Lecture : grande cause nationale #10marsjelis

Le ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports invite l’ensemble des personnels et élèves des écoles et établissements, à interrompre son activité le 10 mars aux alentours de 10h pour lire durant un quart d’heure, dans le cadre de la Lecture grande cause nationale.

En partenariat avec le Centre national du livre, opérateur du ministère de la Culture, cet événement baptisé #10marsjelis a pour but de mettre la lecture au coeur de la vie de tous les Français en portant une attention particulière aux plus jeunes, et à ceux qui en sont éloignés.

Le « quart d’heure lecture » est mis en place depuis 2018 au sein de l’Éducation nationale. Ce temps banalisé de lecture personnelle développe la concentration des élèves, leur aisance et leur attachement à une pratique régulière de la lecture. Il est donc appelé à être systématisé à l’école et au collège. Les modalités de mise en oeuvre sont simples et nécessitent peu de moyens :

  • Seuls le silence et la possession d’un livre sont obligatoires ;
  • Le texte lu est librement choisi par chacun.

La Lecture grande cause nationale prolonge et amplifie l’action quotidienne de l’École pour permettre aux élèves de maîtriser la lecture, et promouvoir une pratique quotidienne de la lecture. Lire est un vecteur de transmission du savoir, de culture, d’égalité des chances et, au-delà, d’épanouissement personnel pour les élèves.

Les dispositifs en faveur de la lecture :

  • 100 Résidences d’auteurs à l’École financées par le CNL, et la multiplication des masterclass d’auteurs dès la classe de 4e, grâce à la part collective du Pass culture financée par le MENJS, font découvrir aux élèves le métier d’écrivain et le processus d’écriture.
  • Le plan "bibliothèque d’école", doté de 8,5M€ sur 4 ans (2018-2021), revitalise les bibliothèques d’écoles éloignées de bibliothèques publiques via des crédits consacrés à l’achat de livres. Il a permis d’équiper 6 000 écoles primaires avec 900 000 livres et albums.
  • Le dispositif "Un livre pour les vacances", doté d’environ 4,5M€ depuis quatre ans, a permis à plus de 3,5 millions d’élèves de CM2, depuis le début de l’opération, de partir en vacances avec un exemplaire offert des Fables de La Fontaine illustrées par un dessinateur contemporain.
  • Le concours de lecture à voix haute « les petits champions de la lecture », pour les enfants de CM2 et, depuis la rentrée 2021 ceux de CM1, dépasse les 100 000 participants en 2021-2022.
  • Le concours « Si on lisait à voix haute ! » destiné aux collégiens et lycéens, lancé en 2019 en partenariat avec France Télévisions et la Grande Librairie, mobilise cette année près de 150 000 participants, soit 5 634 classes.
  • Le soutien à l’association « Lire et faire lire » a été renforcé. Il permet chaque année à 761 000 élèves (+ 100 000 en 3 ans) de bénéficier de lectures offertes par plus de 20 000 bénévoles-lecteurs.
  • La « demi-heure d’éloquence » est en expérimentation dans les classes de 3e de 367 établissements depuis la rentrée 2019. Cette demi-heure redonne de la place à l’oral pour prévenir la vulnérabilité sociale que peut entraîner une mauvaise maîtrise linguistique.
  • Le prix Goncourt des lycéens continue à offrir à une cinquantaine de classes l’occasion de lire l’intégralité de la sélection Goncourt et d’élire leur auteur préféré. En septembre 2021, cette opération a concerné 1 700 élèves et 56 lycées.
  • Le prix Fauve des lycéens du festival de la BD d’Angoulême, remis en janvier 2021 pour la première fois, permet à environ 1 000 lycéens de choisir parmi une dizaine de BD leur favorite.

Mise à jour : février 2022