La mise en place de la formation en alternance au collège

La mise en place de « l'alternance » au collège, c'est-à-dire l'organisation, selon des modalités très diverses, d'une partie de la formation de certains collégiens en entreprise ou en lycée professionnel a donné lieu à un premier rapport de l'IGEN en janvier 2003 et a fait l'objet d'un suivi attentif des deux inspections générales. L'observation a mis en évidence que deux types d'alternance, s'adressant à des élèves de profil sensiblement différent, s'avéraient efficaces en 4ème : pour des élèves ayant surtout besoin de remotivation une alternance « légère », qui laisse les élèves dans leur classe, les programmes n'étant que marginalement adaptés et, pour des élèves en grande difficulté, au bord du « décrochage , une alternance « lourde », qui suppose la création de structures spécifiques, les programmes étant substantiellement allégés. Le rapport décrit les caractéristiques d'une véritable pédagogie de l'alternance en classe de 4ème et les conditions de sa mise en œuvre, notamment en termes de pilotage. L'introduction de la découverte professionnelle en classe de troisième modifie sensiblement le contexte et le rapport souligne la nécessité d'assurer la continuité pédagogique entre les classes de 4ème et de 3ème et d'adapter les modalités de certification à la fin du collège (diplôme national du brevet ) pour les élèves ayant bénéficié d'allègements de programmes pendant deux ans.