Visite ministérielle pour des jeunes en vacances apprenantes en Normandie

Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, Roxana Maracineanu, ministre déléguée aux Sports, Nathalie Élimas, secrétaire d’État chargée de l’Éducation prioritaire et Sarah El Haïry, secrétaire d’État chargée de la Jeunesse et de l’Engagement, se sont rendus dans le Calvados ce vendredi 16 juillet 2021 afin de présenter les divers dispositifs mis en place pendant les vacances d'été 2021.

Des activités variées pour un été apprenant

Dans le Calvados, les ministres ont pu échanger avec des directeurs de centre, des représentants d'associations, ou encore des jeunes volontaires du Service National Universel (SNU) ayant réalisé leur mission d’intérêt général. Ils ont également visité le centre et participé aux ateliers proposés aux jeunes participants. Ils ont pu constater la diversité des activités proposées pour apprendre en s’amusant. Les jeunes ont ainsi eu l'occasion d'étudier la laisse de mer, ou l'impact des déchets sur le milieu grâce au land art et à d'autres ateliers apprenants.

À l'image de ce qui est proposé sur la plage de Ouistreham, de nombreux dispositifs sont mis en place partout en France pour assurer la consolidation des apprentissages et renforcer l’engagement des jeunes à travers des activités pédagogiques, culturelles, sportives et de loisirs, encadrées par des professionnels : Vacances apprenantes, Pass’Sport, Service Civique et Service National Universel (SNU).

Le Pass’Sport

Sur la plage de Ouistreham puis à Thaon, les ministes ont pu s'essayer à des activités physiques et sportives variées : Tchoukball sur la plage, activité cerf-volant élaborée par les jeunes, char à voile, volley-assis, soft-arc, grand jeu, atelier d’écriture, ou encore équitation. De fait, le sport est un outil éducatif, de mixité sociale, porteur de valeurs de fraternité, d’engagement et de respect qui participent à la construction des individus. Les ministres ont rappelé la mise en place du  Pass'Sport, une mesure destinée à offrir aux enfants et aux jeunes les plus défavorisés l’accès à un cadre structurant et éducatif comme le club sportif peut en proposer.

Ainsi, le Pass’Sport, d’un montant de 50 euros par enfant, vise à accompagner 5,4 millions de jeunes de 6 à 17 ans révolus vers la pratique d’une activité sportive à la rentrée 2021. Cette aide est réservée aux familles bénéficiaires de l'allocation de rentrée scolaire, l'allocation d’éducation de l’enfant handicapé, l’allocation aux adultes handicapés entre 16 et 17 ans révolus. 

Les dispositifs d'engagement

Le Service National Universel

Les ministres ont également échangé avec des jeunes volontaires du SNU qui ont effectué leur mission d'intérêt général. Le Service National Universel (SNU) a été déployé, pour la première fois cette année, sur l’ensemble du territoire. Ainsi, près de 20 000 jeunes âgés de 15 à 17 ans, ont pu vivre un temps de rencontre et de cohésion dans 122 centres désignés pour les accueillir. Après leur mission d’intérêt général (MIG), les jeunes volontaires ont la possibilité de poursuivre leur engagement lors d’une mission de Service Civique.   

Le Service Civique

Ces jeunes rencontrés par les ministres auront la possibilité de prolonger leur engagement en accomplissant un Service Civique.

Le Service Civique s'adresse aux jeunes de 16 à 25 ans, jusqu'à 30 ans pour les jeunes en situation de handicap. Indemnisé 580 euros par mois, il permet de s'engager sans condition de diplôme dans une mission d'intérêt général au sein d'une association, d'un établissement public, d'une collectivité... En France ou à l'étranger et dans 9 domaines d'action : solidarité, environnement, sport, culture, éducation, santé, intervention d'urgence, mémoire et citoyenneté, aide humanitaire. Dans le cadre du plan #FranceRelance, d’ici à 2022, 245 000 missions seront proposées. Cette année, de nouvelles missions ont été créées : "Europe en France", "Solidarité Seniors" ou encore "Génération 2024".

Mise à jour : Juillet 2021