Lancement de la première enquête de climat scolaire auprès des personnels de l'éducation nationale

Afin d’aider les établissements à développer un climat scolaire apaisé, indispensable aux apprentissages, le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse lance du mardi 12 mars au jeudi 5 avril 2019, une enquête nationale auprès d’un échantillon représentatif de personnels du second degré. Cette enquête a pour objectif d’établir un état des lieux précis des atteintes aux personnes et de mieux évaluer le climat scolaire au sein des établissements.

À l’instar de l’enquête de climat scolaire et de victimation menée depuis 2011 auprès des élèves du second degré, cette nouvelle enquête permettra d’étendre les connaissances quant au périmètre, à la nature et au contexte de la violence en milieu scolaire. Elle permettra aussi de produire des indicateurs statistiques sur les actes dont les personnels sont victimes, que ces actes aient fait l’objet ou non d’un signalement au sein de l’établissement ou auprès des autorités policières ou judiciaires.

Réalisée par la direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (Depp) du ministère, l’enquête est menée à grande échelle auprès d’un échantillon représentatif d’environ 170 000 personnels, professeurs, mais aussi personnels de direction, de vie scolaire, personnels administratifs, techniques et médico-sociaux. 

Le questionnaire en ligne auquel ces personnels ont accès via une application web sécurisée porte sur le climat scolaire et les victimations subies depuis le début de l’année scolaire. Il  s'articule autour de plusieurs grands thèmes : climat scolaire, sentiment de bien-être (dans l'établissement, dans la fonction occupée par exemple), conditions de travail, relations avec les parents d’élèves, violences verbales, violences physiques, vols et dégradation d'objets personnels, sentiment de harcèlement ou de marginalisation.

En tant que service statistique ministériel, la Depp est garante de la stricte confidentialité des données, du respect du secret statistique, ainsi que de l’anonymat des traitements et des réponses. Les données recueillies ne seront utilisées qu’à des fins statistiques, aux niveaux national et académique, et feront l’objet  d’une publication qui aura lieu au cours du second semestre de l’année 2019.

L’état des lieux des atteintes aux personnes que l’enquête permettra de mesurer constituera une avancée dans la lutte résolue que le ministre mène contre les violences et les incivilités au sein de l’École.

Mise à jour : juin 2020