Enseignements primaire et secondaire

Le Bulletin officiel de l'éducation nationale publie des actes administratifs : décrets, arrêtés, notes de service, etc. La mise en place de mesures ministérielles et les opérations annuelles de gestion font l'objet de textes réglementaires publiés dans des B.O. spéciaux.

 
Partager cet article
  • Envoyer à un ami

Classes à horaires aménagés théâtre

Programme d'enseignement de théâtre

NOR : MENE1221055A
arrêté du 15-6-2012 - J.O. du 3-7-2012
MEN - DGESCO A3-1


Vu code de l'éducation ; arrêté du 31-7-2002 ; avis du CSE du 11-4-2012

Article 1 - Le programme d'enseignement de théâtre pour les classes à horaires aménagés théâtre (Chat) est fixé conformément à l'annexe du présent arrêté.

Article 2
- Les dispositions du présent arrêté entrent en vigueur à compter de la  rentrée de l'année scolaire 2012-2013.

Article 3
- Le directeur général de l'enseignement scolaire et le directeur général de la création artistique sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

Fait le 15 juin 2012


Pour le ministre de l'éducation nationale
et par délégation,
Le directeur général de l'enseignement scolaire,
Jean-Michel Blanquer

Pour la ministre de la culture et de la communication
et par délégation,
Le directeur général de la création artistique,
Georges-François Hirsch


Annexe
Programme d'enseignement de théâtre pour les classes à horaires aménagés théâtre

Préambule
L'arrêté du 31 juillet 2002 pris conjointement par le ministre de l'éducation nationale et le ministre de la culture et de la communication (B.O. n° 31 du 29 août 2002) et la circulaire interministérielle n° 2009-110 du 6 octobre 2009 (B.O.
n° 39 du 22 octobre 2009) fixent les conditions d'ouverture et de fonctionnement des classes à horaires aménagés théâtre destinées aux élèves des écoles et collèges bénéficiant d'un enseignement artistique renforcé.
Les classes à horaires aménagés théâtre offrent aux élèves motivés la possibilité de recevoir, au sein de leur formation scolaire générale, un enseignement dans le domaine du théâtre, dans des conditions leur garantissant les meilleures chances de réussite.
Comme c'est le cas pour les autres disciplines artistiques enseignées dans les classes à horaires aménagés, le projet pédagogique, notamment la mise en œuvre de la pratique artistique, est élaboré d'une manière partenariale entre un établissement scolaire et un conservatoire classé. Des structures culturelles et des équipes artistiques sont en outre associées au projet pédagogique.
Ces classes sont ouvertes à tous les élèves désireux de développer leurs connaissances et leurs compétences par une pratique artistique et culturelle, sans prérequis de capacités.
Ce programme leur donne l'occasion de découvrir un univers artistique pluridisciplinaire, le théâtre, dont les esthétiques et les langages sont multiples.
Du premier au second degré, ce parcours de découverte et d'expérimentation du théâtre se fonde sur une initiation progressive, adaptée au développement des élèves.
Ainsi, les classes du primaire privilégient l'éveil sensoriel, le développement de l'imaginaire, les capacités à écouter et à voir. En outre, l'enseignement du théâtre crée d'emblée des passerelles avec les autres disciplines (musique, danse, arts plastiques, etc.) pour favoriser l'ouverture intellectuelle et sensible des élèves.
Au collège, le programme de cet enseignement propose une initiation cohérente visant à renforcer les capacités d'expression des élèves, leur sensibilité esthétique et leur sens critique. Tout au long du cursus, les élèves consolident leur connaissance du théâtre et de sa pratique ; ils apprennent à la replacer dans une perspective artistique et culturelle élargie.
Au terme de la classe de troisième, chaque élève a accès à l'ensemble des filières d'enseignement général, technologique ou professionnel. Il peut continuer ce parcours artistique dans le cadre d'une option facultative ou d'un enseignement de spécialité (série L) en lycée.
Un enseignement intégré
L'enseignement du théâtre renvoie à plusieurs compétences du socle commun : « la maîtrise de la langue », « la maîtrise des techniques usuelles de l'information et de la communication », « la culture humaniste », « les compétences sociales et civiques », « l'autonomie et l'initiative ».
Il suppose une pédagogie fondée sur l'engagement personnel dans le cadre d'une pratique collective, avec un objectif de réussite partagée.
À l'école élémentaire comme au collège, l'enseignement est dispensé en lien avec l'enseignement du français, les enseignements artistiques (les arts plastiques et la musique) et l'enseignement de l'éducation physique et sportive. Il s'articule aussi à l'histoire des arts, dont les six domaines artistiques et les différentes thématiques invitent à des travaux pluridisciplinaires ainsi qu'à la fréquentation de spectacles divers.
Les partenaires locaux - structure artistique et collectivités territoriales (commune, groupement de communes, département, etc., selon les cas) - sont associés aux projets des classes à horaires aménagés théâtre.
Le théâtre et les littératures théâtrales
La classe à horaires aménagés donne aux élèves l'occasion de découvrir toutes les formes d'expression et de littérature dramatiques. Des situations pédagogiques multiples, intégrées à un travail de plateau, permettent d'appréhender la singularité des œuvres.
Le choix des textes fait écho avec souplesse et intelligence aux programmes d'enseignement, aux différents niveaux ; ces textes permettent d'approfondir et de nourrir des sujets abordés durant l'année en cours ou durant les années antérieures dans les enseignements littéraires ou artistiques. À titre d'exemple, un genre littéraire ou une forme brève recommandés aux classes de sixième et de cinquième par le programme de français pourront être utilement retravaillés en classe théâtre au niveau troisième, en fonction du projet pédagogique annuel et de l'offre de spectacles dans les structures culturelles de proximité.
Adaptées au niveau de classe comme au projet élaboré avec les élèves, des scènes clés des grandes œuvres du répertoire fournissent des repères esthétiques et culturels. Les textes dramatiques pour la jeunesse offrent une ressource appropriée, notamment en matière de littérature contemporaine. Des extraits de roman, des poèmes, des discours peuvent également donner lieu à des exercices de récriture et de mise en jeu.
Faire du théâtre
Pour apprendre à raconter une histoire, à émouvoir un public, à interpréter un rôle, le jeu théâtral déploie un éventail de techniques d'expression. On veille autant que possible à faire percevoir aux élèves la continuité entre les exercices d'échauffement et le travail de plateau.
En premier lieu, on propose, quel que soit l'âge, des situations concrètes de jeu.
Ce travail de mise en jeu est conçu comme un prélude à une histoire, à ce qui se raconte dans une situation, incarnée par un ou plusieurs personnages. En cohérence avec ce principe, des situations de fiction permettent de solliciter les capacités d'invention et d'imagination des élèves.
En fonction des niveaux de classes, les élèves sont initiés aux techniques du jeu d'acteur : ils apprennent à se mettre en jeu, à se concentrer, à mémoriser, à développer des capacités vocales et corporelles, à canaliser et transmettre leur énergie.
La démarche se veut avant tout collective : ce travail collectif est mené dans un climat de confiance réciproque et de coopération pour favoriser l'expression corporelle et sensible ainsi que l'imaginaire de chaque élève.
Faire du théâtre suppose d'appréhender l'espace scénique. Autant que possible, les élèves s'exercent dans un espace dédié au théâtre. Au moins une fois dans l'année, la présentation d'une étape de mise en jeu, de préférence sur un plateau professionnel, permet de faire l'expérience de la relation avec un public.
Aller au théâtre
La rencontre avec les œuvres constitue un socle indispensable à l'initiation artistique. Elle est pensée comme un parcours du spectateur tout au long du cursus scolaire mis en œuvre dans le programme annuel de la classe. Elle vient nourrir les exercices réalisés en atelier de pratique. Les structures culturelles locales et les réseaux labellisés sont les partenaires naturels de la formation du spectateur.
Le choix des spectacles privilégie la découverte de tous les arts de la scène : théâtre de marionnettes, théâtre d'objets, cirque, danse, musique, opéra, théâtre de rue, etc. Des visites de lieux de théâtre ou de maisons d'opéra, tout autant que la découverte des métiers liés aux divers arts de la scène, viennent compléter la rencontre avec les œuvres. Un cahier culturel personnel accompagnera chaque élève dans la construction de son histoire de spectateur. Il pourra ainsi retracer le chemin parcouru, les spectacles vus, et mesurer la progression de ses connaissances.

Programme
L'élève peut accomplir un parcours d'une durée variable selon que le cursus commence à l'école élémentaire ou en classe de sixième. Dans les deux hypothèses, le programme se décompose en trois cycles. Le premier cycle concerne l'école élémentaire ou ne concerne que la seule classe de sixième (dans le cas d'un parcours limité au collège). Le second cycle concerne la sixième, la cinquième et la quatrième ou la cinquième et la quatrième ; le dernier cycle concerne la classe de troisième.

Cycle

long

court

1

école élémentaire

6ème

2

6ème-5ème-4ème

5ème-4ème

3

3ème

3ème


Chacun de ces parcours est organisé autour de trois domaines fondamentaux, dont l'exploration est plus ou moins approfondie en fonction des niveaux : la pratique artistique, la rencontre avec les œuvres et l'approche culturelle.
- Premier cycle
Il est d'abord consacré à la découverte des pratiques de toutes les formes et composantes des arts de la scène. L'équipe éducative s'attache à faire naître chez les élèves le goût du théâtre ; elle développe leur éveil sensoriel, corporel, leur imaginaire et leur curiosité. L'élève peut ne pas continuer l'expérience au-delà de ce premier cycle.
La pratique théâtrale
Les élèves font leurs premiers pas dans un parcours qui se veut progressif. Les séances de travail proposent des improvisations sollicitant les cinq sens et diverses émotions. Les élèves explorent, par exemple, différentes possibilités vocales (parlé-chanté, chuchotement, cri, etc.). Des récits brefs, mais riches de sens, peuvent être représentés individuellement ou collectivement. On fait appel de manière ludique à tous les arts, notamment la musique et la danse. Le mouvement dansé permet de prendre conscience du corps, de ses appuis, du déplacement et de l'immobilité. Il favorise une exploration des gestes, du ralenti, de l'accéléré, etc. On invite ainsi l'élève à prendre conscience de la poésie et du langage du corps. Pour ce qui concerne la musique, rythmes et sonorités, silences et parties instrumentales constituent autant d'appuis de jeu au service d'une situation ou d'une atmosphère à créer. On s'efforce donc d'aborder les textes en privilégiant une approche corporelle et musicale du langage. Des habitudes de travail et des rituels fixent peu à peu le cadre de ces activités.
Aller au théâtre
L'initiation à la pratique est étroitement liée à la rencontre avec les œuvres. Les élèves découvrent les codes de la fréquentation des spectacles, différentes possibilités scéniques et, plus largement, les lieux de spectacle et les métiers qui participent à la création théâtrale. Ils assistent au moins à trois spectacles au cours de l'année.
L'approche culturelle
Dès la première année, les élèves commencent à acquérir un vocabulaire spécifique au théâtre. Adapté à l'âge et au groupe, le répertoire travaillé est choisi parmi les œuvres dramatiques contemporaines et les œuvres pour la jeunesse. Les thèmes de la famille, celui de l'enfance, de la formation sont privilégiés comme ressources pour le jeu et la rencontre avec les œuvres. Des extraits spécifiques, adaptés du répertoire théâtral ou de textes non dramatiques, sont également des appuis de travail intéressants.
Repères pour l'évaluation
Les élèves développent des compétences d'écoute et de concentration. Ils savent prendre la parole, dire un texte à voix haute, le réciter, moduler le rythme de leur voix. Ils savent aborder un thème ou une situation au moyen d'exercices d'improvisation, envisager le traitement scénique d'un thème. Ils savent se situer et se déplacer dans un espace scénique, seuls ou en groupe.
Ils ont acquis les codes de la sortie au spectacle. Ils ont appris à écouter, à regarder, puis à rendre compte de ce qu'ils ont vu et ressenti.
- Deuxième cycle
Il est fortement souhaitable qu'à l'entrée de ce cycle intermédiaire, l'élève s'engage à suivre l'enseignement de théâtre en classe à horaires aménagés jusqu'à la fin de la classe de troisième. Durant ce cycle, l'équipe éducative accorde une place de plus en plus importante à la rencontre avec les œuvres.
La pratique théâtrale
Le plaisir du jeu guide la pédagogie de la pratique théâtrale. Des échauffements appropriés développent la prise de conscience du corps, de la voix, de l'espace.
On structure l'orientation et les adresses, les rythmes et la respiration. On apprend à conduire un récit, individuellement ou collectivement (travail du chœur). On encourage la concentration et l'attention notamment par des exercices de travail avec masque.
Des éléments de costume qui déforment le corps sont utilisés pour faire percevoir la transformation entre la personne de l'acteur et le personnage.
Une étape de travail peut être présentée aux différents groupes de classes à horaires aménagés ou aux diverses classes de l'établissement scolaire.
Devenir spectateur
L'élève assiste au moins à quatre spectacles chaque année choisis dans la programmation des lieux partenaires. Il commence à cerner et analyser les liens entre les différents arts. Il formule et justifie un point de vue sur les spectacles. Il repère et analyse les différentes scénographies, les relations qu'elles induisent avec les spectateurs.
L'architecture théâtrale est l'objet d'une réflexion sur l'histoire, les fonctions sociales, les missions des lieux de théâtre (agora, théâtre antique, élisabéthain,etc.)
L'approche culturelle
L'élève découvre les auteurs et diverses scènes de répertoire dans le cadre par exemple d'une approche structurelle ou thématique (la rencontre, la vengeance, la querelle, le bonheur, l'attente,etc.).
Repères pour l'évaluation
Les élèves sont capables de s'adresser à bon escient au public, de projeter la voix et de dire un texte, d'être en interaction avec un voire plusieurs partenaires et d'assumer une situation de monologue. Ils peuvent reconnaître et mettre en place les postures d'un personnage.
Ils savent reconnaître les différentes composantes des arts de la scène, identifier des genres, caractériser certaines esthétiques, analyser une scénographie.
- Troisième cycle
Depuis les premières découvertes ludiques et sensibles, l'élève est devenu un amateur averti engagé, fort d'une première expérience collective.
La pratique théâtrale
L'équipe pédagogique fait pratiquer des exercices de voix, de diction et de souffle en lien avec les textes ou les propositions de jeu. Une pensée, un proverbe, une lecture (texte autobiographique, personnage de roman) peuvent fournir des situations de jeu et déterminer des choix d'interprétation.
On part des propositions narratives de certains élèves pour en faire une séquence théâtrale sollicitant tout ou partie du groupe. Les élèves appréhendent la notion d'interprétation d'un personnage et font des propositions de jeu qu'ils expérimentent et analysent. On interroge sur le plateau la distinction entre les genres.
Les élèves sont engagés dans un processus de réalisation scénique ; ils y intègrent le travail sur les costumes, les lumières, le son, etc. Ils distinguent ainsi les fonctions du metteur en scène, du dramaturge et du scénographe et perçoivent l'apport des métiers du théâtre. À ce stade, ils sont capables de mettre en œuvre des réalisations scéniques plus ambitieuses susceptibles d'être présentées dans un espace consacré au théâtre.    
L'école du spectateur
Les élèves sont devenus des spectateurs impliqués et critiques. Ils ont assisté à de nombreux spectacles, dont ils ont gardé trace dans leur carnet de spectateur. Durant cette dernière année de collège, ils voient jusqu'à six spectacles, éventuellement dans des lieux différents. Les initiatives de découverte personnelles et collectives sont vivement encouragées en fonction des possibilités de déplacement des élèves et de leurs familles.
L'école du spectateur est le moment où ils peuvent approfondir et affiner leur capacité d'ouverture, de concentration, de mémorisation. Ils sont à même de rencontrer des propositions plus ambitieuses et plus complexes auxquelles ils auront été préparés à l'aide de travaux menés en classe. Les analyses conduites en amont ou en aval des spectacles, avec les enseignants référents ou les équipes artistiques, leur permettent de développer des propos aux intentions diverses, descriptive, narrative, interprétative, argumentative, et d'exprimer leurs goûts personnels. Attentifs aux propositions de chacun, ils sont en mesure de justifier un point de vue, de prendre la parole dans le cadre de la classe ou en public lors de rencontres avec les équipes artistiques. Ces compétences de spectateur averti, ouvert à la singularité des démarches artistiques, s'appuient sur l'ensemble des connaissances acquises durant les séances de pratique tout comme celles dédiées à l'approche culturelle. Ces séances sont l'occasion de présenter aux élèves des captations audiovisuelles de spectacle en écho aux travaux conduits dans la classe et aux programmations des structures culturelles de proximité.
L'approche culturelle
Les élèves identifient les grands genres théâtraux, ils perçoivent leur évolution et sont capables de les situer dans les principaux mouvements artistiques et culturels, comme le baroque, le classicisme, le romantisme, etc. Ils sont en mesure de retracer l'évolution de certaines figures récurrentes du théâtre. Ils découvrent des auteurs et des metteurs en scène contemporains, leur esthétique singulière et leur univers intellectuel, dont ils cernent les principaux enjeux. En lien avec la pratique et l'école du spectateur, les élèves abordent les différents styles de théâtre : le théâtre d'art, le théâtre de divertissement, le théâtre d'objets, etc. Ils savent désormais percevoir et analyser la théâtralité d'un texte (situations, rythmes, enchaînement des répliques, caractérisation du personnage par son discours, etc.), et se sont essayés à l'écriture dramatique.
Repères pour l'évaluation
Ce dernier cycle est celui de la consolidation et de l'approfondissement des connaissances. Dans le domaine de la pratique culturelle et de l'école du spectateur, les élèves savent reconnaître des genres, des esthétiques, des partis pris dramaturgiques. Ils formulent un avis argumenté, fondé sur des observations et une expérience, ils savent faire apparaître les diverses significations d'un texte de théâtre et les mettre à l'épreuve de la scène.
Sur le plan de la pratique, ils sont à même d'assumer une scène seuls ou en groupe et de la porter devant un public.

ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET RECHERCHE

Retrouvez les textes réglementaires du Bulletin officiel de l'enseignement supérieur et de la recherche sur :
www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/bo

 
Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est pratique

Handicap, tous concernés

Le handicap


calendrier
 
 
     





DISPOSITIF VIGIPIRATE

Consignes de sécurité

Nous suivre

Facebook Twitter LinkedIn Snapchat Youtube lettres d'information

Nous contacter



picto accessibilité sourds et malentendants