Principaux résultats du Conseil de l'Union Européenne "Éducation, Jeunesse, Culture et Sport"

Les ministres de l’Éducation ont fait le point sur l'état de préparation des systèmes éducatifs de l'Union européenne pour faire face à des crises telles que la pandémie de COVID-19 ou la guerre en Ukraine.

Ils ont adopté une recommandation visant une coopération européenne encore plus efficace dans le domaine de l'enseignement supérieur. Les ministres ont également approuvé des Conclusions du Conseil sur une stratégie européenne renforçant les établissements d’enseignement supérieur et de recherche pour l’avenir de l’Europe et des Conclusions du Conseil visant à renforcer la mobilité des professeurs et des formateurs, en particulier la mobilité européenne, dans leur formation initiale et continue. Les ministres de la Jeunesse ont adopté une recommandation relative à la mobilité des jeunes volontaires dans l'Union européenne et ont approuvé des conclusions visant à favoriser l’engagement des jeunes en tant qu’acteurs du changement en faveur de la protection de l’environnement.

Éducation

Renforcer la gestion et l’anticipation des crises dans l'espace européen de l'éducation

L’actualité récente a montré que les systèmes éducatifs subissaient pleinement les effets des crises. L'incidence de la pandémie de COVID-19 sur les écoles et les universités a été considérable. Aujourd’hui, la guerre en Ukraine frappe de plein fouet les enfants et les jeunes en général. Conscients du caractère essentiel de l’accès à l’éducation, les États membres de l’UE se sont mobilisés pour accueillir en urgence des millions d’enfants et d’étudiants. En vue d’évaluer les besoins et d’y apporter des réponses coordonnées, une réunion informelle des ministres par visioconférence dédiée à l'Ukraine a été organisée le 16 mars dernier, prolongée par des réunions de suivi régulières. 

Lors de ce conseil des ministres du 5 avril, les ministres ont invité le ministre de l’Éducation et des Sciences, M. Serhiy Shkarlet, à s’exprimer devant le Conseil. Ils ont également fait un point d’étape sur le travail du groupe de coordination, avant de poursuivre leur débat sur la meilleure réponse à apporter face à la situation en Ukraine. Plus largement, les échanges ont porté sur la nécessité de recenser ensemble les meilleurs instruments et mécanismes au niveau de l'UE pour amortir l'impact de toute crise actuelle et future sur nos systèmes éducatifs.

Vidéoconférence informelle des ministres de l'éducation, 16 mars 2022 (principaux résultats)

Coopération européenne dans le domaine de l'enseignement supérieur

Le Conseil a approuvé des conclusions sur une stratégie européenne renforçant les établissements d’enseignement supérieur pour l’avenir de l’Europe, ainsi qu’une recommandation visant à jeter des ponts pour une coopération européenne efficace dans le domaine de l'enseignement supérieur. 

Les Conclusions du Conseil sur une stratégie européenne renforçant les établissements de l’enseignement supérieur pour l’avenir de l’Europe invitent à soutenir la coopération européenne autour de quatre points cardinaux : renforcer la dimension européenne de l'enseignement supérieur et de la recherche, promouvoir le rôle et le leadership de l’Europe au niveau mondial, renforcer la relance et la réponse de l’Europe aux transitions verte et numérique, et approfondir le sentiment d’appartenance à l’Europe.

Pour matérialiser cette stratégie, la Recommandation du Conseil sur la coopération transnationale détaille les actions que les États membres et l’Union mettront en œuvre d’ici un an. Elle vise notamment à expérimenter un label européen pour les diplômes conjoints dès 2022, qui ouvre la voie à un potentiel futur diplôme européen. Elle permet également de tester de nouveaux instruments pour institutionnaliser les coopérations entre établissements, par exemple à travers un statut dédié aux alliances. Elle avance également vers de futurs financements européens couvrant l’ensemble des missions des universités européennes. 
 
Dans leurs conclusions sur le renforcement de la mobilité des professeurs et des formateurs, les ministres invitent les États membres à lever les obstacles existants, à offrir un soutien organisationnel et financier et à encourager la mobilité des professeurs et futurs professeurs.

Jeunesse

Le volontariat dans l'UE

Le Conseil a adopté une recommandation relative à la mobilité des jeunes volontaires dans l'UE. La recommandation met l'accent sur les jeunes ayant le moins d’opportunités. Les États membres devraient promouvoir des informations accessibles et des actions de sensibilisation ciblées sur les activités de volontariat à l'étranger auprès de ces jeunes. 

Les ministres se sont également penchés sur la mobilité des jeunes volontaires au cours d'un débat d'orientation. Ils ont abordé les obstacles au volontariat et à la mobilité des jeunes volontaires, tels que la diversité des cadres administratifs et réglementaires nationaux, ou encore le manque de reconnaissance de la valeur de l'expérience de volontariat et des compétences développées par les jeunes volontaires. Les ministres ont aussi débattu des mesures envisageables pour favoriser les synergies entre les activités de volontariat nationales/régionales et les programmes européens de solidarité et de mobilité des volontaires, ainsi que de nouvelles mesures au niveau de l'UE visant à promouvoir la solidarité et la mobilité des jeunes volontaires européens. 

Dans le contexte actuel d’arrivées massives de personnes fuyant la guerre en Ukraine, les ministres ont écouté le témoignage de M. Vadym Huttsait, ministre de la Jeunesse et des Sports. Le Conseil a également reconnu que les actions des jeunes volontaires menées à l'échelle de l'UE avaient un rôle à jouer dans la promotion des valeurs démocratiques et de la paix, et qu’elles devaient donc être encouragées et facilitées. Le Conseil a également souligné l’importance toute particulière de ces actions de solidarité dans lesquelles les jeunes européens s’engagent avec conviction. Le Conseil a souligné que le volontariat permettait aux jeunes de s’engager de manière structurée, concrète et efficace pour apporter une aide aux réfugiés qui en ont besoin.

Engagement des jeunes en faveur de la protection de l'environnement

Les conclusions du Conseil intitulées "Favoriser l'engagement des jeunes en tant qu'acteurs du changement en faveur de la protection de l'environnement", également approuvées aujourd'hui par les ministres de la Jeunesse, valorisent l’engagement actif des jeunes dans la protection de l’environnement et visent à créer les conditions favorables à cet engagement, en formant mieux les jeunes aux enjeux environnementaux, en leur offrant des espaces d’expression et d’action, en encourageant le volontariat, ou encore en reconnaissant cet engagement dans leurs parcours scolaire, universitaire et professionnel.

Divers

La délégation Tchèque a présenté le programme de travail de sa prochaine présidence en éducation et en jeunesse. 
La présidence a informé les délégations du soutien, par les ministres de 26 États membres, d’une déclaration sur l'élaboration d'une vision partagée sur l'efficacité, l'efficience et l'équité des investissements en éducation. 
Le ministre Chypriote a informé ses collègues de la troisième réunion de haut niveau des ministres de l'Éducation dans le cadre de la neuvième conférence ministérielle "Un environnement pour l'Europe" (qui se tiendra à Nicosie du 5 au 7 octobre 2022).

Mise à jour : avril 2022