Service National Universel 2022 : le séjour de cohésion de février a débuté ce matin

Le premier séjour de cohésion de l’année 2022 a lieu du lundi 14 au vendredi 25 février 2022 et accueille 3 000 jeunes répartis dans 31 centres.

Le SNU est un temps de rencontre, de toutes les jeunesses françaises, pour faire République. Après une première expérimentation en 2019 ayant rassemblé 2 000 jeunes dans 13 départements pilotes, une édition 2020 fortement perturbée par la crise sanitaire et une édition 2021 qui a concerné 15 000 jeunes, le SNU monte en puissance en 2022.

Pour la première fois, plusieurs séjours de cohésion auront lieu en février, juin et juillet. Ils regrouperont 50 000 jeunes. L’édition 2022 permettra d’ancrer durablement le déploiement des différentes phases de cette politique publique à destination de la jeunesse et de franchir des étapes importantes en vue de sa généralisation à l’ensemble d’une classe d’âge.

Cohésion autour des symboles républicains, sport, formation aux gestes de premiers secours, sensibilisation aux enjeux de Défense, de transition écologique, d’accès au droit, de citoyenneté ou de temps de démocratie interne sont autant d’exemples de l’expérience collective que vont vivre ces jeunes volontaires, tous affectés en dehors de leur département de résidence.

Les jeunes qui se sont inscrits pour le séjour de cohésion de février ont des parcours divers et sont le reflet de la démarche inclusive du SNU : une majorité d’entre eux sont scolarisés dans des filières générales, technologiques, professionnelles, et agricoles. D’autres sont décrocheurs, inscrits en mission locale ou apprentis. Certains sont en situation de handicap. Ils ont grandi et vivent dans des territoires urbains, péri-urbains et ruraux.

Le dossier de presse de l’édition 2022 du SNU est à retrouver : ici. Les inscriptions pour les sessions de juin et juillet sont ouvertes jusqu’au 31 mars 2022.

Chiffres clés du séjour de cohésion de février 2022

  • 3 000 jeunes volontaires âgés de 15 à 17 ans ;
  • 12 jours de vie en collectivité, du 14 au 25 février, dans un autre département que leur département de résidence ;
  • 31 centres SNU dans 30 départements ;
  • Les encadrants sont à 26% issus de l’éducation nationale ; 35% de l’éducation populaire ; 35% ont eu une carrière dans les corps en uniforme ;
  • 3,5 % des jeunes volontaires se déclarent en situation de handicap ;
  • 7,6 % des jeunes volontaires sont issus des quartiers prioritaires de la ville (QPV) ;
  • 36 % des zones rurales ou très rurales ;
  • Des activités structurées autour de 7 thématiques.

 

Mise à jour : février 2022