Dispositif d’évaluation des conséquences de la crise sanitaire : le point de vue des directeurs et directrices d’école

À la rentrée 2020, un quart des directeurs et directrices d’école estiment que le niveau en lecture et en maîtrise des nombres est plus faible pour tous ou pour la plupart des élèves de CE1 que lors de la rentrée 2019. Mais dans le même temps, près de 20 % d’entre eux estiment que ce niveau est meilleur pour tous ou pour la plupart des élèves de CE1. Ces constats sont plus dégradés pour les écoles du réseau d’éducation prioritaire (REP et REP+).

Note d'Information n° 21.04, janvier 2021

Les priorités à la rentrée sont ainsi d’identifier et de remédier aux difficultés de chacun, mais aussi, particulièrement dans les écoles de REP et de REP+, de rassurer les élèves sur la situation sanitaire. Les directeurs et directrices soulignent des incidences positives du confinement dans les relations entre les enseignants et les familles, surtout pour les écoles de REP et de REP+ où la grande majorité d’entre eux affirme que la participation des élèves au dispositif de continuité pédagogique pourrait avoir une incidence positive sur le lien entre école et famille. Ils identifient également des incidences bénéfiques de la période de confinement en termes d’autonomie et dans le domaine du numérique mais pas sur la motivation et la collaboration entre élèves.

Auteure : Inès Baude, DEPP-B2.2

Mise à jour : janvier 2021