Remise des prix aux lauréats du concours de chefs-d'oeuvre Fondation Colbert - Institut de France

Xavier Darcos, chancelier de l'Institut de France, et Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, ont remis ce jeudi 14 octobre les prix du concours de chefs-d’œuvre de la Fondation Colbert-Institut de France aux lauréats et lauréates de la session 2021.

Le chef-d’œuvre est une réalisation qui fait partie des épreuves du certificat d’aptitude professionnelle (CAP) rénové et du nouveau baccalauréat professionnel. Les élèves doivent témoigner, à travers sa réalisation, de la maîtrise technique de leur spécialité, de leur capacité à tirer parti de leur formation et de leur aptitude à travailler en commun. 

La Fondation Colbert-Institut de France valorise les chefs-d’œuvre qui illustrent, en outre, les valeurs de la fondation : transmission des savoir-faire, goût de l'innovation, sens de la solidarité, attention portée aux autres.

Tous issus de classes de CAP, les lauréats de la session 2021 sont les suivants :

  • Grand Prix : "Le cheveux crépu au fil des âges" de Rayan Milia et Shelane Joséphine, élèves en CAP Métiers de la coiffure au lycée polyvalent Raymond Néris (académie de Martinique) ;
  • Prix coup de cœur : "Aménagement de la boutique pédagogique ACHATL’HAND" de Rislène Benmoulai, Charlie Nash et Mathilde Rouzet, élèves en CAP employé de vente spécialisée, à la cité scolaire internationale Jean Lagarde de Ramonville (académie de Toulouse) ;
  • Prix des arts : "Prière de ne pas toucher" de Sophie Herbin, élève en CAP option rentrayeur tapisserie, Mobilier National (académie de Paris) ;
  • Prix du commerce et des services : "Jeu d’évasion parfumé"de la classe de terminale CAP esthétique-cosmétique-parfumerie du lycée du 1er film (académie de Lyon) ;
  • Prix de l’industrie : "Réalisation d’une statue pour l’Université populaire d’Uzès" de Loann Aimar, Pierrick Barbé, Stacy Bernière, Samy Colliot, Maxime Dutt, Gabriel Gagean, Aurélien Guénin, Matthis Huguet, Achille Mahieu, Enzo Michel, Dimitri Nomeika, Matéo Philibeaux, Paolo Talens, Paco Vilard Sédilleau, Balde Alimou, Raphaël Bourbal, Gassama Karamoko, Matthew Muntsch, Sow Mariama Hanny, Sylla Aboubacar, Lexy Tetu, Jérémie Thenault, Toulema Dramane, Vera Esteban et Yoan Walter, élèves en CAP ferronnier d’art et CAP taille de pierre au lycée Charles Gide d’Uzès (académie de Montpellier) ;
  • Prix de l’engagement : "Cuisine anti-gaspi contre la précarité alimentaire" de Camille de Sousa Violente, Ana Gabrielle Ramos Beleza, Tifanny Renké, Vincent Bonhomme et Nicolas La Scala, élèves en CAP agent polyvalent de restauration au lycée du Parc Saint Jean (académie de Nice).

Après avoir visité l'Institut de France, les lauréats et leurs professeurs ont pu présenter leur chef-d'œuvre au chancelier de l'Institut et au ministre. Ils ont reçu un diplôme et une lettre de recommandation rappelant les qualités dont témoigne leur chef-d’œuvre, lettre qui devrait les aider dans leur vie professionnelle future. Ils ont ensuite été reçus au lycée professionnel Guillaume Tirel, à Paris, pour un dîner de gala réalisé par les élèves de l’établissement. Une visite du Mobilier national complètera leur séjour à Paris. 

Avec le plein déploiement de la transformation de la voie professionnelle, qui atteint en cette année scolaire la classe de terminale professionnelle, la prochaine édition du concours sera ouverte aux élèves en CAP et en terminale : de nombreux projets pourront alors voir leurs qualités reconnues.

Le chef-d’œuvre, mis en lumière par ce concours, célèbre ainsi la diversité des spécialités de la voie professionnelle et les nombreuses compétences acquises par les élèves qui choisissent cette voie de réussite.
 

Mise à jour : octobre 2021