EPODE (Enquête PériODique sur l'Enseignement) 2018

L'enquête EPODE (Enquête PériODique sur l'Enseignement) a pour objectif d'analyser, pour la première fois, les processus généraux d'enseignement en France, c'est à dire de fournir une photographie des pratiques professionnelles des enseignants des 1er et 2nd degrés, dans leur diversité et selon leurs différents contextes de travail. L'enquête, reconduite tous les trois ans, permettra aussi d'apprécier leur évolution.

À propos de l'enquête EPODE

Les objectifs

EPODE est la première enquête ayant pour objectif d'analyser les processus d'enseignement au niveau national, aussi bien dans le 1er que dans le 2nd degré, ainsi que leur évolution. Elle constitue un outil de pilotage national et d'aide à la décision : dans quels domaines et à qui fournir des formations ? Quels équipements ? Quelles impulsions ? Quel type de soutien ? Etc. Elle est aussi amenée à constituer un outil de développement professionnel ainsi qu'un outil d'enrichissement des contenus de formation initiale et continue des enseignants.

L'enquête adopte une démarche spécifique en donnant pour la première fois aux enseignants l'occasion de s'exprimer sur la faisabilité des différentes pratiques qui leur sont préconisées et sur l'importance qu'ils leur accordent. Elle propose aux enseignants interrogés un ensemble de pratiques professionnelles en leur demandant pour chacune d'elles systématiquement :

  • avec quelle fréquence ils l'adoptent
  • s'ils la considèrent comme réalisable dans leur contexte d'enseignement
  • s'ils la considèrent comme prioritaire à réaliser dans leur contexte d'enseignement

Ce que n'est pas l'enquête EPODE

L'enquête EPODE n'est pas un protocole d'évaluation de la performance individuelle d'un enseignant ou d'un établissement scolaire. Elle est sans lien avec la modernisation des parcours professionnels, des carrières et des rémunérations (PPCR).

    Les thèmes abordés

    Les pratiques professionnelles interrogées sont transversales aux divers champs disciplinaires. S'appuyant sur le référentiel des compétences professionnelles des métiers du professorat et de l'éducation (BOEN du 25 juillet 2013), l'enquête EPODE vise à appréhender les différents aspects du métier à travers cinq dimensions :

    • La conception et la mise en œuvre de scénarios pédagogiques
    • La gestion de la classe
    • L'éthique du métier
    • La coopération entre enseignants, avec les familles, les partenaires du collège, d'autres établissements scolaires, etc
    • Les savoirs, les compétences transversales et le développement professionnel de l'enseignant

    Les principales étapes d'EPODE

    • La conception des questionnaires

    Pour chaque degré d'enseignement étudié (1er et 2nd degrés), un questionnaire destiné aux enseignants a été conçu par un groupe de travail réuni par la DEPP à cinq reprises de mars à septembre 2016. Son rôle a été de concevoir, à partir du référentiel des compétences professionnelles des métiers du professorat et de l'éducation (publié au B.O.E.N. du 25 juillet 2013), un ensemble de questions qui permettent d'appréhender les différents aspects du métier. La majorité des questions sont communes aux deux questionnaires.

    •  L'expérimentation des questionnaires

    La phase d'expérimentation permet d'assurer la qualité des questionnaires. Ces derniers ont été envoyés en mai 2017 aux enseignants par voie électronique dans les conditions de l'enquête finale. A cette phase, l'analyse statistique des résultats a pour but d'affiner le questionnaire : enlever les questions non discriminantes (celles, par exemple, pour lesquelles tous les enseignants fournissent la même réponse) ou redondantes, reformuler les questions mal comprises, prendre en compte les suggestions que les enseignants ont faites dans la question ouverte en fin de questionnaire, etc.
    À la lecture des résultats de l'analyse statistique, les groupes de travail se sont réunis à nouveau, trois fois en novembre 2017 pour travailler à la révision des questionnaires.

    •  La passation de l'enquête

    Une fois les deux questionnaires (1er et 2nd degrés) finalisés, la phase de passation de l'enquête aura lieu en mars 2018. Chaque enseignant, auparavant prévenu par son directeur d'école ou son chef d'établissement, recevra par voie postale, puis par voie électronique, un lien personnel ainsi qu'un code d'accès lui permettant de se connecter directement à l'enquête.

    • L'analyse des résultats

    L'analyse statistique des résultats a pour but de recueillir les observations qui, mises en perspective, donneront une photographie des pratiques professionnelles des enseignants des 1er et 2nd degrés en France.

    • La publication des résultats

    L'enquête EPODE donnera lieu à la publication d'une note d'information, dont la DEPP fournira le lien par voie électronique aux enseignants interrogés lors des deux phases (expérimentation et évaluation). Seules les observations agrégées au niveau national seront publiées. EPODE devrait avoir lieu selon une périodicité triennale.

    Les acteurs

    [Vidéo] Comment a été conçue EPODE ?

    La DEPP (direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance) exerce une fonction de suivi statistique, d'expertise et d'assistance pour le ministère de l'éducation nationale. À ce titre, elle conçoit et met à disposition de l'ensemble des acteurs du système éducatif des outils d'aide à l'évaluation, au pilotage et à la décision. Elle est à l'initiative de cette enquête et la pilote au niveau national.
    Les autres acteurs, qui participent à la mise en œuvre de l'enquête EPODE, sont :

    • le groupe de travail 1er degré
    • le groupe de travail 2nd degré
    • 800 directrices/directeurs d'écoles
    • 260 chefs d'établissement
    • 30 correspondants académiques

    Les deux groupes de travail en charge de concevoir le questionnaire destiné respectivement aux enseignants du 1er degré et du 2nd degré sont constitués d'acteurs de terrain qui connaissent tous de près les différentes pratiques enseignantes : enseignants, conseillers pédagogiques, maîtres formateurs et IEN pour le 1er degré, et enseignants, formateurs et IA-IPR pour le 2nd degré.

    Pour établir le lien avec les enseignants sollicités pour l'enquête, la DEPP fait appel aux directeurs d'école et chefs d'établissement.

    Enfin, au niveau académique, un correspondant s'assure, en lien avec la DEPP, du bon déroulement de l'enquête auprès des directions.

    Les participants

    800 écoles primaires et élémentaires et 260 collèges ont été tirés aléatoirement. Dans les écoles comme dans les collèges, pour qu'un enseignant soit éligible à l'enquête (susceptible d'être sélectionné pour y participer), il doit remplir certains critères (ex : être en exercice depuis au moins la rentrée scolaire 2017, ne pas être stagiaire, avoir un temps d'enseignement supérieur ou égal à 50 % du temps de service réglementaire, etc.).

    Dans chaque école de l'échantillon, tous les enseignants éligibles, soit environ 4 000 enseignants, sont sélectionnés pour l'enquête (dans les écoles primaires, seuls les enseignants de niveau élémentaire le sont).

    Dans chaque collège de l'échantillon, trois enseignants éligibles sur cinq, ce qui fait 4 000 enseignants, seront aléatoirement sélectionnés de façon à ce que la répartition par discipline soit maintenue.

    260 collèges représentatifs
    800 écoles représentatives
    4 000 professeurs du 2nd degré tirés aléatoirement dans ces collèges
    4 000 professeurs du 1er degré tirés aléatoirement dans ces écoles

    La confidentialité des enquêtes de la DEPP

    En tant que service statistique ministériel, la direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance inscrit son activité dans le cadre juridique et institutionnel de la statistique publique. Elle assure la plus grande vigilance aux principes de confidentialité, d'objectivité, d'impartialité, de pertinence et de qualité des données produites, en référence aux recommandations européennes en matière de bonnes pratiques statistiques.
    Pour EPODE comme dans toutes les enquêtes de la DEPP, la confidentialité totale des données, aussi bien individuelles qu'agrégées au niveau de l'établissement, est garantie par la CNIL.

    La publication des résultats

    Les enquêtes de la DEPP font l'objet de publications diverses (notes d'information, dossiers, revue Education et Formation, etc.). L'enquête EPODE donnera lieu à une note d'information, disponible sur le site du ministère (http://www.education.gouv.fr), dont le lien sera envoyé à chaque participant. Ses résultats peuvent être utilisés par les enseignants comme un outil de réflexion et de mise à distance de leurs pratiques.

    [Vidéo] Pourquoi participer à EPODE ?

    Calendrier de l'enquête EPODE 2018

     
    Quand ? Quoi ? Qui ?
    Octobre - novembre 2017 Remontée les formulaires enseignants Ecoles Directeurs d’école
    Novembre - décembre 2017 Remontée des formulaires enseignants Collèges Chefs d’établissement
    Début février Envoi aux écoles et collèges des listes des enseignants sollicités pour l’enquête DEPP
    Début février Prévenir les enseignants sélectionnés (écoles et collèges) Directeurs d'école et Chefs d’établissement
    Mi-février Envoi aux directions des courriers destinés aux enseignants avec leurs identifiant et mot de passe DEPP
    Mi février Transmission des courriers avec les identifiant et mot de passe aux enseignants Directeurs d'école et Chefs d’établissement

    26 février 2018
    (zone A + DROM)


    5 mars 2018
    (zone C)

    12 mars 2018
    (zone B + Corse)




    Début de l’administration des questionnaires (écoles et collèges)



    Enseignants
    Période d’administration Suivi du bon déroulement des passations Chefs d’établissement, directeurs d'école, correspondants académiques et DEPP

    23 mars 2018
    (zone A + DROM)

    30 mars 2018
    (zone C)

    6 mars 2018
    (zone B)

     

     

    Fin de l'administration des questionnaires

     

     

    Chefs d'établissement, directeurs d'école, correspondants académiques et DEPP

    2 avril 2018 Début de l’analyse des réponses DEPP
    Courant  2019 Publication de notes d’information DEPP

    Foire aux questions

    Les questions que posent les enseignants avant de renseigner le questionnaire

    Quel temps cela va-t-il me prendre de renseigner cette enquête ?

    Environ 45 minutes.

    Quel intérêt ai-je à renseigner cette enquête ?

    EPODE donne la parole aux enseignants en leur demandant, en plus de la fréquence avec laquelle ils adoptent telle ou telle pratique, s'ils la trouvent faisable et importante. Ce sont ces réponses qui vont constituer un outil de pilotage national et d'aide à la décision pour le système d'enseignement. De plus, les enseignants peuvent utiliser les questions posées par l'enquête ainsi que les résultats de cette dernière, comme un outil de réflexion et de mise à distance de leurs pratiques. Enfin, EPODE est une enquête qui figure au bulletin officiel (BOEN n°14 du 6 avril 2017).

    Vous dites que l'enquête est confidentielle. Qu'entendez-vous exactement cela ?

    En tant que service statistique ministériel, la DEPP inscrit son activité dans le cadre juridique et institutionnel de la statistique publique. Elle assure la plus grande vigilance aux principes de confidentialité, d'objectivité, d'impartialité, de pertinence et de qualité des données produites, en référence aux recommandations européennes en matière de bonnes pratiques statistiques.
    Pour l'enquête EPODE comme pour toutes les enquêtes de la DEPP, la confidentialité totale des données, aussi bien individuelles qu'agrégées au niveau de l'établissement, est garantie par la CNIL.

    A quoi va servir cette enquête ? Qui en sont les destinataires ? Quels sont ses objectifs ?

    L'enquête EPODE est un outil d'information et d'aide à la décision. Elle doit aider à répondre aux questions telles que : dans quels domaines fournir des formations ? Des équipements ? Des impulsions ? Du soutien ? Etc. Elle peut aussi constituer un outil d'enrichissement des contenus de formation initiale et continue des enseignants.

    Aurons-nous les résultats de cette enquête ?

    Oui. L'enquête EPODE est un outil d'information pour tous. La DEPP placera les notes d'information sur EPODE dès leur parution (en 2019) et le lien sera envoyé à chaque participant.

    Dans mon collège (école) précédent(e), j'ai déjà répondu à cette enquête l'année dernière. Dois-je encore y participer cette année ?

    Oui. Les collèges (écoles) sélectionné(e)s une année ne sont pas de nouveau sollicité(e)s l'année suivante, mais un enseignant peut être à nouveau éligible, si sa nouvelle affectation principale correspond à un établissement sélectionné.

    Comment mon école (ou mon collège) a-t-elle(il) été choisi(e) dans votre échantillon ?

    Les collèges (écoles) sont tiré(e)s au hasard de façon à constituer un échantillon représentatif selon certains critères (type de commune, éducation prioritaire ou pas, etc.). La DEPP évite de sélectionner un établissement la même année pour plusieurs de ses enquêtes, mais il peut arriver toutefois qu'un établissement appartienne la même année à plusieurs échantillons, relatifs à des enquêtes différentes. Cela peut être dû aux hasards (temporaires) du tirage au sort ou au fait que certains établissements ont des profils particuliers et soient peu représentés (ex : REP+).

    Comment ai-je été choisi(e) dans mon collège (école) pour répondre à cette enquête ?

    Votre collège (école) a été choisi(e) au hasard.
    Dans les établissements tirés au sort, pour qu'un enseignant soit éligible à l'enquête (susceptible d'être sélectionné pour y participer), il faut qu'il remplisse certains critères (ex : ne pas être stagiaire, être en exercice depuis au moins la rentrée scolaire, avoir un temps d'enseignement supérieur ou égal à 50 % du temps de service réglementaire, etc.).
    Dans les établissements tirés au sort, seule une partie des enseignants éligibles (environ 4 000 en école et 4000 en collège) sont sélectionnés pour l'enquête.

    Les problèmes techniques que rencontrent les enseignants pour renseigner le questionnaire

    Je n'ai jamais reçu d'invitation. Comment dois-je renseigner l'enquête ?

    L'enquête EPODE ne sollicite pas tous les enseignants d'un même établissement. Vous n'êtes probablement pas sélectionné(e). Renseignez-vous auprès de votre principal(e) (directeur/trice), qui a la liste des enseignants sollicités ou signalez votre situation à :
    epode-college.depp@education.gouv.fr (ou epode-école.depp@education.gouv.fr si vous êtes en école).

    J'ai perdu mon identifiant. Que dois-je faire ?

    Signalez votre situation à epode-college.depp@education.gouv.fr (ou epode-école.depp@education.gouv.fr si vous êtes en école) en indiquant votre nom, votre établissement et votre ville.

    J'ai transféré mon courriel d'invitation à un(e) collègue qui ne trouvait pas le sien. Maintenant, je ne peux plus accéder à mon questionnaire. Que dois-je faire ?

    Le courriel est personnel et contient un lien destiné à la seule personne désignée. Votre collègue a répondu à votre questionnaire (et non au sien, si elle (il) en a un). Signalez votre situation à epode-college.depp@education.gouv.fr (ou epode-école.depp@education.gouv.fr si vous êtes en école) en indiquant votre nom, votre établissement, votre ville et le nom de votre collègue.

    Est-ce que je peux m'interrompre lors de la passation, et reprendre ensuite ?

    Vous avez la possibilité de vous interrompre à tout moment du questionnaire :

    • Pour cela, pensez à cliquer sur le bouton "Finir plus tard", situé en bas de votre écran, sinon vos réponses ne seront pas enregistrées
    • Pour vous reconnecter ultérieurement, il vous faudra utiliser le lien qui figure dans le courriel d'invitation que vous avez reçu
    • Une fois votre questionnaire rempli, n'oubliez pas de cliquer sur "Envoyer"

    Les difficultés que rencontrent les enseignants face à certaines questions

    Vous me dites que la classe de référence que je dois choisir est celle avec laquelle je travaille à partir du mardi à 10 heures. Mais je ne travaille pas le mardi. Laquelle dois-je prendre ?

    Votre classe de référence est la première classe avec laquelle vous travaillez à partir du mardi à 10 heures. Si vous ne travaillez pas le mardi, c'est votre première classe du mercredi (et ainsi de suite).

    Vous me dites que la classe de référence que je dois choisir est celle avec laquelle je travaille à partir du mardi à 10 heures. Mais le mardi à 10 heures, le groupe est constitué d'élèves provenant de plusieurs classes. Quelle classe dois-je prendre ?

    C'est ce groupe qui sera votre "classe de référence". Ce sont vos pratiques avec ce groupe que vous aurez à décrire.

    J'ai des pratiques bien plus intéressantes avec une autre de mes classes. Puis-je la choisir comme classe de référence ?

    Non. En effet, si tous les enseignants choisissaient la classe avec laquelle ils adoptent les pratiques qui leur semblent les plus "intéressantes", la photographie obtenue des pratiques enseignantes ne correspondrait pas à la réalité. Des profils de classes variés permettent de mieux s'en approcher.

    Qu'entendez-vous par "occasionnellement" ? Assez souvent ? Très souvent ?

    Le caractère de fréquence est relatif à chaque activité et à chacun. L'idée est cependant de conserver votre "échelle personnelle" tout au long du questionnaire.

    Qu'entendez-vous par faisable ? La plupart des pratiques professionnelles décrites me semblent tout à fait faisables. Mais les faire toutes, ce n'est pas du tout faisable (essentiellement par manque de temps).

    Vous devez analyser les pratiques une à une. Dire si elles vous semblent faisables par vous, dans votre contexte professionnel, indépendamment des autres et indépendamment du fait que vous les adoptiez ou non.

    Certaines questions me semblent relever plus du rôle du professeur principal, or, je ne suis pas professeur principal de la classe de référence. Dois-je y répondre tout de même ?

    Oui. Même si certaines questions vous semblent relever du rôle du professeur principal, vous devez y répondre. Si vous n'adoptez jamais cette pratique avec votre classe de référence, vous indiquez :"Jamais".

    Certaines questions ne me semblent pas relever du niveau dans lequel j'enseigne. Dois-je y répondre tout de même ?

    Oui. Même si certaines questions ne vous semblent pas relever du niveau dans lequel vous enseignez, vous devez y répondre. Si vous n'adoptez jamais cette pratique avec votre classe, vous indiquez : "Jamais".

    Certaines questions ne me semblent pas relever de ma discipline. Dois-je y répondre tout de même ?

    Oui, même si certaines questions ne vous semblent pas relever de votre discipline, vous devez y répondre. Si vous n'adoptez jamais cette pratique avec votre classe, vous indiquez : "Jamais".

    Remarques fréquentes d'enseignants après avoir renseigné leur questionnaire

    Ma classe de référence n'est pas représentative de l'ensemble de mes classes. Cette façon de choisir cette classe ne risque-t-elle pas de modifier les résultats de votre enquête ?

    Aucune classe n'est représentative de l'ensemble des classes d'un enseignant, et ce dernier peut en effet avoir des pratiques différentes dans chacune d'elles. C'est pour cela que nous nous référons à une classe arbitraire, appelée « classe de référence ».
    Le choix aléatoire des classes de référence permet de varier leurs profils et donc de prendre une photographie la plus proche possible de la réalité des pratiques.

    Je suis frustré(e) parce que j'ai parfois indiqué que telle ou telle pratique n'était pas faisable sans avoir la possibilité d'expliquer en quoi. Or, il peut y avoir des raisons très différentes : manque de temps, manque de moyens, manque de matériels, manque de volonté au niveau de l'établissement,difficulté de l'enseignant, lien difficile avec les familles, heures d'enseignement cloisonnées, etc.

    L'ampleur de l'enquête, à la fois par son questionnement et par le nombre d'enseignants qu'elle interroge, ne permet pas de demander à ces derniers pourquoi telle pratique n'est pas adoptée, telle autre est considérée comme difficilement faisable, telle autre enfin, peu importante. D'autres études pourront se saisir de ces questionnements pour pousser plus loin l'investigation.

    Pourquoi ne nous avez-vous pas posé de questions sur le contexte du collège ? C'est pourtant très important et cela influe sur nos réponses.

    Oui. Mais nous avons cette information dans nos bases. Nous essayons de réduire au maximum le temps de passation de l'enquête.

    Mise à jour : août 2021