Construire son orientation dans la voie professionnelle en connaissant les niveaux d'insertion dans le monde du travail

Pour aider les jeunes à choisir leur orientation dans une voie professionnelle, en complément des informations sur le programme des formations, le contenu des enseignements, les voies de poursuite d'études et les métiers auxquels ils peuvent prétendre à l'issue, il est aussi utile de connaître les niveaux d'insertion dans le monde du travail par filière et par diplôme professionnel.

Temps de lecture 2 minutes

Coronavirus-covid19 Information orientation

Le calendrier de l’orientation est maintenu. Les professeurs principaux sont les interlocuteurs privilégiés des élèves.

Pour en savoir plus, consultez les réponses à vos questions sur l’accompagnement à l’orientation des élèves de 3e

Le ministère de l'Éducation nationale publie chaque année les résultats de deux enquêtes sur l'insertion des jeunes dans la vie active sept mois après leur sortie d'année terminale de formation professionnelle, que le diplôme ait été obtenu ou non : CAP (deux ans d'études après la troisième), baccalauréat professionnel (trois ans d'études après la troisième) ou BTS (deux ans d'études après le baccalauréat).

La première enquête concerne les jeunes sous statut scolaire ayant suivi leur formation au sein des lycées professionnels. La seconde enquête porte sur les jeunes sous statut d'apprenti ayant préparé leur diplôme dans un centre de formation d'apprentis ou dans un lycée professionnel.

Les résultats permettent donc de connaître chaque année et dans chaque filière professionnelle, le pourcentage de jeunes entrés dans le monde du travail pour :

  • un emploi à durée indéterminée : contrat à durée indéterminée (CDI), fonctionnaire, engagé dans l'armée, travaillant à son compte
  • un emploi en intérim
  • un emploi à durée déterminée : contrat à durée déterminée (CDD)
  • un contrat de professionnalisation
  • un contrat aidé : contrat unique d'insertion (CUI), contrat d'accompagnement dans l'emploi (CAE), contrat initiative emploi (CIE), contrat d'avenir.

Les graphiques et tableaux présentés sur ce site donnent des indications chiffrées sur les taux d'insertion professionnelle sur huit ans, entre 2011 et 2018.

À noter :

  • Les taux d'insertion publiés sont nationaux et peuvent recouvrir des réalités régionales très différentes selon le contexte socio-économique.
  • Ces données sont rétrospectives et illustrent des tendances : un jeune qui s'engage en baccalauréat professionnel à la rentrée 2017 sortira diplômé en juin 2020.
  • Les chiffres 2018 concernent l'insertion en février 2018 des sortants de l'année 2017
  • Lorsque le nombre de répondants à l'enquête est inférieur à 30 il ne permet pas de donner des résultats utiles et signifiants pour l'usager : les données ne sont donc pas publiées.
  • Quels que soient la filière d'étude et le niveau de diplôme, l'obtention du diplôme préparé facilite l'insertion des jeunes sur le marché du travail.
Chiffres clés en 2018 :

53 % des jeunes ayant obtenu leur diplôme sous statut scolaire dans un lycée professionnel ont un emploi (contre 40 % qui n'ont pas obtenu le diplôme préparé)

76 % des jeunes ayant obtenu leur diplôme sous statut d'apprentis dans un centre de formation d'apprentis travaillent (contre 59 % n'ayant pas obtenu le diplôme préparé)

Taux d’insertion professionnelle des jeunes sous statut d’apprenti ayant préparé leur diplôme dans un centre de formation d’apprentis ou dans un lycée professionnel

Choisir dans la liste déroulante

Groupe de spécialité (NSF)

Source : MEN-DEPP - Enquêtes IPA 2011 à 2018 ("Ensemble" regroupe les niveaux CAP jusqu'à BTS uniquement)

Taux d’insertion professionnelle des jeunes sous statut scolaire ayant suivi leur formation au sein des lycées professionnels publics et privés sous contrat

Choisir dans la liste déroulante

Groupe de spécialité (NSF)

Mis à jour le 28 avril 2020