Des choix d’enseignements de spécialités entre la première et la terminale générale en 2021 proches de ceux de 2020

À la rentrée 2021, pour la deuxième année, les élèves de terminale générale ont sélectionné deux enseignements de spécialité parmi les trois suivis en première.

Note d'Information n° 22.19, juin 2022,

Les deux enseignements de spécialité peuvent être complétés par un des trois enseignements optionnels propres à la classe de terminale générale. Les choix de triplettes et de doublettes des élèves de terminale générale en 2021 qui étaient en première générale en 2020 sont très proches de ceux observés pour la cohorte précédente. On retrouve les mêmes grandes tendances en termes de préférences en fonction du sexe et de l’origine sociale des élèves. Les enseignements de spécialité artistiques sont les moins fréquemment abandonnés, avec les sciences économiques et sociales, entre la première et la terminale. 52 % des filles et 31 % des garçons choisissent d’arrêter les mathématiques en enseignement de spécialité. Les parcours apparaissent diversifiés entre la première et la terminale avec, pour une même doublette, plusieurs origines de triplettes et réciproquement pour une même triplette, plusieurs choix de doublettes.

Comme à la rentrée précédente, 39 % des élèves ont fait le choix de suivre un enseignement optionnel en terminale, plus fréquemment pour les garçons et surtout les élèves d’origine sociale favorisée. L’enseignement optionnel « mathématiques complémentaires » est choisi par 17 % des élèves de terminale générale. 13 % d’entre eux suivent l’enseignement optionnel « mathématiques expertes » et 9 % choisissent « droit et grands enjeux du monde contemporain ». Au global, 55 % des élèves de terminale générale suivent un enseignement de mathématiques, soit en enseignement de spécialité, soit en enseignement optionnel. Les garçons qui continuent les mathématiques, choisissent plus souvent de le faire via l’enseignement de spécialité éventuellement complété par l’enseignement optionnel « mathématiques expertes » alors que les filles vont préférer l’enseignement optionnel « mathématiques complémentaires ».

Auteure : Laurence Dauphin, DEPP-B1

Pour citer la publication :

Dauphin L., "Des choix d’enseignements de spécialités entre la première et la terminale générale en 2021 proches de ceux de 2020", Note d'Information, n° 22.19, DEPP https://doi.org/10.48464/ni-22-19

Mise à jour : juin 2022