Parcoursup : clôture de la phase complémentaire, les CAES poursuivent leur accompagnement personnalisé

La phase complémentaire d’admission dans l’enseignement supérieur se termine jeudi 24 septembre à 23h59 (heure de Paris). Les candidats recevront aujourd’hui une dernière vague de propositions, auxquelles ils pourront répondre jusqu’à demain soir.

Le travail mené par les commissions d’accès à l’enseignement supérieur (CAES) pour apporter une solution aux candidats qui les sollicitent se poursuit au cours des prochains jours, ce qui permettra de dresser un premier bilan de la procédure la semaine prochaine. 

Malgré le contexte exceptionnel et inédit créé par la crise sanitaire, la procédure Parcoursup 2020 s’est déroulée de manière normale, avec un nombre record de formations proposées et de candidats. Si le calendrier a été maintenu pour garantir la rentrée étudiante, des aménagements ont été apportés au fil de l’eau, en concertation avec les associations et conférences de l’enseignement supérieur avec le souci d’accompagner au mieux les candidats et leur famille :

  • Les proviseurs et équipes éducatives, et en particulier les professeurs principaux, se sont mobilisés de manière remarquable pour accompagner les lycéens à chaque étape de la procédure, depuis la confirmation de leurs vœux jusqu’à la phase d’admission. Une attention particulière a été portée aux lycéens sans accès numérique pour qu’ils puissent confirmer leurs vœux avant l’envoi des dossiers aux formations demandées.
  • Les services nationaux et académiques d’assistance aux candidats via le numéro vert, la rubrique contact ou les réseaux sociaux Parcoursup ont été amplifiés et rendus accessibles sur des plages horaires plus larges pour accompagner les candidats et répondre à leurs questions.
  • Une information générale sur les adaptations induites par ce contexte exceptionnel, notamment le remplacement des épreuves écrites et orales de certaines formations sélectives par l’examen du dossier, a été mise en place sur la plateforme Parcoursup et par les formations concernées. Cette information a été relayée de manière personnalisée auprès de chaque candidat concerné.
  • Plusieurs campagnes d’appels téléphoniques à grande échelle ont été organisées depuis le mois de juillet, en complément des messages envoyées par la plateforme pour assurer, en lien avec les CAES, le suivi individualisé des candidats sans proposition d’admission. 

Cette mobilisation s’est amplifiée depuis le mois de juillet dans le cadre du plan interministériel #1jeune1solution avec l’appui des ministères concernés, des services académiques, des établissements d’enseignement supérieur et des régions pour apporter des solutions diversifiées et en nombre suffisant afin de répondre aux besoins des jeunes :

  • 21 500 places supplémentaires ont été programmées pour répondre aux vœux de poursuite d’études des nouveaux bacheliers, plus importants cette année, incluant la volonté de les préparer à l’entrée dans l’emploi et de répondre aux besoins des territoires. Parmi ces places, on compte 5 700 places en STS, 6 000 places de formation de type Formation Complémentaire d'Initiative Locale ou CAP en 1 an, 2 000 places dans de nouvelles formations courtes, 4 000 places dans les licences les plus demandées, et 3 800 places dans les formations paramédicales dont les bacheliers sans proposition ont pu bénéficier jusqu’à ce mois de septembre. L’effort de création de places se poursuivra en 2021.
  • Des mesures et des aides financières ont également été mises en place par le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion pour faciliter l’intégration des jeunes dans des formations en apprentissage à la rentrée. Parcoursup accompagne et participe à cette mobilisation collective pour l’apprentissage en permettant aux CFA d’accueillir les candidats qui n’auraient pas encore signé de contrat et de les accompagner dans leur recherche d’employeur jusqu’à 6 mois après leur rentrée. Cette dynamique va se poursuivre puisque les CFA pourront envoyer des propositions d’admission via Parcoursup jusqu’au 30 octobre, permettant ainsi aux candidats de débuter leur formation.

Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports et Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, tiennent à remercier chaleureusement les équipes des ministères, des rectorats, les acteurs de l’enseignement scolaire et de l’enseignement supérieur, les acteurs de la vie étudiante, pour leur engagement constant, leur mobilisation sans relâche et le travail accompli pendant cette année si particulière. Dans ce contexte de crise sanitaire, ils tiennent également à rappeler que la jeunesse est la priorité du Gouvernement et que tout est mis en œuvre afin de trouver des solutions à chacun.

Mise à jour : septembre 2020