Toute l'actualité

Prix "Non au harcèlement" : cérémonie de remise des prix 2019

Partager cet article
  • Envoyer à un ami

Créé en 2013, le prix "Non au harcèlement !" distingue les outils de sensibilisation contre le harcèlement travaillés et réalisés par les élèves et les personnels des établissements scolaires dans le cadre de projets pédagogiques. Cette sixième édition du prix Non au harcèlement remporte une fois encore un succès remarquable avec la participation de plus de 40 000 et plus de 1 900 membres du personnel scolaire de toutes les académies. Au total, plus de 1 330 projets,  affiches et vidéos marquantes, accompagnées de plans de prévention des violences ont été réalisés cette année dans toute la France, métropole et Outre-mer.

 
Le harcèlement nie les valeurs de la République et de son école. C’est pourquoi, il est si indispensable de lutter contre ce fléau qui nuit tant à la vie collective et à celle d’encore trop d’élèves.

La mobilisation du ministère est totale. Elle passe à la fois par une sensibilisation de la communauté éducative, une sanction systématique des faits de harcèlement et une large politique de prévention. 

Les résultats de l’enquête de climat scolaire et victimation, menée depuis de longues années, soulignent une baisse de la pratique de harcèlement. Ces résultats doivent nous encourager à redoubler d’efforts pour éradiquer définitivement le harcèlement dans notre école, et plus largement dans notre société. 

Je veux donc saluer la très forte participation des élèves à la sixième édition de ce concours. Ce sont en effet plus de 40 720 élèves qui se sont inscrits pour dire "Non au harcèlement". Les 670 affiches et 668 vidéos réalisées, dans un bel élan unissant la fraternité à la créativité, vont nous permettre d’aller plus loin.

En effet, à l’occasion de ce prix, nous annonçons 10 nouvelles mesures pour intensifier notre action. Cela va de l’inscription du droit des élèves à suivre une scolarité sans harcèlement dans le projet de loi pour une école de la confiance, à la création d’un réseau départemental d’intervention en cas de situation complexe, jusqu’à mettre en place un programme de formation pour les élèves, les parents et les professeurs dans les écoles et les établissements.

Le respect d’autrui est un principe sur lequel nous ne transigerons jamais car notre école porte les valeurs essentielles de la République : l’égalité, la liberté et la fraternité.
 
 
Jean-Michel Blanquer,
Ministre de l'Éducation nationale et de la Jeunesse

Une politique publique volontariste

L’école doit être avant tout un lieu de la confiance, du respect d’autrui et du bien-être. Tous ces éléments constitutifs d’un climat scolaire serein doivent permettre à tous les élèves de s’épanouir dans leurs apprentissages et de développer le meilleur d’eux-mêmes.

Le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse met en œuvre une politique publique d’envergure qui doit permettre la détection précoce et d’assurer une meilleure prise en compte de ces situations.

4 axes prioritaires

  • INFORMER pour interpeller et mobiliser : la généralisation des collégiens et lycéens ambassadeurs est un important facteur de mobilisation des établissements. Le site "Non au Harcèlement" (NAH) nonauharcelement.education.gouv.fr et la page Facebook, ainsi que le clip, diffusé sur les chaînes nationales et sur internet, ont un impact considérable, qui se traduit par des centaines de milliers de consultations, des millions de vues.  

  • PRÉVENIR pour combattre ce fléau : la prévention est intégrée aux apprentissages scolaires, dans l’École du respect d’autrui. Elle est  portée par le Prix national et soutenue par la diffusion de ressources et d’outils de prévention en ligne.

  • FORMER pour mieux prendre en charge : il s’agit de former les personnels et de rendre les élèves acteurs de la prévention entre pairs, en développant leurs compétences psychosociales. 

  • PRENDRE EN CHARGE : des conseils, une orientation vers les 310 référents académiques sont dispensés via les deux numéros dédiés, 3020 et 0800 200 000 (Net écoute).



Le prix "Non au harcèlement" : un prix pour lutter contre le harcèlement et le cyberharcèlement

Le prix  "Non au harcèlement" est organisé par le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse avec le soutien de la Mutuelle MAE. Il a pour objectif de donner la parole aux jeunes des écoles, collèges, lycées et structures péri et extrascolaires pour qu’ils s'expriment collectivement sur le harcèlement et le cyberharcèlement à travers la création d’une affiche ou d’une vidéo ; celle-ci servant  de support de communication pour le projet pérenne qu’ils souhaitent mener dans leur établissement. 

Ce prix récompense les projets collectifs dénonçant ce phénomène ou proposant des solutions pour lutter contre le harcèlement entre pairs.  Pour les 5e-3e et lycéens, deux prix spéciaux seront également remis, au niveau national, pour des projets traitant du harcèlement sexiste et sexuel.

Record de participation pour la sixième édition 

Pour sa sixième édition, le prix "Non au harcèlement" rencontre un large succès avec une participation record de plus de 40 720 élèves scolarisés ainsi que de 1 950 membres du personnel mobilisés

Cette année, ont été réalisées dans toute la France, métropole et Outre-mer, 670 affiches et 668 vidéos marquantes et signifiantes, accompagnées de plans de prévention des violences.

Ces résultats encourageants sont le fruit de l’action publique engagée depuis le lancement de la campagne nationale de prévention, avec le prix national "Non au harcèlement !" comme point d’orgue. C’est désormais un rendez-vous essentiel pour l’ensemble des acteurs qui, au quotidien, dans les écoles et les établissements avec le concours des partenaires, des parents et des associations,  se mobilisent pour  combattre cette violence. Tous collaborent autour des quatre axes qui  structurent l’action du ministère contre le harcèlement : informer, prévenir, former et prendre en charge

Ce concours est un des axes stratégiques de la politique publique de prévention et de lutte contre le harcèlement entre pairs, lancée par le ministère depuis les assises de 2011. Il offre des temps de réflexion et de travail pour  débattre en classe de la problématique du harcèlement et du cyberharcèlement, afin de mieux en cerner les causes et les enjeux, et ainsi, de prévenir plus efficacement les risques liés à ces violences. 

Une reconnaissance nationale 

Les 10 établissements lauréats recevront chacun la somme de 2 000 euros, financée par la MAE (mutuelle d’assurance éducation) pour mettre en œuvre son projet de prévention des violences. La MAE, partenaire historique de ce concours, a  également remis à chaque "coup de cœur académique" un chèque de 1 000 euros pour un projet dont la réalisation sera suivie et accompagnée par les référents harcèlement académiques et départementaux. 

Ces projets collectifs, publiés sur le site "Non au harcèlement !", serviront d’outils de prévention à destination des professionnels et du grand public.

Les élèves du  prix "mention coup de cœur des professionnels de la communication" auront la chance de travailler avec les équipes de Youtube et Rose Carpet. Ainsi, leur vidéo servira de support de campagne de mobilisation du ministère pour l’année 2019.  

Les temps forts de l'édition 2019


Une priorité ministérielle pour la rentrée 2019

Nouvelle étape destinée à mieux structurer encore l’action publique en matière de lutte contre toutes les formes de harcèlement, et plus particulièrement du cyberharcèlement, le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse présente à l’occasion de cette 6ème  remise du prix Non au harcèlement un plan d’actions marqué par 10 nouvelles mesures.

Après la phase de prise de conscience, après le déploiement de nombreuses actions (prix, journée dédiée, ambassadeurs lycéens et collégiens...) et bien d’autres qui ont permis  de mesurer les premiers résultats ; il s’agit désormais de proposer un programme inédit en France, à destination directe des écoles et des établissements pour les élèves, les équipes éducatives et les familles : équipe ressource, formation, mallette pédagogique, kit d’information,  accompagnement sur site en cas de situation complexe.

Pour accompagner ce déploiement, le ministère installera très prochainement un comité d’experts national pour enrichir les contenus diffusés aux personnels, aux élèves et aux familles. 

En ce qui concerne le prix "Non au harcèlement", et pour encourager encore plus les équipes et les élèves à se saisir en toutes occasions de cette question dès le plus jeune âge, un nouveau prix permettra la participation des élèves à partir du CP dès la prochaine édition.

Un déploiement dès la rentrée 2019

En s’appuyant sur le réseau des référents harcèlement académiques et départementaux, l’Éducation nationale s’est fixée un objectif ambitieux : diffuser à partir de la rentrée 2019, dans les établissements, auprès des enseignants et des personnels de direction, les bons réflexes pour détecter ces situations, avant qu’elles ne deviennent plus graves et les bonnes pratiques pour prendre en charge, grâce par exemple à des méthodes qui ont déjà fait leur preuve afin que les élèves deviennent des groupes de soutien. 

Cette lutte constitue une véritable priorité pour Jean-Michel Blanquer afin que tous les élèves étudient en confiance, dans le respect des uns et des autres.

10 nouvelles mesures pour lutter contre le harcèlement entre élèves


Un programme "Non au harcèlement" clé en main pour les écoles et les collèges



La présentation des lauréats

Prix
Consultez l'intégralité de l'album sur Flickr

Lauréats - cycle 3 (CM1, CM2, 6e)

  • Affiche : cité scolaire Brocéliande à Guer, académie de Rennes
  • Vidéo : école Auguste Benoît à Cabriès, académie d’Aix-Marseille

Lauréats - cycle 4 (5e, 4e, 3e) 

  • Affiche : collège François Mitterrand à Arras, académie de Lille
  • Vidéo : collège Jaubert à Nice, académie de Nice 

Lauréats - lycée 

  • Affiche : lycée Louise Michel à Grenoble, académie de Grenoble
  • Vidéo : lycée Clémence Royer à Fonsorbes, académie de Toulouse

Prix spécial "Harcèlement sexiste et sexuel"

  • Affiche : lycée Paul Langevin à Martigues, académie d’Aix-Marseille
  • Vidéo : lycée Français de Madrid à Madrid (Espagne), académie de Toulouse

Catégorie "Cyber harcèlement" 

  • École primaire Frédéric Mistral  à Lyon, académie de Lyon

Mention "Coup de cœur des élèves"

  • Lycée Français de Madrid à Madrid (Espagne), académie de Toulouse

Mention "Coup de cœur des professionnels de la communication"

  • Collège Henri De Toulouse Lautrec à Toulouse, académie de Toulouse

Les lauréats du cycle 3 (CM1, CM2, 6e)

Catégorie affiche

Cycle 3 _ affiche"Luttons contre le harcèlement"
Cité scolaire Brocéliande à Guer, académie de Rennes

Ce projet a été réalisé lors des séances d’EMC sur le thème "vivre en collégien responsable". L’affiche a été réalisée par un groupe d’élèves d’une classe de 6e avec leur professeur d’histoire-géographie et d’EMC et la CPE. De nombreuses actions ont été organisées au sein de la classe afin de sensibiliser les élèves à ces questions lors de la journée des Droits de l’enfant mais également à d’autres occasions, au travers de débats autour des discriminations et de la gestion des émotions. Ce projet s’inscrit plus largement  dans le cadre du parcours citoyen de l’élève et du projet d’établissement du collège. 

La récompense de 2 000€ permettra au collège de financer notamment le projet de dispositif "médiation par les pairs".








Catégorie vidéo

Cycle 3 _ video"La récréation"
École Auguste Benoit à Cabriès, académie d'Aix-Marseille

La vidéo a été réalisée par 28 élèves du CM1, encadrés par leur professeur des écoles et la directrice. Derrière le projet « Récréation », l’école souhaite montrer combien la médiation ente pairs peut être un outil efficace pour lutter contre le harcèlement. 

Sous la forme d’un reportage, les élèves posent la problématique de l’isolement de la victime et montrent l’importance du rôle des pairs. Alors que la cour devrait être un lieu d’amusement et de convivialité, elle  est ici représentée comme  «  l’espace de tous les conflits  les plus fréquents et les plus graves. » Un zoom sur l’action des médiateurs élèves démontre que  le soutien et l’entraide des camarades rétablissent un équilibre permettant à la victime de retrouver une place au sein du groupe.

Extrait du projet :  il devait y avoir une opposition entre la cour ressentie comme un moment agréable et les situations de harcèlement. Les élèves ont décidé de traiter une partie en couleur et mouvante, l’autre en noir et blanc et statique sous forme de photos. Montrer le harcèlement par la répétition : chaque scène de harcèlement est associée à un jour de la semaine. 

Les élèves ont travaillé par équipe de 3 sur plusieurs séances. Une des recherches a porté sur le ressenti de l’élève harcelé  associé à un jour de la semaine : coups (lundi), insultes (jeudi), moqueries (mardi), tourments (jeudi), attaques (vendredi), pour montrer la répétition propre au harcèlement.

Les mots pour évoquer le ressenti d’un élève harcelé sont les suivants : angoisse, peur, tristesse, désespoir, isolement.




Les lauréats du cycle 4 (5e, 4e, 3e)

Catégorie affiche

Cycle 4 _ affiche"Ensemble contre le harcèlement"
Collège François Mitterrand à Arras, académie de Lille

L’affiche a été réalisée par 11 élèves de la 4e E, dans le cadre d’un projet pluridisciplinaire "enseignement cinéma et audiovisuel",  encadré par le professeur documentaliste, le professeur d’histoire-géographie et une personne en service civique, sur le thème de la lutte contre le harcèlement commun à toutes les classes du niveau.

Extrait du projet : à partir du visionnage d’extraits du documentaire "Les souffre-douleurs : ils se manifestent", les élèves font émerger une définition du harcèlement et les éléments récurrents. Ils distinguent les différents types de harcèlement.

Les élèves sont également allés au cinéma voir "A silent voice", film d’animation sur le harcèlement et  réalisé par Naoko Yamada. »

Cette récompense servira à la réalisation d’un film d’animation sur ce thème afin de le diffuser sur l’ENT et dans l’établissement.






Catégorie vidéo

Cycle 4 _ video"Ils en parlent sans tabou"
Collège Jaubert à Nice, académie de Nice

Ce court métrage a été réalisé par des élèves de 6e et des élèves de SEGPA. 

Ce projet fait partie intégrante de leur plan d’actions plus global de sensibilisation du harcèlement et des violences sous toutes ses formes.

Sous formes d’interviews, les élèves du collège Jaubert nous livrent avec beaucoup de sincérité et d’émotions leur définition du harcèlement. Ils partagent avec nous des moments de leur vie d’élève. Ce film attire notre attention sur la complexité des relations sociales entre les élèves.  

Le projet s’inscrit dans les objectifs du plan de prévention qui place la prévention des violences dont la lutte contre le harcèlement au cœur des préoccupations de la communauté scolaire. De nombreuses actions sont proposées aux élèves tout au long de l’année.





Les lauréats du lycée

Catégorie affiche

Lycee_affiche"NAH"
Lycée Louise Michel à Grenoble, académie de Grenoble

L’affiche a été réalisée par une  classe de baccalauréat professionnel Service de Proximité Vie Locale encadré du professeur d’arts appliqués et avec le soutien des collectivités territoriales.  

Extrait du projet : au cours de leur année de première, les élèves de terminale ont rencontré une psychologue engagée auprès d'une association de lutte contre les violences. Ils ont recueilli de nombreuses informations, et ont senti le besoin de développer le thème, tant du point de vue de l'élève que du futur professionnel social. 

Dans le cadre des cours d'intervention sociale et d'arts appliqués, les élèves ont  donc imaginé une exposition photographique, des jeux de rôles et des ateliers à destination des collégiens. Après une analyse d'image réalisée en cours de Français, les élèves ont retenu des photographies et ont conçu des textes courts, avant de les mettre en page. Parallèlement, le professeur de français a travaillé avec une classe de 2de sur des textes qui dénoncent le harcèlement et qui complètent l'exposition photographique.

Catégorie vidéo


Lycee_video"Tous ensemble on l'arrête"

Lycée Clémence Royer à Fonsorbes, académie de Toulouse

Cette vidéo a été réalisée par le comité harcèlement du lycée Royer. 
Extrait du projet rédigé par les élèves :  le Comité non au harcèlement du lycée Clémence ROYER de Fonsorbes a décidé de participer au concours dans le but de lutter contre le harcèlement et de contribuer à rendre le lycée sécurisant pour tous les lycéens.
Ainsi, le projet est axé sur la réalisation d’un clip musical pour transmettre au mieux le message et  sensibiliser le plus possible. La musique a été enregistrée dans un studio professionnel, la réalisation et le montage de la vidéo faits par les élèves. 
Les lycéens projettent d’intervenir dans les collèges pour sensibiliser les élèves à cette question. Ils interpréteront la musique du clip durant le carnaval du lycée. 





Le prix spécial "harcèlement sexiste et sexuel"


Catégorie affiche

prixspecialsexiste_affiche"L'habit ne veut pas dire oui"
Lycée Paul Langevin à Martigues, académie d'Aix-Marseille

Cette affiche a été réalisée par les élèves de 1re  économique et sociale dans le cadre des séquences d’éducation morale et civique, encadrés de leur professeure de SES et du professeur-documentaliste. 

Extrait du projet : il s'inscrit dans le volet citoyenneté du projet d’établissement et fera l'objet d'une présentation et d’un affichage au sein du CDI où un stand est réservé à cet effet. 

Concrètement, il consiste en la réalisation  d'affiches mettant en évidence un ou plusieurs types de harcèlement choisis par les élèves.










Catégorie vidéo

prixspecialsexiste_video"C RÊVE"
Lycée Français de Madrid à Madrid (Espagne), académie de Toulouse

Mention "Coup de cœur des élèves"

Ce film a été réalisé par les élèves Groupe volontaire "Non au Harcèlement" (classes de 3e , 2de  et terminale) encadrés par les adjoints d’éducation. 

Extrait du projet des élèves : suite à la première participation au concours l’année dernière, les répercussions ont été importantes en termes de prise de conscience, tant pour les élèves que pour le personnel. Cette année nous présentons deux productions à l’initiative des élèves de plusieurs niveaux. 

Il a permis aux élèves participants de s’immerger dans la réalisation d’un film et d’apprendre les techniques de base d’un tournage et les différentes étapes de la création artistique. Cela a également fait appel à leur volonté d’engagement dans une cause qu’ils souhaitaient porter (hors temps scolaire). Suite au brainstorming, plusieurs thèmes sont apparus de manière flagrante : le cyber harcèlement, le harcèlement sexiste et sexuel, et l’homophobie. A travers différentes scènes et différents contextes de harcèlement, la vidéo réalisée insiste sur les émotions ressenties par les victimes. Le court-métrage montre le cheminement de jeunes jusqu’au point de non-retour. Des fins alternatives nous enseignent que d’autres issues sont possibles en comptant sur les ressources personnelles et individuelles des personnages pour prendre en charge la situation et trouver des solutions, ainsi que sur des ressources institutionnelles mises en place comme le "3020, Stop harcèlement à l’école".




La rubrique "cyber harcèlement"

Catégorie vidéo

cyberharcelement_video"Un projet cinéma pour sensibiliser au harcèlement"
École primaire Frédéric Mistral à Lyon, académie de Lyon

L’école s’implique dans un projet d’amélioration global du climat scolaire en  privilégiant largement l’ouverture vers l’extérieur.

Extrait du projet : les  élèves de CM1 et CM2 ont abordé les problématiques du harcèlement par le biais de l’éducation à l’image et la production d’un court-métrage. Pendant les 3 années de cycle 2, tous les élèves de l’école ont suivi un cycle de sensibilisation au handicap et au respect des différences.

L’an dernier, les élèves de l’école ont travaillé sur l’amélioration du climat scolaire, la gestion des conflits et la lutte contre le harcèlement. Un partenariat avec le cinéma local a été mis en place afin de participer au projet de lutte contre le harcèlement scolaire autour du film “Wonder” visionné au mois de septembre. En décembre, le visionnage de tous les courts-métrages réalisés par les classes engagées dans ce projet a été suivi d’un débat en présence d’une association locale. 

Mention spéciale « coup de cœur des professionnels de la communication»

Ce projet a été réalisé par des élèves de l’unité pédagogique pour élèves allophones nouvellement arrivés, encadré par leur enseignante de lettres. 

Extrait du projet : les élèves se sont répartis en groupe de deux et ont imaginé des saynètes en lien avec le harcèlement. Dix saynètes ont été conçues autour de thématique en lien avec l’adolescence : rejet de l’autre en raison de sa tenue vestimentaire, de son accent ou le problème des réseaux sociaux. 

Ensuite ils ont été filmés dans la classe. Ils ont lu et se sont mis en scène. Le sous-titrage permet aux personnes malentendantes de partager leur travail. Ils ont pensé à ceux qui sont également exclus de la société. Ce projet leur a permis de s’ouvrir aux autres et a créé une dynamique de classe qui les a fait progresser dans la maitrise de la langue française et sur la question des valeurs citoyennes. 



La composition du jury "Non au harcèlement"

Présidents du jury national

Cécile Laloux, déléguée ministérielle par intérim chargée de la prévention et de la lutte contre les violences en milieu scolaire
Philippe Bénet, Président de la MAE   

Membres du jury national

Akkacha Fatima, La Ligue de l’enseignement

Atlan Justine, E enfance

Auffret Delphine, Tralalere

Bacquerie Mirentxu, EPE Île-de-France

Barrault Caroline, CEMEA

Becchetti-Bizot Catherine, Médiation nationale

Bellier Jean-Pierre, IGEN

Bertheuil Laetitia, Rose Carpet

Bertrand Agnès, DNVL

Bottollier Florence, DELCOM

Bouhlal Ahmed, Elève

Christin Simone, IGAENR

Claude Pauline, Elève

Coffre Chazal Victoire, APHEE

Delau Leslie, Défenseur des droits

Di Palma Cyril, Génération numérique 

Dominici Brigitte, MAE

Duprez Maxence, Ancien Ambassadeur lycéen

Elalouf Déborah, Tralalere

Fraisse Nora, Association Marion La main tendue

Galin Richard, DNE

Hubert Lydia, Elève

Jacquet Catherine, Les Petits citoyens

Klein Judith, mission "Prévention des discriminations et égalité fille-garçon"

Lanchon Florence, OCCE

Lepetit Clotilde, Avocate Barreau de Paris

Lopez Marie, Blogueuse

Matignon Claire, Disney

Montoisy Claire, Unicef

Pereira-Leconte Claude, Réseau Canopé

Quartier Marie, Orfee

Thierry Jean-Luc, Secrétariat du Droit des femmes

Vigne Mickael, ESPE Lille

Vuong Alain, AEFE

Wattebled Teddy, Elève

Wuillamier Philippe, DEPP

Zayet Zihar, PEEP

Composition du jury "Coup de cœur des élèves" 

Abassi Habib, Aburbe Matisse, Agha Selma,  Ammour Rania, Bertarnd Lilian, Bonifacio Audrey, Boukhachour Ilan, Burdet Appoline,  Claude Pauline,  Danquin Pauline,  Dia Mohamed,  Dufour Oxana,  Hubert Lydia, Janicot Lorenzo, Larraz Samantha, Andjelkovic Dusan , Azouk Camélia, Boulhal Ahmed , Cabreras Victor, Chelbi Souad, Conte Yalikhan, Kouame Elodie, Peaudeau Maxime. 

Composition du jury "Professionnels de la communication" 

Jessica Moutafis Laetitia Bertheuil : collectif Rose CARPET
Mickael Cyngiser, Julie Versino : membres de la délégation à la communication du ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse. 

Les coups de cœur académiques

Non au harcèlement - coups de coeur academiques

Dossier de presse "Non au harcèlement : un prix pour lutter contre le harcèlement et le cyberharcèlement"
  • Édito du ministre
  • Une politique publique volontariste
  • Le prix "Non au harcèlement !"
  • Les temps forts de l’édition 2019
  • Une priorité ministérielle pour la rentrée 2019  
  • Les 10 nouvelles mesures pour lutter contre le harcèlement entre élèves
  • Un programme "Non au harcèlement" clé en main pour les écoles et les collèges
  • La présentation des lauréats
  • La composition du jury "Non au harcèlement !"
  • Quelques mots de Julia Vignali, maitresse de cérémonie
  • Les coups de cœur académiques
  • Les partenaires du Prix
 
En savoir plus
Site à consulter

nonauharcelement.education.gouv.fr

  • Le harcèlement, c'est quoi ?
  • Guides pédagogiques
  • Outils de sensibilisation
  • Paroles d'experts
Dossier de presse - Jean-Michel Blanquer - 03/06/2019
Mise à jour : juin 2019
Partager cet article
  • Envoyer à un ami
  • Imprimer
  • Agrandir / réduire la police

C'est pratique

Handicap, tous concernés

Le handicap


calendrier
 
 
     





DISPOSITIF VIGIPIRATE

Consignes de sécurité

Nous suivre

Facebook Twitter LinkedIn Snapchat Youtube lettres d'information

Nous contacter



picto accessibilité sourds et malentendants




 
Brevet 2019
Suivez-nous