Sarah El Haïry annonce la mise à disposition de 6 millions d'autotests pour les colonies de vacances et centres de loisirs cet été

Près de 3 millions d’enfants sont attendus en juillet et en août sur l’ensemble du territoire français. Afin d’assurer une continuité avec l’éducation nationale et la politique « tester-alerter-protéger », le Gouvernement a décidé de mettre 6 millions d’autotests gratuitement à disposition des organisateurs d’accueils collectifs de mineurs (ACM - colonies de vacances, centres de loisirs et centres de jeunes).

Simples à utiliser et indolores, les autotests sur prélèvement nasal offrent une facilité complémentaire de dépistage et permettent de briser plus rapidement les chaînes de contamination. Ils seront utilisables à partir de l’âge de 6 ans et réalisés par les encadrants.

Ces tests sont en cours de livraison dans des centres de stockage sur l’ensemble du territoire national. Dans une semaine, les organisateurs d’ACM pourront venir les récupérer sur la base du nombre d’enfants qu’ils accueillent pendant l’été.

Un triple volontariat sera appliqué : celui des structures d’ACM, celui des animateurs et celui des familles, qui auront un formulaire à remplir concernant leur enfant.

Des formations présentielles seront dispensées par des personnels de santé qui iront à la rencontre des animateurs. Des tutoriels en ligne seront également mis à leur disposition.

Le protocole sanitaire en vigueur est celui applicable dans les ACM. Il est à retrouver ici.

« Depuis 16 mois maintenant, les périodes de confinement et de déconfinement progressif ont bouleversé le quotidien des enfants et des jeunes. En 2020, ce sont plus de 600 000 enfants et jeunes qui n’ont pas pu partir en séjour en raison de la crise de la Covid-19. Les enfants ont plus que jamais besoin de vacances et elles doivent l’occasion de se retrouver, de s’aérer, de faire des rencontres et de nouvelles découvertes. Ces autotests permettront de limiter les risques de propagation du virus au sein des groupes d’enfants et de jeunes. » a déclaré Sarah El Haïry, secrétaire d’État chargée de la Jeunesse et de l’Engagement.

 

Mise à jour : Juillet 2021