Le point sur la semaine de continuité pédagogique - Vendredi 9 avril 2021

La continuité pédagogique a pour objectif de maintenir le contact entre l’élève et l’École, afin de permettre la poursuite des apprentissages. Elle repose sur l’action des professeurs mais aussi de l’ensemble des équipes pédagogiques (CPE, AED, etc.) et se traduit par un équilibre entre travail en autonomie et cours avec le ou les professeurs.

Cette semaine, 172 000 enfants de parents de professions prioritaires dans la gestion de la crise ont pu être accueillis dans plus de 17 000 pôles scolaires. Cet accueil se poursuivra pendant les deux semaines de vacances de Printemps, assuré par les collectivités territoriales.
 
Le dispositif de continuité pédagogique mis en place pour les écoles, les collèges et les lycées en métropole à partir du 6 avril, a permis à nombreux élèves de suivre leur enseignement à distance, en utilisant des outils et des supports très variés, grâce à la mobilisation des équipes éducatives et des familles. Il a néanmoins eu des difficultés en lien avec l’utilisation de certains outils numériques mis à la disposition des élèves et des professeurs via les ENT et par le CNED. 
 
Les ENT (espaces numériques de travail) sont devenus, depuis un an de crise sanitaire, le point central des activités d’enseignement à distance lors des fermetures des établissements scolaires ou pour leur organisation en enseignement hybride. Ces ENT sont des espaces gérés par les collectivités territoriales, essentiellement les départements pour les collèges et les régions pour les lycées, pour offrir un lieu de travail entre professeurs et élèves. Chaque collectivité concernée passe un contrat avec un prestataire de son choix pour offrir cet environnement de travail. 
 
Dans la majorité des territoires, ces ENT ont bien fonctionné. Mardi 6 avril, les ENT de cinq Régions ont montré des fragilités dues à l’afflux massif et simultané de connexions, ce qui a entraîné un engorgement et donc des dysfonctionnements et des ralentissements. La mobilisation rapide de tous les partenaires (collectivités, prestataires, etc.) a permis de rétablir la fluidité du système, dès mercredi 7 avril, sauf dans un département de l’île de France (77) et en Nouvelle Aquitaine.   
 
En ce qui concerne la plateforme du CNED permettant aux professeurs et à leurs élèves d’utiliser les ressources de "Ma classe à la maison", cette dernière a pu accueillir cette semaine en classes virtuelles : 

  • 918 000 élèves mardi 6 avril ;
  • 827 000 élèves mercredi 7 avril ;
  • 1,5 million d’élèves jeudi 8 avril.

À plusieurs reprises, des blocages et des ralentissements ont pu être constatés sur cette plateforme. Ces entraves sont dues à plusieurs facteurs de perturbations importants et ciblés survenus simultanément à des pics de connexions sur des laps de temps très limités. Les sollicitations sur les serveurs ont été 100 à 1 000 fois supérieures à la normale sur une adresse IP, un serveur, un port, avec une volonté délibérée de surcharger et de faire tomber les services. 
 
S’agissant des attaques extérieures, celles–ci utilisent des stratégies qui évoluent à chaque fois qu’une parade est mise en place par l’opérateur internet ou l’hébergeur pour s’en protéger. L’ensemble des attaques à ce jour répertoriées sont des DDoS (attaques par déni de service). Elles ne remettent pas en cause l’intégrité des plateformes et des données du CNED. A ce jour, le CNED a déposé plainte auprès du parquet de Paris, qui a ouvert une enquête, et a saisi l’ANSSI (Agence nationale de la sécurité et des systèmes d’information).
 
Le ministère, comme les rectorats, resteront mobilisés et en lien avec leurs différents partenaires et prestataires pendant ces deux semaines de vacances scolaires afin de permettre une meilleure fluidité dans l’utilisation de certains outils numériques à la rentrée du 26 avril. 
 
Pour cette période de deux semaines de vacances scolaires, le ministère met à la disposition des familles et des élèves qui le souhaitent des ressources ludiques et enrichissantes  (activités de découverte culturelle, sportive,…) pour tous les âges, de la maternelle à la terminale : https://www.education.gouv.fr/des-activites-pour-les-vacances-de-printemps-303381
 
Les élèves peuvent aussi se renseigner auprès de leurs professeurs s’ils souhaitent s’inscrire à un "Stage de réussite" pendant les vacances. 
Les stages de réussite à distance
 

Mise à jour : avril 2021