ensemble de mesures depuis 2017 pour faire reculer le harcèlement à l’école :

  • L’interdiction du téléphone portable au collège à la rentrée 2017
  • La mise en place d’un comité d’expert national
  • L’adoption de la loi pour une école de la confiance en juillet 2019 dont l’article 5 consacre le droit à une scolarité sans harcèlement
  • Le portage, par la France, au niveau international avec la conférence internationale de novembre 2020
  • La formation au numérique et la lutte contre le cyberharcèlement, avec le renforcement de la présence du numérique dans les enseignements et la mise en place de la certification PIX
  • Le financement et l’extension des horaires du 3020, avec plus de 85 000 appels par an, et du 0800 200 000, devenu 3018
  • Le développement des prix "Non au harcèlement" avec la création d’un prix contre le cyberharcèlement en 2017, et contre le harcèlement à caractère sexiste et sexuel dès 2018
  • En 2021, ces prix ont mobilisé 39 391 élèves participants (142 écoles, 529 collèges, 265 lycées), 1 641 personnels, autour de 950 projets travaillés en classe pour mieux cerner les enjeux de ce phénomène et combattre ce fléau.

Parallèlement, le ministère a développé un réseau de correspondants dans toutes les académies et formé élèves et adultes à la lutte contre le harcèlement. Cette action collective peut ainsi s’appuyer sur un réseau de 335 référents dans les territoires, et 10 000 élèves ambassadeurs "non au harcèlement".

C’est dans ce contexte qu’a été initié, en 2019, une expérimentation dans 6 académies, sous forme d’un ensemble de dispositifs, formations et ressources "clé en main".

Fort des résultats obtenus, ce programme de lutte contre le harcèlement à l’école "pHARe" est généralisé à la rentrée 2021 sur tout le territoire.

En pratique :

  • Tous les établissements devront se doter d’ambassadeurs "non au harcèlement"
  • Dans tous les établissements, les comités d’éducation à la santé, la citoyenneté et l’environnement seront mobilisés sur la question de la prévention du harcèlement, afin de dresser un état des lieux propre à chacun et de déterminer un plan d’action
  • Les instances de démocratie scolaire – conseils de vie collégienne, conseils de vie lycéenne – seront également, partout, invitées à s’emparer du sujet
  • Les écoles et établissements constitueront une équipe pluri-catégorielle, qui sera formée à la prise en charge spécifique du harcèlement, et des modules en ligne seront mis à disposition des élèves
  • Les parents seront associés à cette démarche à travers des ateliers.

En lien étroit avec les partenaires, les académies accompagneront les écoles et les établissements avec un plan de formation pour décliner cette ambition au service du bien-être des élèves et du respect d’autrui. Pour qu’ensemble, nous luttions tous contre le harcèlement.

Mise à jour : mai 2021